[Chronique] Inception – Deen Burbigo

By  | 4 juin 2012 | Filed under: Sorties récentes.

Un par un, on a l’impression que chaque membre de l’Entourage va sortir son projet solo, et on ne va pas le cacher en général ça fait du bien aux oreilles. Aujourd’hui, c’est au tour de Deen Burbigo de sortir son album : Inception. Le jeune MC originaire de Marseille a toujours su faire ses preuves, que ce soit dans les Rap Contenders (face à Gaïden ou Taipan), ou au sein des collaborations de l’Entourage, mais saura-t-il s’en sortir seul face au micro ? On le connait capable de sortir de bons couplets, mais sait-il tenir la distance sur tout un disque ?

La réponse est simple, c’est oui. Le danger de sortir un disque lorsqu’on provient d’un crew comme l’Entourage c’est de savoir sortir du lot sans avoir besoin d’inclure une dizaine de featurings sur son disque. Ici, le Deen pose seul sur presque la totalité des morceaux donc on ne pourra pas le lui reprocher. On a quand même la présence de Nekfeu, Alpha Wann et Jazzy Bazz sur le morceau Ma Iv’, comme pour rappeler le bon vieux temps, malheureusement cette chanson reste une déception sur l’album.

Tout au long du disque, Deen a un flow vif, acéré, précis, avec une grande qualité dans les textes. Sur le morceau On Gère, il évoque sa vie de tous les jours avec ses amis, mais sans l’habituel egotrip des rappeurs, ou du moins pas à outrance (pensée à Sneazzy West). Il y a une certaine régularité entre les chansons, pas de gros tubes à côté de chansons bâclées comme on peut le voir sur certains disques comme La Source. Ici, tout est travaillé à la même sauce, quitte à ne pas avoir de chanson calibrée pour passer à la radio, mais qui va vraiment s’en plaindre ? Comme il le dit lui même : « J’suis comme ton dealer, j’ai la qualité comme seule promo ».

Le disque est rempli de phrases bien pensées, qui prouvent bien le talent du rappeur comme sur la chanson Un Je Ne Sais Quoi (en featuring avec Dj R-Ash) : « Sans jouer les macs ici chacun veut jouer son big boss / et on ne pense qu’à notre pomme un peu comme Steve Jobs. » L’apogée de ce disque arrive vers la fin avec le morceau Roule. Le message du Deen colle parfaitement avec cette production tranquille, faite pour chiller au maximum (comme on dit chez les jeunes).

D’ailleurs, alors que la tendance actuelle est de choisir des productions éclectiques pour essayer de plaire au plus grand nombre, comme Disiz sur Lucide, Deen Burbigo a choisi de jouer dans la constance. En effet, il est clair qu’il est plus à l’aise sur des productions très old-school, avec peu d’effets, juste un sample jazz bien senti. Pas de sons futuristes superflus, juste d’authentiques productions de rap français auxquelles s’ajoutent (de façon bien sentie) des scratchs, comme sur la fin de Rimeur à Gages.

Pour conclure, on connaissait le Deen comme un bon MC dans l’Entourage, grâce à ce disque il prouve qu’il va falloir compter sur lui en tant que rappeur français à part entière.

Tags: , ,

One Response to [Chronique] Inception – Deen Burbigo

  1. striiiker - rappeur français 22 août 2012 at 20 h 54 min

    Idem, je vais attendre sa sortie pour ecouter ça et me faire mon avis. Nan,je n’ai pas dit que j’irai l’achter :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.