Home / Chroniques / [Chronique] A2H – Bipolaire.

[Chronique] A2H – Bipolaire.

Après une dizaine d’années à enchaîner les mixtapes, les featurings et les scènes faisant monter l’attente et la pression autour d’un futur album, le premier projet d’A2H est enfin dans les bacs. Inutile de faire durer le suspense plus longtemps, Bipolaire est une franche réussite et fait souffler un vent de fraicheur sur le rap français.

Dès les premières mesures, le flow particulier d’A2H nous réchauffe les oreilles. Celui-ci ne plaira sans doute pas à tout le monde mais il a le mérite d’être original et de s’accorder parfaitement avec les productions souvent électro parfois groovy ou jazzy de Bipolaire créant ainsi une belle alchimie. Les instrus sont d’ailleurs un des points de forts l’album : elles sont variées, souvent puissantes, toujours de qualité et rehaussées par des refrains bien sentis. Si les textes parlent souvent de la galère du quotidien, ils ne tombent jamais dans le misérabilisme et rendent un bel hommage à la classe moyenne qui, elle aussi, galère pour joindre les deux bouts au quotidien. Surtout A2 putain d’H manie l’humour avec une grande facilité et comme les instrus sentent plutôt le soleil, on ressort de l’écoute de l’album avec le sourire en s’imaginant chiller sur une plage du sud. Ou plutôt sur une plage de la côte ouest des Etats-Unis. En effet, on sent sur ce projet, à travers les instrus ou la façon de parler de sexe parfois crûment, que le rappeur originaire du Mée a été bercé par Dr Dre et Snoop Dogg. De ces influences, le rappeur a également hérité d’un certain hédonisme.

Comme sur beaucoup de projets actuels, une place non négligeable est accordée à l’égotrip mais il serait réducteur de limiter l’album à cela. Bipolaire est surtout une grande déclaration d’amour au Hip-hop avec un grand H et à toutes ces formes avec en point d’orgue le puissant Mon Rap que l’on n’a pas fini d’écouter. Outre le rap, le rappeur de Seine et Marne rend également un hommage émouvant à sa mère sur le track Mme Middle Class. Comme la plupart des thèmes abordés par A2H, le tout est traité avec pudeur et le refrain chanté par Sow fait de cette piste une des meilleures de l’album.

D’ailleurs les featurings sont un des points forts du projet. Ces tracks sont réussis que ce soit ceux avec la génération montante, Deen Burbigo et Némir, ou ceux avec les anciens que sont Vicelow et Driver que l’on prend plaisir à retrouver et qui n’a rien perdu de son flow inénarrable. Par amour constitue du reste le meilleur morceau de l’album tant les voix de Driver et d’A2H s’associent parfaitement pour une belle déclaration d’amour au rap tout en rappelant la difficulté de vivre de cette passion.

Cette piste est suivie d’un surprenant Clio Grise qui n’est pas sans rappeler le track Dirty centre des Svinkels. Sur certains titres de Bipolaire, on retrouve d’ailleurs un peu l’ambiance de leur dernier album. Comme ses ainés, A2H sait manier l’humour et n’hésite jamais à profiter de ce talent pour nous servir quelques punchlines savoureuses. Cela est somme toute peu étonnant puisque le rappeur de Seine et Marne a sorti une mixtape avec Xanax et a longtemps écumé les scènes de l’hexagone en compagnie de Gérard Baste.

Comme le montre l’enchainement Par Amour/Clio Grise, A2H surfe avec aisance sur tous les thèmes et l’album Bipolaire porte parfaitement son nom tant toutes les facettes du rap sont explorés sans chercher à privilégier l’une ou l’autre : l’opposition flow/fond ou old school/modernité. A2H possède cette facilité technique qui lui permet de ne pas avoir choisir et de pouvoir tout explorer que ce soit les ambiances explosives avec Soda ou plus calmes comme sur Happy Face. Finalement, le rappeur résume parfaitement sa vision du rap dans le track Mon Rap : J’aime autant la G-funk que le rap de Bez-bar. Cela tombe bien, il n’est pas le seul.

Évidemment, quelques titres sont moins réussis comme Léa qui aurait mérité une meilleure production et un meilleur refrain pour un thème intéressant qui n’est pas sans rappeler « Les Filles Du Moove » de Doc Gynéco. Dehors ou Histoires De Courbes sont également des petites déceptions mais celles-ci sont vite oubliées tant l’album est dense. A2H apporte donc des sonorités nouvelles au rap français et son originalité mérite d’être découverte, écoutée puis ré-écoutée. De plus, Bipolaire est le remède idéal pour lutter contre l’arrivée du froid et des mauvais jours. Prenez garde, Winter Is Coming.

Alexandre Pitot.

About Alex

Check Also

hyacouv

[Chronique] Hyacinthe – Sarah

Dans le rap, il y a les gros bonnets et les petites frappes, les éternels …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.