Home / Sélections / Anadiplose de featurings / Anadiplose de featurings #1
Anadiplose de featurings #1

Anadiplose de featurings #1

Les featurings. C’est avant tout de cette spécificité du rap français qu’il sera question tout au long de cette nouvelle rubrique de notre site LeRapenFrance. Qu’ils soient réalisés par choix artistique ou par intérêt promotionnel, qu’ils proviennent de rencontre éphémère ou de collaboration durable, le rap français regorge de featurings de tout genre. Entre ceux qui gardent leurs meilleurs punchlines pour leur projet solo et d’autres qui se surpassent pour être à la hauteur de leur complice temporaire, la qualité des featurings est souvent inégale. Malgré sa pluralité, le rap français est une grande famille dans laquelle les associations entre ses membres sont récurrentes et parfois étonnantes. C’est à travers une chaîne de featurings que nous vous proposons d’illustrer ce phénomène. Classiques et souvenirs, espoirs et curiosité, découvrez les premiers maillons de l’anadiplose de featurings.

Prince Waly & Alpha Wann – Rov or Benz (2014)

Rov or Benz ouvre le bal avec la nouvelle génération Prince Waly et Alpha Wann associés sur l’EP Deeplodocus d’Hologram Lo’. Souvent un morceau est réussi lorsqu’il parvient à nous plonger dans une ambiance particulière, c’est le cas ici où l’on peut apprécier aussi bien la technique des deux rappeurs que l’instru folle du beatmaker du ninety five gang. Titre léger sur le fond, lourd sur la forme, un deuxième EP éponyme lui est entièrement consacré sous forme de remix aussi bon les uns que les autres. Un son à retrouver dans toute bonne playlist de virées nocturnes.

« J’connais une station à Montpar’, on part, la bombasse bombarde
Elle est douce comme le cachemire Eric Bompard
Vas-y, blinde le réservoir, on fait l’maxi plein
Aucun accident mais elle roule comme dans Taxi 1 »

Alpha Wann & Nekfeu – Aux Portes Du Succès (2011) 

Exit Waly, voilà Nekfeu. Un feat entre Flingue et Feu c’est facile me direz-vous, mais incontournable au vu de l’impact de leurs nombreuses associations. En 2011, les deux têtes d’affiche de 1995 sortaient l’EP En Sous-Marin avec Basement Beatzz à la prod. Sur Aux Portes Du Succès on retrouve les flows véloce de Nekfeu et nonchalant d’Alpha Wann, leur marque de fabrique. Les attentes placées sur ces deux grands espoirs devraient se confirmer prochainement avec la sortie de leur premier album solo et ainsi les voir franchir une bonne fois pour toute les portes du succès.

« J’ai toutes sortes de problèmes existentiels, comment sera
Mon domaine, mon château, ma Rolex présidentielle ? »

Nekfeu & Wilow Amsgood – Je ne cours pas (2011)

Le featuring, Nekfeu en a fait son sport quasi-hebdomadaire tant il a multiplié les collaborations ces dernières années. C’est donc assez naturellement qu’il pose avec Wilow Amsgood sur Je ne cours pas. Le morceau est issu du premier EP du membre de The CoolegeMarchand de Rêves – sorti en 2011. Piano, basse profonde, sample de Dido forment le fond sonore idéal permettant aux deux jeunes rappeurs d’exprimer leur mélancolie. Mention spéciale pour le couplet de Nekfeu qui nous délivre une nouvelle fois son flow métronomique.

« J’essaye d’être phénoménal mais j’fais du Rap sale
J’donne du taf aux femmes de ménage, il faut qu’les gens l’sachent »

Wilow Amsgood & Grems – Ô ma femme (Homme à femme) (2012)

On vous parlait d’ambiance tout à l’heure, ici on est en plein dedans. Le morceau Ô ma femme (Homme à femme) est réalisé sous la bannière de La Fronce, collectif fondé par Grems, génie aux mille projets. L’atmosphère vaporante nous absorbe complétement grâce à l’instrumentation envoutante et les flows impeccables d’Entek, Wilow et, cerise sur le gâteau, Grems. Le clip, original et réussi, vient parfaitement relever l’impression générale. Parfait pour les lendemains de soirée.

« Mais putain que cette pluie est torrentielle »

Grems & 20syl – Room Bang (2013) 

Quand deux grands créateurs se rencontrent ça donne l’éclatant Room Bang. Featuring étonnant, mais non moins réussi, on retrouve le plutôt rare 20syl, qui signe également la prod. L’homme occupé par ses différents remix et projets (Hocus Pocus, C2C),  démontre une nouvelle fois qu’il excelle aussi bien micro en main que derrière les platines. Que dire de Grems – qui oscille entre graphe et rap, il vient d’ailleurs de sortir un nouvel album sous Hustla – à part qu’il nous régale comme d’habitude de sa spontanéité et de son flow. Un morceau léger pour accompagner le retour des beaux jours. « Room bang in the area »

« Chercher les moutons, ne compter qu’un tas d’cobayes
Entourés d’un squad de squales et leurs nageoires caudales
Ça s’passe mal, une populace à la masse total
Embrassez vos femmes et embrasez le gaz propane »

On se quitte donc sur 20syl que l’on retrouvera rapidement au prochain épisode pour former une nouvelle anadiplose avec … ?  

About Guillaume Seitz

Guillaume Seitz

Check Also

15817925_1479464068745425_1530633883_o

Nos visuels préférés en 2016

On sait l’image être un outil puissant de communication et les rappeurs le savent très …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.