Home / Sélections / Anadiplose de featurings / Anadiplose de featurings #6

Anadiplose de featurings #6

Cinq nouveaux maillons viennent aujourd’hui s’ajouter à cette chaîne de featurings au potentiel infini que forment nos anadiploses. Les featurings sont tellement présents dans la culture rap en France qu’on peut aujourd’hui comparer le rap français à un énorme réseau social où chaque artiste que vous écoutez a peut-être déjà rappé avec le pote d’un pote d’un de vos rappeurs préférés.

Dans l’épisode précédent, nous avions eu droit à une chaîne composée de Scylla – Furax – Jeff le Nerf – Kool Shen – Zoxea – Sinik.

« Euuh les gars, qui est chaud pour repartir sur du Sinik parce que c’est pas trop ma came moi » aurait-on dit dans les hautes sphères de la rédac. Moi, malin, j’y vois l’occasion d’embrayer sur quelques talents du 91, donc je fonce.

Sinik feat Grodash & Scar Logan – Viens tester les kings (2006)

Ce titre a été enregistré pour la sortie du DVD « Dégaine ton Style », qui retranscrit les vidéos du concours de battle du même nom organisé aux Ulis à cette époque. Sinik fut le grand vainqueur de l’évènement après une finale contre Scar Logan, victoire méritée et sans surprise même si l’on regrette son manque d’improvisation. Toujours est-il que les trois compères étant du même quartier et habitués à rapper ensemble avec l’équipe d’Ul’team Atom, l’idée d’enregistrer un son à l’honneur de l’évènement n’est pas dénuée de sens, surtout quand la connexion met des gifles.

Préparé comme un V6, je fais parler mes talents de vanneur
Le clash c’est de la boxe alors mon pote je serais Le Banner

Grodash feat Smoker – Trop Gangsta (2003)

Nous avons fait le choix de repartir sur du Grodash ou du Scar Logan, les deux menant à un même rappeur du 91 dont la carrière a fait trop peu de bruit : Smoker. La première possibilité s’appelle C’est quoi les Djiez avec Scar Logan, morceau égotrip qui surfait sur la vague Dirty South de la fin des années 2000. Mais ma préférence se porte sur ce morceau avec Grodash, bien plus ancien où les mecs avaient le style Brooklyn, le flow qui s’affole pour finir dans les temps, les moyens du bord pour un clip sous le soleil et un hymne surjoué : « On est trop Gangsta! ». Un bon délire de l’époque.

Mais qu’est-ce t’as on est la crème nous
Fuck Fifty et sa clique, t’aimes les histoires de gun?
Viens chez nous y a que du Brand New

Smoker feat Jango Jack – Souvenirs (2007)

Si vous voulez un excellent featuring de Smoker, il y en a déjà un avec Nubi et Endo sur notre Lecture Aléatoire #9. Mais je propose d’adoucir l’ambiance avec un des deux morceaux touchant de l’album : Souvenirs (l’autre s’intitule Confessions mais n’est pas un featuring, je vous invite cependant à aller l’écouter). Souvenirs, c’est la nostalgie d’un jeune adulte qui repense à sa jeunesse, de l’enfance à l’adolescence, les potes, le foot, le hip-hop et toute cette magie inexplicable que nous apporte l’insouciance. Un morceau très bien écrit avec Jango Jack au refrain, qui sera loin d’être la star du jour mais qui va nous permettre de relier encore quelques bons rappeurs.

Parce que, une page se tourne donc l’histoire continue
Le bonheur a pris ses jambes à son cou donc on simule
Qui aurait cru que l’a vie d’adulte serait aussi nulle
Dieu merci l’amour d’une famille ou d’une go stimule

Jango Jack feat Ol Kainry & Kamnouze (Factor X) – Entre deux mondes (2002)

Factor X a connu ses heures de gloire dans les années 2000 en appliquant les recettes commerciales de l’époque sur des morceaux aux noms très recherchés comme Boom Boom et Pom Pom Pom. Lors de la préparation de l’album Entetien avec un Empire en 2002, les trois lascars sont déjà pères de familles ou en passe de le devenir. Attachés à la famille et soucieux de garder leur vie privée à l’écart des projecteurs, Jango Jack, Ol Kainry et Kamnouze mènent – comme beaucoup d’autres – une double vie dont ils se sont inspirés pour le morceau Entre deux mondes, qui deviendra le second single de l’album. Loin d’être un grand classique, le morceau est tout de même réussi et rappellera des souvenirs à ceux qui écoutaient Skyrock en 2002 et qui mataient les clips de rap sur M6.

Ma vie c’est 21 piges et daron, souvent en stress
Le seul venant chercher sa fille en baggy à la crèche

Ol Kainry feat Busta Flex, Passi, Lino, Le Rat Luciano – Qui veut remix (2001)

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Freddy a ramené des sacrés cadors du rap français pour le remix de Qui veut, issu de son premier album Au delà des apparences sorti en 2001. L’instrumentale est insolite pour l’époque, entre la légèreté des instruments à vents et l’avant-gardisme des sonorités plus électriques. Dommage que les invités ne viennent poser qu’un trop court huit mesures chacun pour cette connexion égotrip de haut niveau.

Pilier, père sauvage, personnage
Si le rap tourne, perd sa verve appelle-moi Perceval

About Maxime P

Check Also

apercu1

Les 100 meilleurs albums de rap français des années 90 [complet]

Récemment, on s’est rendu compte que la jeune génération d’auditeurs ne connaissait plus vraiment les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.