Home / Chroniques / [Chronique] 2014 – La RapGenius Tape.

[Chronique] 2014 – La RapGenius Tape.

RapGenius-Tape-France-1000x700

Rap Genius n’est désormais plus à présenter. Le célèbre site participatif fait de plus en plus parler de lui ces derniers temps ; notamment grâce au morceau de Disiz intitulé Rap Genius ou plus récemment grâce à la sortie de l’application Rap Genius sur l’Apple Store. Cette fois-ci, Rap Genius France interpelle notre attention suite à la sortie d’un gros projet intitulé Rap Genius Tape ; également nommée RGNT par ses fidèles. Ce projet est né d’une volonté d’apporter quelque-chose de nouveau dans le paysage du rap français. En effet, ce projet inédit a permis de réunir des artistes confirmés aux côtés d’artistes moins médiatisés, leur offrant ainsi une visibilité plus importante. Après une longue sélection parmi plus de 400 participants, les dirigeants francophones du site ont choisi les heureux vainqueurs et sélectionné pas moins de 19 morceaux inédits pour composer une tape aux influences variées. Ce projet, nous l’avons écouté et décrypté pour vous.

La tape commence sur une prestation de très haut niveau de la part de L’Indis qui annonce la couleur d’entrée de jeu, en clôturant son morceau par des samples du grand Fabe, précédés par une punchline en clin d’œil au site : J’me bats contre moi-même pour pondre des textes que Rap Genius décrypte

La suite de la tape se poursuit sur un peu de féminité, en la personne de Rym. Un morceau sincère accompagné d’une mélodie douce et envoûtante qui nous apaise. On peut entendre également un morceau de LECK, un peu plus rapide, ou encore un morceau de Tito Prince sur une instru qui sonne très américaine. La vraie révélation de cette tape sera sûrement Kila Kali et Ou2s : deux nouveaux talents à suivre de très près. Une instru envoûtante, des lyrics poignants et un flow parfait : “ Cœur en panne, sentiments à la fourrière / J’ai quitté l’ouragan du mal pour le sunshine de la prière ”

NOR délivre sûrement le morceau le plus égotrip de cette tape, sur une prod un peu trap : “ J’veux trouver ma salope, la couvrir de Chanel / M’installer au sommet, leur glisser des quenelles.” Zekwe Ramos nous fait ensuite voyager dans son Ibizarre : une sorte de “monde parallèle créé par les substances stupéfiantes et alcooliséescomme il l’explique lui-même sur le site. Un morceau qui change de ce qu’on a l’habitude d’entendre. Un petit délire bien sympathique. Viennent ensuite des morceaux de Malik et de Phases Cachées. Le premier signe un morceau entraînant et très soigné ; les derniers nous font revenir aux débuts du rap, en utilisant des samples de grands classiques, et en mentionnant bon nombre d’artistes tout au long du morceau : “ Danser le MIA sur IAM ? Non j’étais pas là ! Le premier MC Solaar ? Non j’étais pas là ! ”

Le morceau qui suit est probablement un coup de coeur. Tekilla rend un grand hommage à la célèbre série américaine Breaking Bad. Cette série qui raconte l’histoire d’un père de famille atteint d’un cancer, qui se reconvertit en dealer de drogue pour pouvoir subvenir aux besoins de sa famille. Dans le morceau on retrouve des samples de la série elle-même, et les paroles sont d’une qualité inouïe : “J’rappe comme si j’avais un cancer en phase terminale.” Vient ensuite Alivor, jeune poulain de l’écurie Din Records, qui nous assène un coup violent sur une prod aux influences trap-dubstep ; et à l’instar de L’Indis au début de la tape, il ne peut s’empêcher de lâcher lui aussi un clin d’œil au site : “Je fais du Rap Genius, on t’aura prévenu l’ami.” Révolution Urbaine, sur une prod un peu mélancolique, change un peu le rythme de cette tape ; et apporte un peu de douceur avant l’apparition de REDK et son remix du morceau culte Let’s get high de l’album Chronic 2001 de Dr. Dre. Ce remix ramène de bons souvenirs et nous rappelle le célèbre “Nigga what ? I’m a hustling bitch” de Ms. Roq. Bienvenue dans mon bolide, t’es à bord du Chronic 2013.

Le morceau suivant, signé Blackapar, est plaisant. Un bon flow et une belle mélodie. « Vas-y, tu peux crier MayDay ». Pesoa nous fait également une belle prestation avec son morceau Solo dans lequel il nous chante un peu sa vision de la vie. Vient ensuite le morceau égotrip de Beeby nommé Vasco de Gama. Le jeune rappeur plein d’ambition du KingPark et de la Capsule Corp n’a rien d’un navigateur, mais il se voit bien conquérir les sommets du rap. Dixon nous signe ensuite un morceau un peu sombre. Son dernier projet solo datant de l’été 2011, le rappeur semble bien décidé à montrer qu’il ne faut pas l’oublier. Peut-être cette apparition annonce-t-elle un retour prochain avec un nouveau projet ?

Une autre surprise de cette tape est également l’apparition de Ill des X-Men, ancien fer de lance de l’écurie Time Bomb avec son acolyte Cassidy. Le morceau Fibonacci Flow ravira les fans. La Net-Tape se clôture sur un morceau entraînant de S.Pri Noir, accompagné de la belle voix de la chanteuse Nej. Un titre avec un certain goût de vacances, on est transportés. “Prendre l’air, ce soir c’est tout ce qu’il me fallait / Prendre l’air, sentir ce parfum d’été.”

En résumé, cette compilation est très sympathique à écouter. On y découvre de nouveaux talents, des artistes un peu plus vétérans, et l’alchimie se fait. Pour finir cette longue analyse, j’ai demandé à Clément Letourneur, fondateur de Rap Genius France, de me parler lui-même de ce projet, en vous donnant trois bonnes raisons de l’écouter : “ Inédit. Gratuit de A à Z. Bonne ambiance. ” Clair, net et précis.

La Net-Tape est disponible ici en téléchargement gratuit ; et la liste des titres, ci-dessous.

rapgeniustracklist

 

About Guillaume Simonin

Génie n°1 de Rap Genius. Papa de We Love Nancy. Rédacteur maladif et incompris. Pose sa plume partout où on accepte de le publier.

Check Also

jp-manovathomas-sankara

JP Manova : une voix vers Sankara

Son nom fait écho à ces légendes qui ne disparaissent jamais, à une Histoire qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.