Home / Chroniques / [Chronique] Don Choa – EP

[Chronique] Don Choa – EP

Cela faisait longtemps que l’on avait pas  trop de nouvelles de Don Choa, depuis 10 ans exactement et son album Jungle de béton qui avait plutôt bien marché (13e au classement français). Bien sûr il y a bien eu quelques apparitions plus au moins intéressantes comme le featuring avec Isleym sur Art de rue mais rien de marquant.

Mais voilà que le 8 mars 2017 le rappeur de la Fonky Family annonce son retour avec Vieille gloire, un clip extrait de son nouvel EP sorti le 28 avril suivant. Alors évidemment, pour beaucoup d’amateurs de rap des années 2000 le retour d’un « ancien » amène son lot de nostalgie, de joie mais surtout d’appréhension. Appréhension de voir une ancienne idole déchue, qui n’a plus l’énergie d’avant, dépassée par son époque, revenir pour des raisons purement mercantiles. Mais brisons là le suspens et voyons si c’est le cas de Don Choa ; que peut donc apporter d’intéressant le rappeur toulousain après autant de temps d’absence ?

Ne t’inquiète pas, toi amateur éclairé de rap, la première écoute de Vieille gloire nous rassure immédiatement, le morceau envoie des tartes par paquet de 500. Instru impécable, flow brûlant, punchlines aux petits oignons et énergie intacte des débuts, tout les ingrédients sont réunis pour un retour sans fautes.

Le thème de sa « vieille gloire » est traité avec beaucoup de pertinence et de recul, et surtout avec franchise. Que ce soit par rapport à la FF :

« Je ris quand j’me plante, on dirait qu’j’suis Garcimore
Mais c’est plus pareil depuis qu’ma bande a mis la clé sous la porte
Mon clan a baisé le score, ouais, mais ça fait long time
Porté disparu, putain d’barbu dans la montagne »

De sa place dans le rap:

« Il m’a tellement donné, j’peux pas haïr ce jeu
D’l’ancien volcan, ils veulent voir rejaillir le feu »

Ou de son regard sur le rap de l’époque:

« Qu’est-ce qui reste du hip-hop, hein ? Quelques vieux tags
Hein ? Quelques vieux tox’, quelques vieux shlags »

Voici quelques extraits mais on pourrait citer tout le morceau tant chaque phase est percutante.

Le deuxième extrait mis en ligne est Philippe Etchebest où l’on retrouve le côté déconneur et grande gueule du rappeur, avec toujours autant d’énergie. Ce morceau confirme le retour en force de Don Choa sur cet EP.

Les deux autres morceaux qui finalisent cet EP sont Poches vides et Kill Dem all, ce dernier fait sans doute allusion à une punchline du morceau Apocalypse de son album Vapeurs toxiques : « Kill them all et qu’ils aient mal« . Punchline que l’on retrouve dans ce morceau tout comme une référence à son morceau Dr. HannibalMalgré la qualité indéniable de ces deux morceaux ils font quand même pâle figure face à Vieille gloire ou Philippe Etchebest. Mais ce léger manque d’équilibre ne nuit pas à l’ensemble et il n’est pas audacieux d’affirmer que Don Choa a indéniablement réussi son retour.

About Patrick Bienville

Check Also

esquisse 3

[Chronique] Keny Arkana – L’esquisse 3

Six ans après la dernière esquisse, Keny Arkana nous livre un troisième opus. Dans un …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.