Home / Chroniques / [Chronique] Hash24 – Wait Tape
@Issa_Manix
@Issa_Manix

[Chronique] Hash24 – Wait Tape

La 75e session a encore frappé. Hash24, ce nom ne vous est peut-être pas familier et c’est bien dommage. Injustement moins connu que Sopico, son acolyte de toujours, Hakim, de son vrai nom, vient de sortir Wait Tape, une mixtape de 13 morceaux…

Hash24 évolue dans le rap français depuis quelques années déjà. Vous avez peut-être déjà pu le voir au côté de Sopico, dans l’ombre de Georgio, notamment lors de certains Planète Rap, ou tout simplement au sein de la 75e session. Déjà 4 projets solo (gratuits) et un EP commun avec Sopico (2075) pour ce MC originaire de Verneuil-sur-Avre, en Normandie. Sa voix grave, sublimée par des instrus concoctées par Sheldon ou le duo Loop Snatchers est à retrouver sur Wait Tape, un projet sorti le 10 janvier sur toute les plateformes de streaming, qui annonce un nouveau projet pour l’été 2018…

Cet EP de 13 titres se présente comme une sorte de CV retraçant le meilleur du rappeur depuis 2015, avec quelques morceaux inédits. Wait Tape est donc la meilleure façon de vous familiariser avec l’univers sombre et poétique créé par Hash24.  Avec sincérité et une certaine mélancolie, le H nous raconte sa vie, entre bas-fonds de Paris, drogues et drames du quotidien.
Son rap est un cocktail savamment dosé de trap harmonieuse, de textes sombres et percutants qui ne perdent pas en poésie, et de sincérité touchante. Une atmosphère triste mais envoûtante se dégage de cet EP qui convient parfaitement à la grisaille de l’hiver.

Ecrit glacial pas d’remède
Univers crade comme aux Baumettes
Rétine meurtrie, consommation d’drogues
Disparitions d’potes, j’apparais sous l’porche – EVE

26056113_1612589365447029_3575250095405349184_n

D’ailleurs, cette mélancolie planante se retrouve dans le visuel de la cover, réalisé par Immanu’el L’Hénoret (@Issa_Manix). Ce graphisme d’apparence simple, en noir et blanc, se révèle plus complexe au second coup d’œil, comme la musique d’Hash24. En effet, on distingue le mot « Hash24 » dans les racine de cette petite plante bourgeonnante qui mènent aux différents morceaux de l’EP. L’univers du rappeur est sublimé par le travail de cet artiste qui a également réalisé des covers individuelles pour les tracks de Wait Tape, créant une véritable cohérence visuelle.

Hash24 n’est donc pas un MC débutant, mais un artiste ayant déjà créé tout un univers qu’il nous offre avec cet EP.  Il ponctue le tout avec de nombreuses références bienvenues à la pop culture, comme avec le titre John Connor, un titre très réussi mêlant une instru jazzy envoûtante à sa voix rocailleuse (dont nous avions parlé ICI).

De nombreuses figures plus ou moins connues de la 75e session sont présentes sur ce projet, comme Sopico, KLM (Nepal) qui remixe 92.i sur Black, Yung Cœur ou encore les Loop Snatchers. On retrouve également la patte de Sheldon, qui a mixé et masterisé l’ensemble du projet, au sein du fameux Dojo, le studio de la 75e session (il est également présent en featuring sur le morceau Il le Fallait).
Lesram, rappeur de LTF et du Panama Bende, est également présent sur HSL, un morceau de pur rap à trois voix qui ravira les puristes. De nombreux autres rappeurs sont présents tout au long de cet EP, illustrant cette image de famille qui regroupe tous les artistes liés de près ou de loin à la 75e session. Head Shot, produit par Sheldon, en est l’illustration parfaite, véritable hommage à la « Dojo family ».

Eh, Hash24
Pour les miens et ceux qui savent que
On est àl
Bang, Hash
Dojo Family, 75 Sess’
Ouais ouais – Headshot

Wait Tape est également un EP introspectif, où Hash24 aborde sa vie avec une sincérité déroutante. Il n’évite rien et traite de tout : son quotidien, ses faiblesses, ses envies, ses peurs… Il partage sa vie entre ses rêves et la douleur de ses peines, au final comme chacun d’entre nous. L’introspection atteint son paroxysme avec le morceau Miroir, où il se livre à cœur ouvert sur une prod d’Akim. Cette authenticité désarmante fait tout le charme des textes du rappeur, qu’il pose sur des prods planantes et étirées. Finalement, ce quotidien sombre semble bien dur à porter pour le rappeur, qui gratte ses textes dans la nuit, comme pour se débarrasser de ce qu’il a sur le cœur. C’est là qu’interviennent les différentes substances, qui calment les angoisses, noient les peines et engourdissent l’esprit.

Quand j’écris l’angoisse, dur de croire en moi, le cannabis m’étale
Hier encore c’est mort, j’étais qu’un faible avec des idées claires. – HSL

 

Ces références constantes aux drogues se retrouvent déjà dans le nom du rappeur, qu’on devine comme un jeu de mot entre le H de Hakim et de Haschisch. D’ailleurs, les instrus trap planantes et un peu jazzy évoquent autant les vapeurs euphorisantes des drogues que la créativité nocturne qui enchante le cerveau. La nuit revient en effet constamment dans l’univers du MC, qui semble fasciné par la vie nocturne. Plus que l’obscurité, c’est « Paris la nuit », pour reprendre Jazzy Bazz, qui semble inspirer Hash24 tout au long de l’EP.

Oublie les nuits calmes, lumière tamisée
J’ai noyé ma peine dans le vide – EVE

Finalement, la grande nouveauté apportée par Wait Tape, c’est l’utilisation de l’auto-tune. Si beaucoup de titres comptent des parties « chantées » pour un résultat très agréable à l’oreille, l’auto-tune est ici utilisé véritablement sur deux morceaux : Block et Inférieur. Si l’utilisation du logiciel apparaît quelque peu artificielle sur Inférieur, elle est juste magistrale sur Block, mon titre préféré de tout l’EP. Single annonçant le retour d’Hash24, publié le 14 novembre 2017, jour d’anniversaire du rappeur, Block compte plus de 16 000 vues sur la chaîne Youtube de la 75e session. Flow captivant sublimé par l’auto tune utilisé de manière efficace, ce titre prouve qu’Hash24 est capable d’évoluer tout en gardant son identité…
Encore une réussite à ajouter à la production de la 75e session. Comme dirait Sheldon dans Il le Fallait : « Dojo trop haut pour cette folie constante ».

About Julie Boursier

Julie Boursier

Check Also

1060x663

[Chronique] Rémy – C’est Rémy

Voilà. L’album de Rémy est enfin sorti. Le petit protégé du général (dit Mac Tyer) …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.