Le webzine des amoureux du rap français.

[Chronique] : La recette de l’Orgasmixtape d’Alkpote.

image-sorties-alkpote-l-orgasmixtape-2609

Le Rap En France passe en cuisine et vous livre la recette d’une tambouille réussie.

Ingrédients :

Un MC : choisissez un bon MC, élevé dans le plein air banlieusard d’Évry. Etant l’ingrédient principal de la recette, assurez vous de sa réussite en prenant un rappeur technique, sachant jouer du flow et évoluant dans un univers particulier. Une street créd’ est nécessaire ici, mais le label Néochrome est réputé pour ses spécimens élevés à même le bitume, n’hésitez pas une seconde à vous fournir chez eux.
Pour cette variante de la recette du skeud de l’année, faites attention au charisme de votre personnage ainsi qu’à la voix, qui se doit d’être nonchalante, voire arrogante, mais c’est ce qu’on aime, vindieu !

Des beats : pour les beats, ne lésinez pas sur les ambiances. Additionnez rythmes, nappes, breaks, synthés à la mode des années 80. Si vous prenez vos instrumentaux chez différents producteurs, soyez attentifs à la cohérence de l’ensemble, auquel cas votre galette ressemblerait à une dinde de Frankenstein. En l’occurrence, DJ Weedim se mariera très bien avec les Hits Alive ou Butter Bullets et, bien sûr, Zekwé Ramos.

Des feats : ingrédient délicat à mesurer. Ils vous faut des featurings qui assurent au micro tout en collant à l’ambiance globale du disque. De plus, ils ne doivent pas faire d’ombre au MC principal, ce qui gâcherait tout le plat. Préférez donc des mecs de la trempe d’un Sidi Sid, d’un 25G, Malason ou Joe Lucazz (fraîchement sorti de cellule). Vous vous garantirez ainsi une grande variété dans les saveurs, tout en gardant votre MC intact. Si l’envie vous prend de placer 1995 sur la tracklist, libre à vous, mais laissez en contre partie le bouton avance rapide à disposition pour vos invités indisposés.

Un univers singulier et accrocheur : dépendant du MC, de sa vision du rap, son éducation, son champ lexical et de l’image qu’il veut se donner, un bon univers est nécessaire à la création d’un personnage intéressant, dont découlera une production de rimes et autres cascades lyricales et stylistiques. Ici, on se dirigera vers quelque chose de très tourné vers le sexe, au sens sale du terme, ainsi que sur la consommation de liquides alcoolisés et de produits stupéfiants. Donnez le ton dès les titres des morceaux : Libertin, Désanussage, Mongoldorak, 91 Draculitus, Vomissure et j’en passe.

Préparation :

En premier lieu, il vous faut préparer le MC. Au torchon, à l’étouffé ou fumé, ne lésinez pas sur les épices. Herbes d’Amsterdam, houblon belge, malt du Tennessee, fourrez allègrement votre bestiau pour que la chair s’imprègne de ces saveurs exotiques.
Pendant la cuisson, des proutlines peuvent apparaître de part et d’autres des morceaux. Si vous entendez « Pars en Afrique du Nord, ici ça pue le caca » ou encore « J’rajoute du fromage sur mes raviolis », pas de panique, le charisme du personnage les dissoudra de lui même.
D’autre part, vous aurez l’occasion de voir se développer toute l’ambiance lyricale, entre « Où est Jack Lang ? Au Maroc ou en Thaïlande, à tourner sa langue 7 fois dans l’anus étroit de Laurent Fabius », « J’suis 24/24 pété au shit » ou encore « International, mes fréros parlent kosovar ».

Une fois prêt, faites posez votre MC sur vos beats dans un grand saladier. Fouettez manuellement pour une alchimie parfaite (le mixer est aussi possible, mais le poignet dissoudra les grumeaux avec autant de force). Il faut que vous entendiez se former des accélérations, des drops improbables, des double-time et autre variantes de flow qui font tout le piquant de la recette.

Ajoutez vos featurings, n’oubliez pas de backer chaque morceau pour rajouter du rythme et de la substance à l’ensemble. Saupoudrez de name-dropping (visez large : d’Alain Soral à Laurent Gerra en passant par Ségolène Royal) et de références à la culture populaire (de Super Mario à Game of thrones) qui attireront l’oreille des auditeurs, les feront sourire et montreront le large spectre de références de votre MC. Enfournez le tout le temps d’un gros joint d’herbe, thermostat cuite.

Et bon appétit bien sûr !

Tags:

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Latest from Chroniques

Go to Top