Home / Chroniques / [Chronique] Tcheep, le beatmaker chaman
acidfrontshop

[Chronique] Tcheep, le beatmaker chaman

Tcheep sortait le 22 avril dernier son premier album solo : Acid Monster Temple.

Si on peut être étonné qu’il s’agisse là de son premier album solo, c’est parce que depuis 3 ans le nom de Tcheep est de moins en moins inconnu, et pour cause… Débutant en tant que beatmaker du groupe de hip-hop lyonnais Les Gourmets (composé de Liqid, Morbac, Krimen, Bonetrips), il a fait ses premières scènes avec eux en premières parties de TTC, La Caution ou encore Le Klub des Loosers.  C’est en solo qu’il continue par la suite, essaimant le bon beat pour Liqid, Le Gouffre ou encore Lucio Bukowski.

En bon hyperactif, il propose un temps tous les dimanches un son gratuit dispo sur le net à travers ce qu’il appelle Les Productions du Dimanche. Sur sa page soundcloud le défilement de ses productions est sans fin, Tcheep est prolifique et inspiré. Ces dernières années les projets du lyonnais se sont enchaînés, et certains sont passés moins inaperçus que d’autres, notamment Oasis Mecanic, un EP sorti en 2015 accueilli chaleureusement par la presse spécialisée et Imbéciles Heureux, l’album duo avec Liqid sorti la même année. Une interview avait été réalisée par Le Rap En France à cette occasion et disponible ici.

C’est galvanisé et renforcé par tous ces précédents projets que Tcheep sort enfin ce premier album en solo, dans la continuité de ce qu’il a pu faire faire jusqu’alors, l’expérience en plus. Pour ceux qui ne connaîtraient pas le beatmaker lyonnais, Tcheep c’est avant tout une musicalité imprégnée d’influences orientales. Acid Monster Temple est loin des sonorités rap d’aujourd’hui. Tcheep s’amuse sur sa MPC, assemblant pour le meilleur des sons pop psychédéliques aux influences bollywood sauce gore. Flirtant tantôt sur des samples de swing, tantôt sur des sitars saturés, les compositions musicales de Tcheep sont riches et généreuses.

Avec plusieurs intros dans l’intro, le mariage des sons et des rythmes hétérogènes se termine même parfois sur des outros à double tiroir, laissant exprimer les multiples influences de Tcheep. Et quand il sait faire un son plus classique sur un beat hip-hop c’est toujours avec une note orientale, griffe inconditionnelle du beatmaker. Les amateurs de voyage sonore apprécieront Acid Monster Temple, hallucinations garanties…

About Ana Ravat

Je suis nulle en solfège, j'ai aucun talent musical, j'écoute beaucoup de rap sans jamais acheter un CD et quand je vais en concert c'est que j'ai un plan pour des places gratos. Face à l'inconfort psychologique et à l'immoralité d'une telle situation j'ai décidé de réduire les tensions névrotiques inhérentes à ceux qui prennent sans jamais donner. Me voici, me voilà, profitez-en!

Check Also

hourvari

[Chronique] Lucio Bukowski – Hourvari

Oyez ! Oyez ! amis de la poésie, amateurs de bon rap qui s’écoute avec …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.