Home / Actus / En Bref / Sinik face à ses Contradictions.
COVER-CONTRADICTION-BD

Sinik face à ses Contradictions.

Après le succès (léger) de Ballon d’Or, en 2009, et celui (bien mérité) de La Plume et Le Poignard, certifié Disque d’Or un mois après sa sortie en 2012, il était temps pour S.I.N.I.K. de retrouver son public. Il vient de dévoiler le premier clip de son prochain album, IMMORTEL II, dont la sortie est prévue pour le 13 Avril prochain. Tourné en grande partie dans la froide Chicago cet hiver, incrusté de quelques gros plans -il faut le dire, clichés- imageant ses rimes (du sport, du Jack, de la poudre, des flingues…), le clip de Contradictions m’a surprise.

On prétend que c’est la crise, on met mille balles dans un téléphone

Instru à l’ancienne, (et par « à l’ancienne » je veux dire : « excellent choix de ne pas s’être laissé contaminé par les drill Chicago Trap-style  » ), timelapse de nuages sur un ciel bleu… Après quelques mesures d’intro, le rythme est donné par la caméra. Au départ le montage des plans semble être fait tant pour appuyer le propos du rappeur que contrebalancer son flow, inchangé, assez lent ( et on aime ou on n’aime pas, mais ce flow met bien en avant la qualité du propos). On finit quand même par se demander très vite pourquoi gâcher des plans certes ultra classiques et sans surprises, mais plutôt propres, par tant de cuts et d’effets… Alors oui, le mouvement de caméra ça donne du rythme, tout ça tout ça… mais ça m’empêche surtout de profiter des images, et du texte.

Des fois j’comprends plus l’homme, il aime sa go mais tape du poing
Pour lui la carte fidélité sert au kebab du coin

Parce que si mon objet était de vous raconter le clip, en fait, c’est la chanson qui déchire, et sur laquelle on aurait mille choses à dire, mais on vous en reparlera bientôt…

Ils interdisent le joint, preuve à l’appui / Pour la vie des gens / Pourtant ils vendent du vin depuis la nuit des temps / Alors ils signeront mon arrêt de mort / Parce que fumer ce n’est pas bon pour la santé, parole de vigneron

De la religion à la politique, du gars de la cité au lobby vigneron, S.I.N.I.K. déroule de manière très ciselée toutes les Contradictions de notre société, celles qu’ on subit et celles qu’ on se crée. Des paroles sensées, chacun en prenant pour son grade, tout en finesse lexicale, on sent que S.I.N.I.K. a beaucoup travaillé ses textes, en tous cet extrait-là, pour préparer son retour, loin de la tendance actuelle des rappeurs à grosses intrus et couplets en coquille vide… et tout ça sans vocodeur. Bref, ce premier extrait illustre à lui seul parfaitement ce que l’on nomme par-ci par-là le rap conscient.

Ils parlent de liberté, font de la dictature
Demain si je vous baise, m’en voulez pas, c’est une caricature

Si ce clip m’a quand même donné envie de vomir   Visuellement ce clip tangue et bouge trop à mon goût, je ne vois pas le fil conducteur de l’histoire, mais ce premier extrait d’album a vraiment éveillé en moi l’envie d’en boire encore, car l’homme des Ulis prouve ici, en 3’55 de punchlines, que sa plume n’a rien perdu, ni en vocabulaire, ni en cynisme. Si on a pu lire depuis 3 ans que le roi S.I.N.I.K. est mort, la résurrection semble programmée le 13 avril prochain, avec IMMORTEL II, et ça, c’est une bonne nouvelle pour Le Rap En France !

 

About SIX.LU

BOOM!

Check Also

jp-manovathomas-sankara

JP Manova : une voix vers Sankara

Son nom fait écho à ces légendes qui ne disparaissent jamais, à une Histoire qui …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.