Home / Sélections / Découvertes / Encre de Chineurs #5

Encre de Chineurs #5

Nouvelle année, bonnes résolutions, nous nous sommes donc mobilisés pour faire revenir la rubrique Encre de Chineurs. Pour ceux qui ne connaissaient pas, on vous rappelle le principe : tous les mois, retrouvez une sélection de 5 sons récents choisis par les administrateurs de CDR et les rédacteurs de LREF. Place à nos cinq pépites de ce mois de janvier pluvieux…

Bekar

Rappeur révélé par un freestyle VRF en 2016, Bekar ne s’est pas reposé sur ses lauriers et il a continué à taffer. Il s’est fait plaisir en sortant quelques sons avec son acolyte Bass, avant de se poser pour travailler sur son propre projet. Repéré par Le Reglement, le rappeur du Nord, qui s’est entouré du 32 Gang pour mener à bien ses projets, semble bien parti. Un flow maîtrisé, une prod simple mais efficace, un clip soigné : bref, du lourd. CAMO, sorti le 14 janvier, annonce sont premier projet, qui devrait bientôt arriver. Attendez-vous à être Bekarisé.

« Faut qu’t’arrête de mytho’, c’est sur moi qu’t’as misé,
Y sont tétanisés, brutalisés,
J’aime la vie gros mais j’ai l’mental us »

Cenza

Bon, ce n’est pas un petit nouveau. Le rappeur de l’Uzine a déjà 2 albums à son actif, le dernier sorti en 2017 (à retrouver ICI) est une pépite hardcore, du oldschool transpirant la rue et la violence du quotidien. Loin d’un rap aseptisé en vogue, Cenza n’est pas là pour rigoler. Avec sa grande taille et sa dégaine de rappeur des 90s, il impressionne. Le rappeur de M-City crache son flow sans langue de bois, sans compromis, avec une hargne qui prend aux tripes. Un vrai plaisir pour les puristes.

« Ma voix sorti d’sous terre, brise la glace comme un silex »

Gran Batarr

Nous vous en parlions il y a quelques semaines (ici). Gran Batarr, un gars du nord au physique trompeur d’un ado sans flow, est un newcomer explosif. Grimé d’un œil au beurre noir devant une corde raide pour le clip de son titre Bande de B#$@*€×, le rappeur n’est définitivement pas un nouveau petit minet.  Celui qui a déjà 2 projets à son actif, semble ne faire que progresser et impressionne de plus en en plus. Affaire à suivre…

« J’ai perdu ma mère, j’ai tout perdu,
Que des galères, l’enfer, j’l’ai aperçu,
Tous pareils, tout m’parait superflu,
Désormais j’souhaite ma mort quand j’éternue »

Damlif

Un énième rappeur au cheveux long ? En effet, mais Damlif, c’est aussi plus que ça. D’ailleurs, il tient plus à du Lomepal qu’à du PNL… Amateur de textes travaillés sur des prods chill, vous êtes servis avec cette pépite. Ce rappeur du Sud, de Montpellier pour être précis, a déjà un album à son actif (Désert Lunaire, réalisé avec Foko disponible gratuitement sur son site ICI). Inspiré par la nouvelle vague de rappeur parisien, il ne délaisse pas les références iconiques du rap français. Petit à petit, il crée son propre univers et vous invite à le rejoindre…

« J’ai une dualité dans ma vie,
Cette pluralité m’rend naïf
Lorsqu’une des deux entités m’envahit »

Pasteur SMP

Ce rappeur au nom improbable, est un habitué du CDR, découvert lors d’un open mic des apéros régulièrement organisés par les Chineurs… Sélectionné pour les Raw Stream de rap (compil’ spéciale mettant en lumière des artistes en les rendant disponibles sur les plateformes de stream ici), Pasteur continue son petit bonhomme de chemin, avec agilité et élégance. Frais et sans fioritures, Pasteur SMP propose un rap posé, plein de références. Le 31 janvier, il sortait ALT #2 : Mooji, parfaite occasion pour le sens de la rime de cette dernière pépite.

« Putain ce son est puissant, j’me r’trouve au cœur de l’épicentre »

 

 

About Julie Boursier

Julie Boursier

Check Also

17309115_10212433234604344_413593534796781128_n

Encre de Chineurs #7 – Mars 2018

Alors que la météo se réchauffe un peu, que le soleil pointe le bout de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.