Home / Interviews / [Interview] Loko (2/2) : « Cet album est un rêve de gosse. »

[Interview] Loko (2/2) : « Cet album est un rêve de gosse. »

La première partie de cet entretien est à retrouver ici

Pour en revenir à l’épopée Néochrome mais au niveau de la fondation du label cette fois, comment s’organisait la répartition du travail entre Yonea et toi et qu’est-ce qui a provoqué ta prise de distance à terme de cette structure ?
Loko : L’enregistrement des deux premières tapes ne nous a pas forcément marqué de la même manière. C’était une aventure vraiment enrichissante, épanouissante et lucrative. Mais cela m’a beaucoup éprouvé dans le sens où tout s’est déroulé chez moi et que j’étais aussi embarqué dans d’autres missions comme celle à Générations. Ce côté multicasquettes pouvait être pesant pour moi alors que Yonea était plus relax car il n’avait pas les mauvais côtés du quotidien à gérer comme l’agacement des parents, l’utilisation permanente de son matos, les verres renversés sur la moquette etc. Au démarrage de Néochrome 3, j’étais déjà davantage tourné vers la musique ou plutôt l’envie d’avoir un vrai métier dans la musique à savoir devenir ingénieur du son et développer mon propre studio d’enregistrement. Yonea, lui, avait les yeux ouverts sur une autre possible profession à savoir faire tourner un label. N’étant pas investi à 100% dans le 3ème volet, il a dû parfois faire appel à d’autres home-studio pour mener à bien le projet. C’est à ce moment-là que la répartition des tâches a clairement été identifiée au sein du label avec l’un qui gérait la partie son et l’autre l’aspect marketing. Sur les projets qui ont suivi comme le Mains Sales de Seth Gueko, j’étais bien présent au niveau de l’orientation artistique. Pour le Barillet Plein,  j’étais un peu plus en retrait. Et pour Néochrome Hall Stars, j’étais ingénieur du son à 100% et pas directeur artistique notamment en raison de la nouvelle vibe un peu caillera qui affluait sur la place parisienne et dans laquelle je ne me reconnaissais pas forcément. L’envie pour chacun de développer ses  propres artistes à commencer à se faire ressentir entre nous. Yonea privilégiait le côté street et moi plutôt la composante rap technique. Le morceau Petites Crasses Entre Amis constitue quelque part pour moi un tournant dans l’aboutissement de ce que j’avais envie de faire.

Pourtant à l’écoute du vieux morceau Les Kanceva à l’époque du Barillet, tu t’étais déjà essayé au rap théâtral, non ?
Loko : Oui tu as raison mais je n’en avais pas forcément conscience. Depuis que je suis petit, j’ai toujours eu un imaginaire développé, je me faisais déjà des films dans ma tête avec mes jouets ! Il m’a fallu un peu de temps pour réaliser que les storytellings appartenaient à un style de rap qui me correspondait et que j’avais envie de suivre. Ce délire-là n’était pas forcément compatible avec les choix musicaux que Yonea pouvait faire à cette période même si je reste persuadé que cela l’intéressait à la base. Disons plutôt que les fréquentations n’étaient plus les mêmes sachant que nous n’habitions plus dans le même quartier. Pour être honnête, quand je me remémore mon existence dans le 18ème, j’en ai un souvenir assez gris, on rigolait certes mais c’était dur. En revanche, mon passé dans Paris-Est m’apparait plus lumineux. Je pense qu’il existe un déterminisme géographique qui peut influer sur le choix de tes amis, ta scolarité, ton moral quotidien et donc par effet boule de neige, ton approche du rap. Même si je n’ai plus trop de nouvelles de Yonea aujourd’hui, il n’en reste pas moins un ami d’enfance très cher à mes yeux, nous ne nous sommes simplement pas entendus sur certaines choses et nos chemins se sont séparés voilà tout. Je continue de garder un oeil attentif sur ce qu’il fait et je suppose inversement.

Qu’est-ce qui diffère le plus selon toi au niveau de vos activités respectives ?
Loko : Je pense que je n’aurais jamais pu être producteur de label parce que tu te retrouves contraint à opérer des choix à certains moments pas forcément humains ou artistiques mais plus mercantiles. La dualité  j’aime bien ce gars mais il n’est peut-être pas au niveau pour l’instant donc je le mets à gauche en attendant ou humainement ce mec me casse les couilles mais il a du buzz alors allons-y même s’il n’est pas sérieux représente un paramètre fort qu’il m’aurait été difficile d’intégrer. J’ai toujours envisagé la musique comme un plaisir et quand tu as un label à faire tourner, pour le que le résultat soit positif, il faut souvent écarter de l’équation le côté purement humain ou musical.

Justement, certains MC’s qui ont officié au sein du label semblent être restés en désaccord avec les orientations humaines et artistiques prises par Yonea à un moment donné, je pense à ADES qui a posté quelques vidéos sur youtube à ce sujet.
Loko : ADES est un mec entier et il ne s’embarrasse d’aucun filtre. Le laps de temps entre le moment où une idée lui vient et où il prend la décision de la diffuser sur le net est souvent très court quitte à risquer le manque de recul. Il ne fait pas dans le calcul et partage son ressenti en instantané. Son approche de la musique est parfois comparable, il est capable d’écrire un morceau à 14h, faire la prod’ à 15h, l’enregistrer à 16h, tourner le clip à 17h et le tout se retrouve sur internet à 19h le soir ! C’est pour cela qu’il nous arrive d’être en décalage, il a du mal à comprendre pourquoi je mets autant de temps à sortir mes projets ! Quand on  envisage un morceau ensemble et que je lui propose de réfléchir au choix de l’instru et lui demande un délai pour soigner mon couplet il me dit : ah non on fait ça tout de suite sinon tu ne vas rien branler encore, on va se revoir dans 6 mois et rien n’aura avancé. Peut-être que le bon ratio de productivité d’un MC serait le juste milieu entre nos deux façons de travailler. Avec tout ce qu’on a partagé, ADES reste pour moi un mec en or, un passionné de musique, c’est mon fou préféré !

Au sujet de ta musique, on ressent chez toi une réelle passion sans visée commerciale. Je me rappelle pourtant l’un te tes textes où tu disais : je ferai de la maille dans l’son, ça j’le jure sur mes deux yeux. N’y vois-tu pas une petite ambiguïté quelque part ?
Loko : Écoute, jusqu’à preuve du contraire je ne suis pas devenu aveugle donc c’est que j’ai dû réussir à faire un peu de maille dans le son ! En fait, il faut distinguer mon taff d’ingénieur du son qui est mon vrai métier, qui me permet de payer mes factures tous les mois, m’offrir une prod’ si ça me chante ou partir en vacances quand j’en ai envie, de ma carrière de MC bien moins lucrative. Cet album qui sort et dans lequel j’ai mis les moyens nécessaires pour obtenir un beau produit s’apparente à un rêve de gosse. Dans ce cadre-là les retombées en terme de ventes sont accessoires au regard de la satisfaction que je ressens à être parvenu à concrétiser mon objectif de toujours. J’ai cumulé pas mal de frais sur ce projet, je ne voulais surtout pas faire preuve de foutage de gueule vis-à-vis de mon public. On a opté pour un digipack de qualité, j’ai payé la plupart de mes prods en direct ou alors en échange de bons procédés, j’ai investi dans de l’image et même si au final tout cela me revient moins cher ayant opté pour ne travailler qu’avec des potes, ce CD ne sera jamais rentable.

Ne ressens-tu pas une pression supplémentaire du fait que tu sors ton 1er album après toutes ces années, ce CD doit à coup sûr susciter une grande attente de la part du public qui te suit depuis tes débuts ?
Loko : Je suis partagé par 2 sentiments à ce sujet. D’un côté j’y vais relax car l’album n’a pas été conçu à la va vite. Le choix du tracklisting, des prods et des featurings ont été mûrement réfléchis, je ne regretterai rien quoi qu’il arrive. De plus des morceaux écrits de longue date résident sur l’album, je n’ai pas cédé à la frénésie du moment qui consisterait à considérer que tout ce que j’ai fait à l’ancienne est nul et seuls les morceaux récents sont géniaux. D’un autre côté effectivement, on est obligé de se poser la question du ressenti final des auditeurs. Je prends ma musique à cœur et forcément les doutes subsistent à partir du moment où mon produit se retrouve lâché dans la nature ! Pour ceux qui sortent 3 ou 4 albums en 5 ans, on peut toujours se dire que si l’accueil n’est pas terrible ce n’est pas grave, le dernier a cartonné et le prochain sera mieux.

Comment as-tu procédé à la sélection des instrus sur « vis ma vie » ?
Loko : Je n’ai travaillé qu’avec des proches, de A à Z. Il n’existe aucune personne sur l’album avec qui je ne pourrais passer une soirée ou un week-end sans que l’on se marre. Au niveau beatmaking, j’ai quand même réalisé un 1/3 des prods avec en plus la participation de Casaone, I.N.C.H. qui je trouve fait preuve de beaucoup de justesse quant au choix de la caisse, toujours en adéquation avec le sample pour un résultat tout en simplicité, sans surcharge. Comme je te l’ai annoncé tout à l’heure, on retrouve également Phenovenom, mon ancien acolyte du « Barillet », Dolor avec qui j’ai passé des nuits blanche à refaire le monde, Alex Kick et Lofty du « BR Crew » qui m’ont chacun fait une instru et enfin Tryss mon pote de vacances, il peut nous arriver de taper des délires d’ados lorsque nous sommes bourrés ! Ce dernier fait figure du beatmaker le plus versatile du rap français puisqu’il produit à côté des artistes comme Zaz et son single « je veux ». C’est un mec qui est à des années lumières de notre musique, accueilli à bras ouvert en maison de disque et qui n’a plus grande chose à prouver au niveau carrière. Toujours est-il qu’il est doué pour le rap et qu’il produit pour moi, je ne vais pas m’en plaindre !

Et au niveau du choix des featurings ?
Loko : Toujours dans le même esprit, que des personnes avec lesquelles je m’entends très bien et avec qui j’ai pu étroitement collaborer. A un moment ou à un autre, j’ai été soit l’ingé son, soit l’arrangeur, soit le beatmaker de tous les artistes qui posent avec moi sur l’album. C’est le cas d’Hugo TSR ; j’ai passé pas mal de temps sur la réalisation de son dernier projet.

Pour en revenir au beatmaking, quel regard portes-tu sur le travail de composition d’Al’ Tarba, Char du Gouffre, Mani Deiz ou encore I.N.C.H. sur lequel tu t’es déjà exprimé tout à l’heure ?
Loko : Ma position d’ingé son fait que je suis devenu extrêmement ouvert sur les prods actuelles à 70 BPM que j’arrive à kiffer. Pourtant, mes préférences ont toujours été les instrus basse-batterie sample à 90 BPM mais avec le temps, mes goûts sont sortis de leur carcan d’origine. Cette évolution se ressent au niveau de mon album et pourra apparaitre déroutante aux oreilles de ceux qui ne m’ont pas écouté depuis longtemps. En effet, de nombreuses ambiances musicales variées se retrouvent sur mon projet ce qui correspond au concept Vis Ma Vie avec clairement l’expression successive d’humeurs en tout genre. Pour répondre à ta question, je suis admiratif du travail des personnes citées car au-delà de la qualité flagrante de leur production, ces beatmakers incarnent selon moi une certaine forme de résistance avec la défense d’un rap en rupture avec les tendances commerciales actuelles. D’ailleurs j’ai toujours pour ambition la construction d’un site internet nommé La Résistance qui assurerait la promotion et la distribution centralisée de tous les albums s’inscrivant dans cette démarche.

Quand on se retrouve derrière le micro mais aussi aux manettes, comme c’est le cas pour ton album, n’est-il pas trop difficile de trouver le recul nécessaire pour évaluer son travail ?
Loko : Disons que cela revient un peu au vieil adage du cordonnier mal chaussé. Il est plus facile de s’appliquer sur les projets des autres parce que c’est mon métier, je suis payé pour cela et je peux apporter un point de vue artistique extérieur. S’agissant de mon album, beaucoup de morceaux ont été enregistrés à la 12ème heure de ma journée passée au studio sachant qu’aller dans la cabine tout seul, sans conseil, sans vibe venue de l’extérieur, c’est dur ! Malgré tout, je ne pense pas que cela se perçoit à l’écoute des tracks, c’est plus un ressenti intrinsèque au moment de l’enregistrement. Heureusement que chaque invité de l’album, à qui j’ai soumis mes morceaux à un moment donné, a pu m’apporter ce recul nécessaire à une construction objective. Les plus impliqués ont été Chris Taylor et Karna parce qu’ils me connaissent suffisamment pour me dire les choses avec franchise.

En parlant d’eux, où en est le projet Trois Éléments dont la sortie est repoussée depuis des lustres ?
Loko : Écoute,  il sort en même temps que mon album en mode collector VPC juste pour les copains d’internet qui me demandent où cela en est depuis un bail donc content de pouvoir enfin leur apporter une réponse concrète ! Cela fait longtemps que le projet est terminé mais Chris est devenu père et il souhaitait mettre le rap de côté pour élever son fils, ce qui apparait plutôt louable ! Karna quant à lui est retourné vivre à Saint-Barthélemy dont il est originaire et où se trouve toute sa famille. Son épopée parisienne ne fut qu’un intermède dans sa vie et même s’il a profité de son passage dans la capitale pour actionner pas mal de choses, il est retourné à son territoire d’attache.

Si on s’arrête sur le morceau éponyme de l’album Vis Ma Vie, c’est de l’ordre du réel ou de la fantasmagorie ?
Loko : Ah non, c’est trait pour trait une journée de la vie de Loko ! Bon après, à un moment de ma vie où je suis en couple, je ne vire bien entendu pas de meuf de mon lit salement le matin ! Pour le reste, c’est typiquement le genre de quotidien que je pouvais passer il y a encore un an, en été et avec le statut de célibataire.

Est-ce que tu as la volonté de défendre cet album sur scène ou la tournée ne fait pas partie de tes priorités ?
Loko : Honnêtement je ne calcule pas trop cet aspect-là mais heureusement il y a des gens dans mon entourage qui le font pour moi ! J’attends notamment les coups de fil de Chloé Oxid, chargée de communication à Canal 93 à Bobigny, qui va certainement m’organiser quelques dates. L’aspect positif de mon taff c’est que je suis mon propre patron donc si je dois m’absenter une journée ou deux pour un concert à l’autre bout de la France, il me suffit d’appeler mon client pour reporter. Cela me laisse également de la latitude pour gérer ma promo comme je l’entends et répondre présent quand il le faut.

Justement au niveau promo, quelle a été ta façon de faire monter un peu le buzz ?
Loko : J’ai été pas mal actif sur mon site et sur les réseaux sociaux. J’ai mis en place un calendrier de l’avent interactif pour la décompte de mon album. J’ai essayé d’aborder la promo avec décalage un peu comme dans mes textes et éviter les schémas habituels. Pour les premiers jours du calendrier, on pouvait retrouver des pépites du passé avec des vieux sons de la fin des années 90 puis des vidéos freestyles. Il y avait aussi des petits teasers humoristiques ou encore un big up de Karna à 8000 km d’ici en direct de sa plage ! Je considère ne pas avoir un public forcément étendu mais fidèle, c’est pour cela que j’essaye de rester en accord avec ma ligne directrice en proposant des idées toujours divertissantes. Si j’avais à choisir ma carrière, je préfèrerais qu’elle s’apparente à celle de la Scred Connexion ou encore La Rumeur, non pas que nos raps soient analogues, mais plus sur l’aspect faire du mieux possible avec notre public fidèle sans retourner notre veste. Cependant, Si un jour tu m’entends en duo avec une chanteuse de variété, cela ne constituera pas un problème pour moi. Ce sera juste dans le cadre de mon travail au studio avec une copine dont j’aurais mixé et enregistré l’album, avec qui on aura tapé de bons délires et envisagé un titre ensemble. Je te dis ça parce que j’ai récemment fait un titre avec Zaz mais complètement désintéressé du buzz, pour preuve il n’est pas sur mon album. Je mets ce morceau à gauche et il sortira quand le moment sera venu.

Comment te vois-tu dans 10 ans, toujours dans la musique je suppose ?
Loko : Ingénieur du son restera mon métier, ça ne bougera pas. C’est une place dure à obtenir et quand tu l’as il faut la défendre. Cela fait appel à des compétences que tu ne peux pas acquérir en quelques années et considérant aujourd’hui que je continue de m’améliorer, je suppose que dans 10 ans je serai encore meilleur. Par contre, je me vois fatigué par la musique parce qu’en écouter 8 heures par jour, ça n’est pas très reposant surtout quand ce que tu enregistres n’est pas à ton goût.

Tu n’opères pas une sélection par affinité musicale au niveau de ta clientèle ?
Loko : La sélection est soit qualitative soit humaine. Je ne reçois pas de mauvais rappeurs qui soient désagréables, jamais ! Concernant le rappeur en devenir qui est super cool, on essaye de tirer son projet vers le haut et puis on retrouve aussi le mec vachement fort artistiquement, carré dans son travail mais avec qui je n’ai pas d’affinité spéciale. L’idéal bien entendu, c’est lorsque ces deux profils sont réunis.

Parmi les jeunes artistes que tu as aidé, développé ou tiré vers le haut comme tu dis, considères-tu qu’ils te l’ont correctement rendu à la suite de leur carrière ?
Loko : Je n’attends jamais de retour à posteriori. Le retour est immédiat, on passe un bon moment ensemble. Je suis content et fier d’avoir participé au développement d’un artiste et me dire que s’il avait enregistré dans un autre studio, peut être que le rendu ne serait pas aussi bon. C’est vraiment ça mon plaisir personnel. Te dire s’ils me l’ont rendu ? Franchement je ne calcule pas, si le mec m’a payé un grec et qu’on a rigolé après la séance, cela me suffit. Après j’avoue que lorsqu’on me crédite en tant que réalisateur, cela me fait particulièrement plaisir.

Pour finir Loko, as-tu un message particulier à adresser aux auditeurs qui te suivent depuis longtemps ?
Loko : Je les remercie pour leur soutien dans un premier temps. Tous les commentaires d’encouragement que l’on peut recevoir lorsqu’on met en ligne un morceau nous confortent énormément dans notre travail et dans notre volonté de continuer à faire de la musique. Ensuite, moi qui viens de décrocher le permis et découvrir les joies de l’autoradio, je recommande simplement aux personnes qui vont diffuser mon CD dans leur voiture de faire comme moi à savoir laisser une chance à chaque piste afin de s’immerger complètement dans l’album. Aujourd’hui avec l’avènement d’internet, on a tendance à zapper un morceau à compter que les 4 premières mesures n’ont pas plu. Je pense que si l’auditeur fait cela pour mon album il risque de passer à côté de certains moreaux qui ne peuvent se juger qu’à la dernière phase. Si cela n’est pas à ton goût aucun problème mais par contre dis-moi pourquoi ! Je peux comprendre qu’un morceau comme Ma Main Droite puisse ne pas être kiffant pour un gaucher ! Plus sérieusement, donnez-moi ma chance au-delà de la vidéo internet qui aura le plus de vues, il y a des choses plus intéressantes à découvrir.

Propos recueillis par Tonton Walker.

Accédez à l’actu de Loko : http://www.loko-officiel.com


About TontonWalker

Pétasses pointeur, fossoyeur, saboteur, déserteur, pesos maker et amateur de rimes alambiquées sur caisses claires à son heure

Check Also

sans-titre

[Interview] Gerard Baste : « J’aimerais bien faire plus attention à mes problèmes de santé, j’y pense souvent, mais nos vies sont rock’n’roll ! C’est comme ça. »

À l’occasion de la sortie de son album solo, le très attendu Prince De La …

15 comments

  1. http://lohitennis.com/images/1604.html太田釣具店,【アウトレット商品】メジャークラフト(MajorCraft)コルキッシュ/CKS-632ST/スピニングモデル/バスロッド直営店
    【NEW BALANCE】ニューバランス スニーカー [ ソニックブルー×トレジャーブルー ] MS574BO Dワイズ メッシュ×スエード メンズ レディース スウェード http://oceandivers.com.au/images/181.html

  2. http://keepworkinggirlfriend.com/wp-brstring/341.htmlPRADA/プラダ VITELLO DAINOワンショルダーバッグ 056812 PRADA/プラダ VITELLO DAINOワンショルダーバッグ 056812 [prada-340], 【プラダ】ショルダーバッグ : プラダバグとプラダ財布アウトレットファクトリーオンラインショッピング新春大セール - 70%OFF&送料無料!
    戸田釣具店,ダイワ ソルティスト AGS CN(CHINING)[76ML] / チニング / チヌ / トップウォーターゲーム / DAIWA直営店 http://lohitennis.com/images/1711.html

  3. http://shrek.packay.com/katespade/670.htmlケイトスペード KATE SPADE 財布 長財布 ケイトスペード 財布 KATE SPADE PWRU3898 001 CEDAR STREET LACEY 長財布 BLACK:ブランドショップ AXES
    ケイトスペード KATE SPADE バッグ ショルダーバッグ ケイトスペード アウトレット バッグ KATE SPADE WKRU3003 134 BRIGHTWATER DRIVE LOOLOO ショルダーバッグ WTRCLRROSE:ブランドショップ AXES http://papelmatic.com.ar/katespade/878.html

  4. http://phwinter.com.ar/news/854.htmlケイトスペード KATE SPADE バッグ ショルダーバッグ ケイトスペード バッグ アウトレット KATE SPADE WKRU2061 070 ALLEN STREET RAQUELLE 2WAYショルダーバッグ LIGHTSMOKE:ブランドショップ AXES
    ケイトスペード 長財布(ラウンドファスナー) kate spade PWRU3736 財布 グローブ コート GROVE COURT LACEY レディース WARM PUTTY(ウォームパテ) ブラウン カジュアル【ケートスペード 送料無料】:ブランドストリートリング http://www.refrigeracioneslot.com.ar/katespade/327.html

  5. http://montaruli.com.ar/news/656.htmlケイトスペード KATE SPADE 財布 長財布 ケイトスペード 財布 KATE SPADE PWRU3971 586 HANOVER STREET LACEY 長財布 LAVENDER BLISS/BLACK:ブランドショップ AXES
    ケイトスペード KATE SPADE バッグ ショルダーバッグ ケイトスペード アウトレット バッグ KATE SPADE WKRU2485 001 SMALL RACHELLE WELLESLY ショルダーバッグ BLACK:ブランドショップ AXES http://www.stereovintage.com/katespade/896.html

  6. http://montaruli.com.ar/news/377.htmlケイトスペード 長財布(ラウンドファスナー) kate spade PWRU2611 568 財布 GROVE COURT グローブコート LACEY レディース LIGHT CROCUS(ライトクロッカス) パープル バイカラー 【ケートスペード 送料無料】:ブランドストリートリング
    ケイトスペード 長財布(ラウンドファスナー) kate spade PWRU3736 財布 グローブコート GROVE COURT LACEY レディース PEBBLE/GERANIUM/GALAXY ベージュ/ゼラニウム/ブラック マルチカラー【ケートスペード 送料無料】:ブランドストリートリング http://www.unitedpower.biz/survey/332.html

  7. http://phcomputacion.com.ar/classis/54.htmlケイトスペード ハンドバッグ kate spade PXRU4667 バッグ チャールズストリート CHARLES STREET AUDREY オードリー レディース bud green グリーン 2WAY ショルダーバッグ【ケートスペード 送料無料】:ブランドストリートリング
    ケイトスペード KATE SPADE 財布 長財布 ケイトスペード 財布 KATE SPADE PWRU4094 001 CLASSIC NYLON LACEY 長財布 BLACK:ブランドショップ AXES http://www.writinginthemargins.ca/katespade/663.html

  8. http://alohalockandkey.com/katespade/401.htmlケイトスペード キーホルダー kate spade 1KRU0004 952 ブランド小物 シングスウィーラブ THINGS WE LOVE HEART KEYCHAIN レディース FLO PINK(フローピンク) ピンク キーリング ハート【ケートスペード 送料無料】:ブランドストリートリング
    ケイトスペード KATE SPADE バッグ ショルダーバッグ ケイトスペード バッグ KATE SPADE PXRU4829 001 CEDAR STREET SMALL ELISSA ショルダーバッグ BLACK:ブランドショップ AXES http://pgproyectos.com.ar/logs/1028.html

  9. http://www.drinkaristocrat.com/katespade/673.htmlケイトスペード KATE SPADE 財布 長財布 ケイトスペード 財布 KATE SPADE PWRU4065 711 CEDAR STREET LACEY 長財布 GOLD:ブランドショップ AXES
    ケイトスペード KATE SPADE ネックレス ケイトスペード ネックレス レディース KATE SPADE WBRU9660 EVER&EVER KEY ペンダント ゴールド:ブランドショップ AXES http://www.kylewilson.com/katespade/690.html

  10. http://www.journalofcomputationalcreativity.cc/katespade/745.htmlケイトスペード KATE SPADE ネックレス ケイトスペード ネックレス レディース KATE SPADE WBRU7299 SECRET GARDEN PENDANT ペンダント ゴールド/クリスタル:ブランドショップ AXES
    ケイトスペード ハンドバッグ kate spade PXRU4471 698 バッグ シダーストリート CEDAR STREET MAISE レディース SWEETHEART PINK(スウィートハートピンク) ピンク ショルダーバッグ 2WAY バイカラー 【ケートスペード 送料無料】:ブランドストリートリング http://nextflint.com/katespade/105.html

  11. http://www.journalofcomputationalcreativity.cc/katespade/633.htmlケイトスペード 長財布 KATE SPADE PWRU4383 635 レッド:ブランドショップ AXES
    ケイトスペード 長財布(ラウンドファスナー) kate spade PWRU3736 001 財布 グローブコート GROVE COURT Lacey レーシー レディース black ブラック 黒 バイカラー【ケートスペード 送料無料】:ブランドストリートリング http://www.georgvoros.com/css/264.html

  12. Intéressant en itw le bonhomme.
    Par contre, je trouve l’album faible dans l’ensemble, j’ai retenu que 6 titres.
    Prod d’un autre temps, moins bon flow qu’avant j’ai l’impression.L’album a 6 ou 7 ans de retard, dommage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.