Home / Chroniques / Focus sur / [Focus] sur Def.
Def au Mic

[Focus] sur Def.

 

Def, c’est un rappeur de 25 ans d’origine havraise. Son goût pour la langue française et ses subtilités l’ont poussé à prendre rapidement la feuille et le crayon pour se frotter au rap et mettre en musique ses réflexions. Dès la publication de ses premiers morceaux, les auditeurs ont pu capter toute la puissance et la richesse du vocabulaire de ce petit artiste local. On peut d’ailleurs écouter le titre éponyme à l’occasion de ses premiers enregistrements à Rouen au Tracks8prod ou se croisent notamment Naaman, Scars et d’autres acteurs de la nouvelle scène musicale de la région.

Fort de sa petite notoriété, Def sort en 2010, une mixtape intitulée Petit Artiste Local. Oui mais voilà, à force de travail, de rigueur et de créativité, les projets de l’artiste prennent du galon et l’artiste local n’est plus si petit que ça. C’est donc naturellement que Def part sur les routes de France accompagné de son ami Scars pour défendre son projet. L’aventure lui permet durant près d’un an et demi de sillonner la France et faire découvrir son univers à tous les amateurs de musique et plus particulièrement de rap que nous sommes. 2012 est chargé en projets pour Def, il enregistre un EP Merci et sort un album toujours intitulé Petit Artiste Local.

Depuis cet album, on entendait un peu moins parler de cette fameuse touche 3 de nos téléphones. Prépare-t-il un second album ? Toujours est-il que depuis le début de l’été, Def nourrit activement son public. Ainsi, le rappeur vient nous livrer quatre morceaux agrémentés de clips qui nous donnent envie d’en apprendre encore un peu plus sur le bonhomme. Il évolue, son rap aussi, et sa plume s’aiguise avec le temps et les mesures englouties.

Amateur de poésie affirmé, on pourrait écouter Def comme on lirait un de ces poèmes mélancoliques empreints d’espoirs déchus. Mais détrompez-vous, il joue sur tous les tableaux et sait comment encanailler les foules ! Voyez-donc lors des Terrasses du Jeudi à Rouen, l’ambiance qui se dégage de ses lives. On le retrouve tout aussi inspiré dans Le Gaz où l’amour et la séparation y sont dépeint avec une sincérité et une plume qui n’ont d’égales que leur auteur. Le gaz, c’est ce qui reste quand l’amour est mort, cette sensation de vide est décrite à travers des faits de vie auxquels tout un chacun peut s’identifier et l’on sent bien là le poids parfois amer de cette vie sur nos épaules.

Def, est aussi à l’aise sur des morceaux à thème comme celui-ci qu’en freestyle. Pour preuve, la sortie récente du clip La Relève. Le petit artiste local annonce la couleur en noir et blanc et s’entoure de pas moins de 5 micros en studio pour se faire entendre. Son dernier clip, La Foule est clairement adressé à ses auditeurs. Il leur parle comme si chacun d’eux était en face de lui, se place comme spectateur du monde qui l’entoure et dresse un constat personnel de celui-ci. Un constat personnel oui, mais partagé avec ses auditeurs. Il se livre complètement et semble hors d’atteinte de toute attaque à son égard car il sait qu’il a grandit, que son rap a rencontré un public et qu’il commence réellement à partager son histoire avec lui. Cette foule consentante dont il parle, qui le délie et ouvre de nouveaux horizons au jeune rappeur.

Def fait partie de ces rappeurs qui n’ont pas peur d’exposer leur vision du monde, leurs émotions, leurs sentiments… Aussi sombres peuvent-ils paraitre, sans tomber dans le côté  « la vie c’est de la merde et de toute façon on va tous mourir alors je vous déteste ». Bien au contraire, Def, vous l’aurez compris à travers ces lignes, c’est une ode au partage, à la connaissance, à l’amour et à l’amitié. Et en ça, nous le remercions, nous amateurs de rap français.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook ou le compte twitter pour suivre les actualités que Le Rap en France vous propose.

 

About Corentin Massuyeau

Fraichement diplômé d’un MBA en évènementiel, l’Entertainment et la mise en scène du rap et des rappeurs font partie de mes questionnements quotidiens. Fanatique dans l’absolu, le rap et moi partageons nos vies pour le meilleur et pour le pire. « Ca va devenir vrai dans cette pièce pour quelques instants » Le Roi.

Check Also

12065561_10153762542409630_5872446773835890077_n

[Focus sur] Chineurs de rap

Malgré une France annexée par des brailleurs aphones et autres trappistes tonitruants, un petit village …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.