Home / Interviews / [Interview] Goune : « Ce que je supporte pas, c’est les trucs à la con de radio. Les gars qui rappent des textes débiles sur du zouk, tu vois »
Goune-le-bon-son

[Interview] Goune : « Ce que je supporte pas, c’est les trucs à la con de radio. Les gars qui rappent des textes débiles sur du zouk, tu vois »

Ok. Et ton froid ?

Goune : Ah bin Melan, franchement, je peux pas. Je supporte pas. -Je rappelle que Melan est assis avec nous, c’est donc de l’humour, il est interdit de sortir cette phrase de son contexte.-

Goune : Non sérieusement mon froid, ce que je supporte pas, c’est les trucs à la con de radio. Les gars qui rappent des textes débiles sur du zouk, tu vois… Je sais pas si c’est du rap français, moi je considère pas que c’est du rap, quoi.

Et pourtant, justement dans les Fnac, on les trouve en t^ete de gondole du rayon rap. C’est même le seul « rap » que 90 % des gens connaissent quoi…

Goune : Ouais, c’est mal foutu… Enfin les gars qui étaient bons au début, et qui se sont mis à rapper sur de la musique de merde, et faire des phases de merde, ça me dégoute.

T’as des noms peut-être ?

Goune : Ouais, si tu veux ! Je pense à toute la clique Black M, Soprano…

Soprano a d’ailleurs rempli le Zénith ici mardi soir, j’ai lu.

Goune : Ouais bin voilà, quoi ! Non mais les gens, pfff…

Ta dernière claque musicale ? La plus récente, je veux dire. Que ce soit un live, un album…

Goune : C’était mon dernier morceau. -rires-

Goune : Franchement je me suis pris une claque. Je me suis fait caca dessus.

Non bon, c’était, euh.. « Dans mon Dél » de JUL. -rires-

Son pote : ce mec a 15 ans, haha !

Goune : Bon alors, « Le coup du patron » Ou… Franchement, je me rappelle plus, euh… Mets Booba, « Billet Violet ».

Ah ouais quand même… Je connais pas, c’est pas mon genre. Mais vraie grosse claque, t’es sérieux ?

Goune : Ouais, franchement, j’ai kiffé.

Bon.. Bin… Je mettrai autre chose…

Goune : Non vas-y, mets-le, je suis sérieux.

Non je mettrai autre chose.

Goune : Alleeez !!!

Non. Non mais sérieusement, je peux pas. C’est mon ordi, il refuse d’écrire les mots Jul et Booba.

Goune : Non mais honnêteté, vas-y tu dois mettre ce que je dis.

Son pote : Tu t’en fous, tu l’écris Bouba, avec un U.

Mouais… A la limite, ok, je lui mets dans le U…

Son pote : De toutes façons c’est les médias ça, gros. De toutes manières, ça déforme les paroles.

Goune : C’est clair.

Son pote : Tu peux dire n’importe quoi, elle va en faire ce qu’elle veut.

Ah non. Alors là non, tu peux pas dire ça. C’est pour ça que j’enregistre, justement. Si je prends des notes, comme on tcharre en même temps, qu’on bouge, tout ça… Quand je me relis, je peux déformer, ou avoir oublié le mot exact. Alors que là je me fais chier à écouter 20 fois la même interview pour bien noter vos réponses… C’est pour ça que si tu pouvais la changer, bin ça m’arrange. 😉

Goune : Ok, donc là c’est réel. Putain. Tu vas tout mettre ?

Oui. Ce sera vraiment tes phrases, t’inquiète. Enfin, sauf si j’ai un vrai doute… Allez, je vais te laisser te préparer pour la scène, mais juste avant peut-être un petit Big up :

Goune : Ah bin, à tous les rappeurs de Toulouse !

Mais tous les rappeurs de Toulouse, vous répondez à chaque fois, big up à tous les rappeurs de Toulouse !!

Goune : C’est normal. Je suis là-dedans en ce moment, c’est le truc dans lequel je suis pris, c’est fort, alors forcément…

Et le mot de la fin (un seul) :

Goune : Ricky.

Ricky… Normal. Et maintenant que c’est terminé, la question que t’aurais aimé que

Gounem’interrompant- : Oui, euh, alors je dirai, dans mes 5 albums préférés…

-En fait, c’est un clin d’oeil à l’interview d’avant, il imite la voix d’Arthür. Bref, on re-re-re-passe 3 minutes morts de rire et hors-sujet-

Sérieux ! En plus tu la connais ma question, vu que t’es assis là depuis un moment. Quelle est la question que je ne t’ai pas posée et que t’aurai aimé que je te pose, et bien sûr, quelle est la réponse qui va avec ?

Goune : Je l’attendais grave. Ma question c’est : quelles catégories de films pornographiques tu préfères ? Et j’ai trois catégories.

Ah, j’ai plus de batterie, là, c’est con.

Goune : Si, si, on finit. Donc mon top, déjà parmi le sites je suis pas mal sur Tube Galor. Je trouve que ça répertorie bien, y a pas mal de trucs.

Je sais même pas ce que tu racontes…

Goune : Bin tu me demandes. Je te dis ma question. Et ma réponse, c’est beauty, BDSM, et euh…

Melan : T’aimerai bien faire une soirée, toi ! T’es chaud.

Son pote : C’est pas déjà fait ?

Oh les gars. On termine là ?

Goune : beauty ! Je rajoute beauty !

Bref… J’ai pas tout compris, mais je vais pas te demander de m’expliquer là. Il est tôt, vous avez pas encore joué, on est déjà minables, et je sais pas comment je vais pouvoir intégrer ce sujet à l’article…

Goune : Bin moi c’est la question que j’aurai aimé que tu me poses, je suis franc !

T’as pas besoin de moi tu vois, tu te l’es posée tout seul. 

Goune : ouais bin je me suis répondu, je me suis fait une interview honnête, je suis content. -grand sourire -.

Et bien merci Goune ! A tout de suite, sur scène.

Goune : Très bien. Merci à toi.

Crois-le ou pas, depuis cette rencontre avec Guillaume, j’écoute du sale Goune en amenant mes gosses à l’école. Juste je crie pas certains couplets. Enfin pas avant d’avoir vérifié que mes vitres soient bien fermées…

Par contre, je ne me sens absolument pas capable d’écrire une chronique de Ricky Martin après avoir lue celle de Costa, juste parfaite. Si après avoir lu ça, t’as encore envie de te payer le very bad trip et de salir les oreilles de tes colocs, l‘album est téléchargeable gratuitement en cliquant là. Mais tu pourras venir pleurer dans les commentaires, on t’aura bien assez prévenu(e).

Et pour finir si tu veux vraiment découvrir Goune, sa folle envie de croquer la vie et de rajouter des enculés dans le rap français, te moquer de son backeur saoul sur scène, ou débattre de sites porno préférés, va le voir en live ! Pour suivre ses concerts, ça se passe ici !

About SIX.LU

BOOM!

Check Also

couv-rap-en-france-francis

[Interview] Francis : « Le Havre, c’est la Californie à 2h de Paris »

Rappeur très attaché à sa ville du Havre, le normand DEF s’appelle désormais Francis et …

4 comments

  1. Salut Slim Gouny, je vais me poser en défenseur de mon équipe bien évidemment mais je trouve que le ton qu’elle apporte dans ses interviews est intéressant. Ça change des interviews propres et lisses. Je comprends ton point de vue cependant et je te remercie de nous l’apporter.

  2. Tellement useless l’intervieweuse, on se demande comment elle a atterri là. Elle est plus là à se vanter de sa soirée/rencontre qu’à réellement poser des questions, je suis gêné pour elle en lisant ce truc…

  3. On sait, pourquoi dis-tu ça ?

  4. un camtar c’est un camion ou une camionette, je dis ca je dis rien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.