Home / Interviews / [Interview] Lomepal « Sur Majesté j’avais envie de m’amuser, et que l’auditeur y prenne plaisir »

[Interview] Lomepal « Sur Majesté j’avais envie de m’amuser, et que l’auditeur y prenne plaisir »

Si une chose est sûre à propos de Lomepal, c’est qu’il ne chôme pas. Après 2 projets sortis en 2013 – Cette Foutue Perle et Le Singe Fume Sa Cigarette en featuring avec Caballero – il a sorti Seigneur et Majesté cette année, à 6 mois d’intervalle. Doté d’une précision mathématique, Lomepal possède un univers qui lui est propre, et dans lequel il nous invite à plonger à  travers ses sons, et ses clips aux esthétiques incroyables. C’est dans un café à Alésia que nous sommes allé le rencontrer pour parler de Majesté, et de ses projets futurs.

 En premier lieu, peux-tu me dire depuis combien de temps tu rappes, et faire une brève présentation ?

Je m’appelle Antoine, et je rappe depuis bientôt 5 ans – j’ai commencé à mes 18 ans – sous le pseudonyme de Lomepal. J’en suis à mon 5e disque, et 3e disque solo en bacs.

Mais ton premier nom de rappeur, ce n’était pas Lomepal non ? Il me semble que dans le clip « A la trappe » (en feat avec Nekfeu) tu kick sous le nom « Jo Pump » ?

C’était vraiment quand je commençais. En réalité, quand j’ai fait ce texte, je ne me sentais absolument pas prêt à « faire voir mon art au grand jour ». Pour la petite histoire, à la base je ne devais que réaliser le clip, et c’était Areno Jazz (aka Daryll Zeuja, de 1995 et XLR) qui devait poser un couplet à ma place. Ça ne s’est pas fait avec Areno, du coup j’ai écris quelques lignes, vu que je grattais un peu de mon coté, mais ce n’est rien de sérieux du tout et pas un couplet que je garde dans ma discographie. Pour moi, j’ai donc vraiment commencé le rap en tant que Lomepal.

Tu m’as dis que tu devais réaliser le clip de « A la trappe » ? Comment ça se fait ?

Je l’ai réalisé en fait ! En fait j’étais en école de montage, l’EMC, et j’étais monteur de base.

Tu es passé de monteur à rappeur donc, qu’est-ce qui t’a dévié de ta ligne directrice ?

Je ne sais pas trop quoi répondre, le hasard et la passion ?

Et tu étais sur le projet de Walter, « Petits meurtres entre amis » non ? Il me semble t’avoir reconnu, mais ta voix a bien changé depuis.

C’est ça mais en réalité je n’étais pas sur son projet à proprement parler mais sur sa réédition, parce que je l’ai rencontré après en fait.

En tant que « Jo Pump » ce n’était pas du sérieux. Quand est-ce que tu t’es mis à vraiment rapper ?

Au début je m’amusais comme je t’ai dit, puis petit à petit j’ai commencé à vraiment gratter et à me prendre au sérieux. A un moment je me suis dis que ça m’intéressait assez pour que je le défende comme une passion primordiale, tu vois ? J’ai commencé à gagner un peu d’argent avec, et maintenant je ne gagne toujours pas assez pour en vivre, mais assez pour me prendre au sérieux, et investir dedans.

Et justement, tu es signé sur un label, ou totalement indépendant ?

Je suis totalement indépendant. J’ai un manager mais qui s’occupe de moi de façon indépendante et c’est tout. Je viens de signer sur une boite de tourneurs qui s’appelle « Caramba Spectacles » qui m’aide juste à faire des dates, et un peu de promo parfois. Big Up à eux.

Au niveau des gens qui gravitent autour de toi, je peux déjà citer Caballero (avec qui il a réalisé l’EP « Le singe fume sa cigarette ») et la 75e Session. Concernant ces derniers, tu es affilié à eux ou ce sont juste des potes ?

Non je n’ai pas d’affiliation officielle, mais ce sont des potes avec qui je passe souvent des soirées et avec qui je partage des morceaux, je leur fais écouter mes maquettes et eux les leurs, on a ce genre de relation. Ce sont plus que des simples potes, ce sont de bons amis.

00-caballero_et_lomepal-le_singe_fume_sa_cigarette-be-2012-recto
Le Singe Fume Sa Cigarette, grosse collaboration entre Lomepal, Caballero et Hologram Lo

Ton Ep « Majesté » est clairement orienté egotrip, comment est-ce que tu défini ton style en général ?

Non non, en gros l’idée de mon projet c’était de raconter une histoire en deux opus : Seigneur premièrement, et ensuite Majesté. Une partie obscure, sérieuse et un peu dramatique d’abord (Seigneur) et la deuxième complètement barrée (Majesté). En fait la musique me sert à dire des choses qui m’intéressent vraiment, que je prends au sérieux, et que je trouve bien de faire passer par la musique, et d’autre part à m’amuser complètement. Majesté c’est de l’amusement. Il y a des choses intéressantes dans Majesté, mais elles sont introduites dans un contexte drôle et pas sérieux du tout !

Pour revenir en vitesse à ce que tu m’as dit tout à l’heure à propos de ton école de cinéma/montage, on va parler de l’esthétique de tes clips. Les battements, Enter the void ou encore Majesté sont simplement incroyables ! Est-ce que tu tiens personnellement à gérer tes clips ?

Je co-réalise mes clips oui. Majesté est à part car avec un autre réal, mais sinon je réalise la majeure partie de mes clips avec une équipe qui s’appelle « L’ordre collectif« . Je les ai rencontré et on a fait Les Battements en premier, il y a 2 ans environ. Pour ce clip, c’est énormément leur manière de travailler. Je leur ai donné quelques idées et un peu d’aide pour l’écriture, mais je leur ai fais confiance à fond. Plus on a travaillé ensemble, plus j’ai pris la confiance de donner aussi mon avis, etc. Par contre, tout part toujours de leur graine créative, je ne leur enlèverai jamais ça ! Ce sont d’excellents créatifs et moi je dirige sur ce que j’aime ou non. En fait je suis plus un producteur et eux les réalisateurs.

Et tu t’occupes toi même du montage du coup ?

Quand j’ai le temps oui. Malheureusement j’étais en Australie pendant 3 mois et j’ai beaucoup voyagé, du coup les derniers clips qui sont sortis ont été des batailles internet pour obtenir le rendu que je voulais, mais sinon on fait ça ensemble.

Grande question : dans Majesté il y a un interlude, « Gildas« . Peux-tu expliquer ce que signifient les termes de Gildas et Frémont ?

C’est simple, ça représente toute la vie ! Sur une échelle graduée, ce sont les deux opposés, comme le paradis et l’enfer. Le Gildas reprend à peu près tout ce qui va avec le fait de se mettre bien et de réussir, c’est le positif. La plupart du temps on va l’utiliser style « j’ai été a cette soirée, j’étais Gildas » ce qui signifie que non seulement t’as rien payé, mais t’as passé une bête de soirée : t’as reçu un truc en particulier, t’as serré… C’est un état d’esprit, ou du moins des conséquences de la vie qui font que tu te mets Gildas ou Frémont, et que tu peux basculer très vite de l’un à l’autre. Et le Frémont correspond à l’inverse du Gildas. On aime bien dire ça avec mes potes parce que comme t’as du le remarquer, en général quand t’es Frémont tu ne sais pas pourquoi mais ça ne fait que s’enchaîner, et c’est pareil quand t’es Gildas.

Majesté est un 10 tracks. Combien de temps à l’élaboration du projet ?

J’ai une intro et une interlude, donc c’est plutôt un 8 tracks. J’ai fais « Seigneur » et « Majesté » en même temps, mais j’ai peaufiné Majesté pendant un bon moment après. Je pense que ça m’a pris une très grosse année environ, et un an et demi pour les deux projets.

Il y a du beau monde au niveau des prods, comment as-tu géré ça ?

La plupart sont des potes en réalité. Sur le plan professionnel j’ai connu Stwo, qui est devenu un ami par la suite. Pour le reste ce sont des personnes que j’ai d’abord rencontré sur le plan social, avec qui j’ai accroché et avec qui j’ai travaillé. JeanJass est un très bon ami, VM The Don est un bon pote que j’ai croisé pas mal de fois aussi, je fais toutes mes tournées avec Meyso donc c’est la famille, pareil pour Hologram Lo’ c’est la famille très proche aussi. J’ai taffé avec Nat Powers aussi, qui avait fait la prod de Enter The Void, lui ça s’est fait de manière professionnelle par internet. Mr Hone, un pote de Meyso, m’a fait l’instru de Etrange Journée, lui pour le coup je ne l’ai jamais rencontré ! Et enfin Vidji (Fixpen Sill / 5 Majeur), c’est la famille.

Tu as 2 featurings sur Majesté, l’un avec Caballero, l’autre avec Alpha Wann. Choix logique pour Caballero vu que vous êtes tout le temps ensemble, mais pourquoi avoir choisi Alpha en particulier alors que tu as d’autres connections ?

Sur Seigneur je voulais un feat sérieux, et j’ai eu Akhenaton. Sur Majesté j’avais envie de m’amuser, et d’avoir un aspect familial, je veux que l’auditeur prenne du bon temps en l’écoutant. Le hasard a fait que j’ai fait un morceau avec Alpha, et un autre avec Caba, et je voulais les mettre parce que ce sont des morceaux que j’aime beaucoup.

Tu me disais que Seigneur était plus sombre,  et que Majesté était l’opposé ?

C’est plus une sorte de rêve en fait. On va dire que dans Seigneur je suis très sérieux, et dans Majesté j’invente tout ce dont j’ai envie. Il y a des morceaux sérieux dans Majesté, par exemple Avion Malaisien, mais je « plane » quand même. On reste dans un truc où je ne suis pas sur Terre.

Tu fais majoritairement du boom-bap non?

Non, je pense que c’est un bon kif/kif. Et puis en réalité, boom-bap ce n’est pas juste du 90 bpm pour moi, ce sont vraiment des sonorités qui groovent avec juste une basse, une batterie, un sample. Time Bomb de Nekfeu c’est du boom-bap pour moi. Sur Cette Foutue Perle, il y avait pas mal de boom-bap, depuis franchement… Même Ego qui est du 90 bpm je trouve que c’est encore du boom-bap mais pas vraiment.

Et du coup, niveau trap ?

J’en ai fais beaucoup sur Seigneur, un peu sur Majesté. Il y a des rythmiques très intéressantes, après je n’aime pas la trap dissonante, qui est à la mode en France. Des grosses compositions avec des gros synthés, des orgues, des trucs comme ça pour faire le plus rocailleux possible, je t’avoue que ça ne me plait pas trop. Je suis plus dans la flyance ! Stwo m’a produit des instrus trap, style « chute libre », mais je trouve ça totalement différent. C’est juste la rythmique qui va être trap et c’est bien car cela m’intéresse pour poser dessus, mais pour l’univers je n’ai pas besoin de faire ce qui se fait déjà.

Pour finir, quel est ton son préféré sur Majesté et pourquoi ?

Je t’avoue que c’est très dur de faire un choix, je ne pourrai même pas te répondre. J’ai l’impression d’avoir réussi à faire des tracks totalement différentes, et du coup je les aime toutes pour quelque chose, tout comme je pourrai toute leur reprocher un truc aussi. Franchement je les aime toutes.

Et tes futurs projets ?

Je vais me reposer un peu sur mes acquis, j’ai 2 Ep qui sont sortis en moins de 6 mois. Et je vais faire des tournées surtout, c’est pour ça que j’ai signé avec Caramba Spectacles, pour pouvoir enfin aller dans toutes les villes. Cela fait des années que je tourne et il y a des villes comme Lyon, Lille ou Bordeaux où je ne suis jamais allé rapper. Avant je n’avais pas de matière pour tourner en solo, maintenant j’en ai : Cette Foutue Perle, Seigneur, Majesté !

– Lien iTunes pour pécho Majesté
 EN CONCERT LE 10 JUIN À LA MAROQUINERIE

About Raphael Brami

Raphael Brami
"MC, toi et moi, trop d'choses qui nous séparent"

Check Also

euphonik-600x600

[Interview] Euphonik : « Mon but principal : redéfinir ce que l’on pense de la noirceur »

Un an seulement après la sortie de l’excellent album Inconnu mais reconnu, Euphonik reprend du …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.