Home / Chroniques / Live report / [Live Report] JP Manova et Radikal MC au Mouv’ !
707735-mouv

[Live Report] JP Manova et Radikal MC au Mouv’ !

Chez le Rap en France, on aime beaucoup les concerts du Mouv’. Déjà parce qu’ils sont gratuits, et que nous autres amateurs de rap, sommes tous pauvres et obligés de vendre du shit à la sauvette (ben, si, c’est ça le rap non ?), et surtout – sérieusement cette fois – parce que tous les rappeurs qui y passent rappent aussi sur fonds acoustiques, réalisés à la perfection par the Ice Kream band, le groupe officiel du Mouv’. Retour sur les passages de JP Manova et Radikal MC, pour ce second Mouv’ Live Show de la saison.

Toujours au studio 105 de la maison de la radio, c’est Radikal MC qui passe en premier devant un public impatient. En guise d’entrée en scène, le MC interprète Double Life et Besoin d’Air, soutenu par les Ice Kream qui ajoutent à l’univers du MC ce petit plus acoustique. Une bien belle entrée en matière pour l’agent 0016 mesures, qui présente son univers musical à travers ces deux morceaux légers et entraînants.

Vient alors le premier interlude, comme il est de rigueur au Mouv’, avec une reprise de Gone ‘Til It’ Gone de Janet Jackson, chantée par Beverly Bardo, une des trois choristes des Ice Kream. Un cover tout à fait appréciable qui sonne comme une fin de premier chapitre pour ce Mouv’ Live Show de Radikal MC.

Le second chapitre, le plus consistant, commence lorsque Radikal MC remonte sur scène et reprend le mic pour une série de quatre tracks extraits de son album, cette fois-ci sur ses prods, que son DJ, Dj Eddy Kent, balance à pleine puissance au public du Mouv’. Après Bienvenue, l’intro de son album Lever l’encre, Radikal enchaîne avec trois autres tracks. J’ai de la force, pour le public, Allez leur dire pour la concu et Je comprends pour lui même. Trois morceaux bien interprétés, dans lesquels Radikal MC s’offre même quelques dizaines de secondes a capella, entre deux prods de qualité : un bel aperçu de l’album.

Enfin, les Ice Kream remontent sur scène et offrent au MC la possibilité de conclure l’ensemble par une superbe interprétation de La Pirogue et le Cèdre, touchante et entraînante, qui nous emmène dans les tréfonds de l’enfance de l’artiste au Sénégal. De la légèreté et du voyage, c’est sur cela que se termine le Mouv’ Live du rappeur.

 

Second invité de la soirée, et non des moindres, c’est JP Manova qui arrive sur scène. Après 10 ans d’absence, le MC revient « pour au moins dix ans de scène », avec son album 19h07 et déjà trois autres projets en tête. Un immense retour de la part du collègue de MC Solaar, qui commence dès maintenant au Mouv’. L’attente ne fut pas vaine.

A peine arrivé sur scène, JP Manova et les Ice Kream entament le premier morceau, Pas d’bol. Un seul track, et la salle qui pourtant avait déjà beaucoup donné pour Radikal MC s’élève en tonnerre d’applaudissements. Les refrains du rappeur font mouche, accompagnés de son éclatante prestance scénique. L’album étant déjà très acoustique dans sa version studio, l’interprétation instrumentale par les Ice Kream n’est non seulement pas choquante mais au contraire, elle accompagne à merveille le flow du rappeur. Et pour notre plus grand bonheur, les deux en remettent une couche immédiatement après avec La Barbe de Morgan Freeman, pour un résultat tout aussi convaincant. Un début explosif pour le rappeur, que toute la salle back au son des « avant d’avoir la barbe de Morgan Freeman ».

N’oublions pas que nous sommes au Mouv’, et JP Manova a lui aussi son interlude, avec cette fois ci American Boy, d’Estelle. Encore une fois, il s’agit d’une collaboration entre une chanteuse et un rappeur, que Anaelle So et Brice Pihan des Ice Kream interprètent extrêmement bien. Même JP Manova bouge la tête.

Mais c’est avant tout son Mouv’ Live Show, et très vite les Ice Kream laissent place au rappeur, accompagnée de sa brillante DJ, DJ Emii. Il est temps de balancer du 19h07 à fond dans la salle, et le duo ManovaEmii entament l’œuvre en réalisant un freestyle frôlant la perfection. Le ton est donné.

Le rappeur, son DJ et la salle sont bouillants : les conditions sont réunies pour une superbe interprétation de Capoeira Verbale. Mais il aurait été trop simple pour JP Manova d’entamer directement son morceau, et il y ajoute en introduction quelques dizaines de secondes de chant, en brésilien. Le temps que la salle réalise qu’elle était en train de kiffer le chant d’un rappeur, dont la voix est certainement propice à tous les styles de musique tant elle est juste et profonde, et DJ Emii balance le boom check qui manquait pour que JP Manova explose. L’interprétation est parfaitement juste, et la capoeira verbale du rappeur frappe à de nombreuses reprises les tympans de l’auditoire juste là où il faut.

Après le tonnerre d’applaudissement mérité pour le précédent morceau, JP Manova enchaîne avec deux morceaux du même niveau : Is Everything Right et Longueur d’ondes, qui nous plongent un peu plus encore dans l’univers du rappeur. Cela fait maintenant plus d’une demi-heure qu’il est 19h07 au Mouv’, et cela ne gêne personne.

Les bonnes choses ont une fin, et celle du Mouv’ Live Show de JP Manova est à la hauteur de l’ensemble de son passage sur scène. Retour sur scène des Ice Kream, qui entament un léger air de piano, qui entraîne l’ensemble du public à se calmer et à se concentrer sur la voix du rappeur, qui ne tarde pas à raisonner puissamment : « à quel point penses-tu être libre ? » Le MC rappe pour les oreilles mais aussi pour les cerveaux bien sûr. La salle retient son souffle au fur et à mesure que les paroles du dernier track de la soirée, A quel point, résonnent entre les murs du studio 104. « Celui qui rêve n’est au fond qu’un irrésolu pion. », et le piano s’emballe au bout de plus d’une minute. Les instruments s’éveillent alors, et un boom check démarre doucement pour appuyer les propos de JP « Peau noire, masque blanc, non, mais matière grise, oui ». Le tout s’accélère doucement, et c’est au bout de près de deux minutes que le band laisse libre cours à son envie de jouer, explosant en sonorités puissantes au même rythme que le flow de JP Manova qui s’emballe en rapidité. C’est sur cet ultime coup d’éclat que s’achève le Mouv’ Live Show de Jp Manova. Il est 19h08.

About Hugo Rivière

Entêté monocellulaire impulsif, sentimental, très humain et complètement dingue

Check Also

Kery Bikini 2

[Live Report] Kery James au Bikini

Crédit photo : 6LU  21h40. Après 15 minutes d’attente – rendues dérisoires par une première …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.