Le rap français et le story-telling, entre romantisme et réalisme

Orelsan – 50 pour cent

De son expérience passée à l’étranger dans l’université de Tampa Bay en Floride, bien avant que sa carrière décolle, Orelsan extirpe un story-telling quasi autobiographique retraçant la relation amoureuse ambiguë qu’il entretint avec une américaine. Intitulé 50 pour cent, ce morceau figurant sur le premier album du rappeur caennais Perdu d’avance, intègre une tranche de la vie de l’artiste sous une forme plus ou moins romancée. Se démarquant du principe des trois identités, l’auteur est bien le narrateur mais l’emploi de la 2ème personne suggère que son ex petite amie endosse le rôle du personnage principal, Orelsan s’affranchit de toute censure intérieure laissant une place prépondérante à l’expression de son inconscient. La gravité du sujet, il s’agit là d’un hypothétique rejet de paternité, n’empêche pas O.R.E.L. de s’amuser à le tourner en dérision par la forme (« je suis la moitié de ton père comme si je n’avais vidé qu’une seule boule »). A noter la mutation du beat pour le final du titre qui accompagne en mélodie le changement de destinataire du message émis par l’auteur, Orelsan s’adressant pour finir à son fils potentiel.

About TontonWalker

Pétasses pointeur, fossoyeur, saboteur, déserteur, pesos maker et amateur de rimes alambiquées sur caisses claires à son heure

Check Also

[Focus] Lux Okami, où l’incarnation brute de la douceur et de la sincérité.

ux Okami, 19 ans, est une jeune rappeuse/chanteuse de Clermont Ferrand, qui a déjà sortie deux sons disponibles sur les plateformes de streaming dont le plus récent Doré, nous a fait forte impression...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.