Home / Chroniques / Live report / L’Animalerie x Pan Piper : le live report.

L’Animalerie x Pan Piper : le live report.

20h30, le 20 avril 2013. Rendez-vous dans le 11ème arrondissement de Paris, munis de nos vaccins antirabiques pour assister au premier concert de L’Animalerie dans la capitale. Juste le temps d’éventrer quelques 8.6 achetées chez le rebeu à un prix bien au-delà de celui du marché, et nous voici à l’entrée du zoo : Le Pan Piper. Première constatation : la salle est nickel, c’est blindé mais on peut lever le bras sans mettre un coup de coude à son pote. Les t-shirts aux couleurs de L’Animalerie sont légion et le public est bouillant pour assister – sans mauvais jeu de mot – à ce à quoi l’on pouvait s’attendre : une boucherie. On vous raconte.

Hormis l’absence regrettable d’Ilenazz, rien n’est venu noircir un concert qui s’annonçait depuis longtemps comme phénoménal. La technique du trop rare Petit Nadir, le show du Kacem Wapalek, la complémentarité du trio Cidji, Dico, Kalams, l’énergie d’Anton Serra, les lyrics de Lucio Bukowski, l’humour corrosif de Missak, le flow d’Ethor Skull, l’animal Enapoinka sans oublier Thriller et Libann Style : l’arche était remplie, et au milieu de ce déluge de Mcs, Oster Lapwass enchaînant les beats, en patron tel Noé.

Rajoutez à cela la présence de Marie, qui a permis à tout le monde de reprendre son souffle, celle de Vald, Mc proche du groupe venu refaire son couplet tiré du freestyle n°18012013, le cousin Liqid des Gourmets, groupe aussi originaire de Lyon, et un petit aquashow du déjanté Hippocampe Fou pour couronner le tout.

Les textes se sont enchainés (Indépendant de Lucio, les freestyles n°68,999[…]1995, Pas D’Doute de Kacem, Le Bras Long de Dico…) et la faune sur scène a laissé assez peu de répit à un public qui est parvenu tout de même à suivre le rythme de la meute. Le tout dans un très bon esprit. Il nous est impossible de ne pas évoquer par ailleurs, la véritable démonstration de Dj Fly (champion du monde DMC en 2008 tout simplement) en clôture du concert, finissant de nous achever, mais aussi la prestation audacieuse de Milka, beatmaker membre du crew.

On pourrait revenir en détails sur chaque prestation, mais ça ne serait pas rendre hommage à l’ambiance générale de la soirée, difficilement transmissible derrière un ordinateur, deux jours après l’évènement. Après, il est évident que les qualités d’écriture de chaque membre du crew ne sont plus à prouver. Au-delà des freestyles, la clique d’Oster Lapwass a récemment sorti de très bons albums : La Mousse de Dico, les très récents Antoster Lapwasserra et Frandjos d’Anton Serra ou encore le magnifique Sans signature de Lucio Bukowski.

Il sera peut-être exagéré de dire dans quelques années j’y étais, mais nul doute que L’Animalerie nous a vraiment offert un show bestial, et digne de la qualité des sorties respectives des membres du collectif. On a pu aussi remarquer à quels point les mcs étaient abordables. Ils ont pris le temps de saluer la foule, discuter ou prendre quelques photos. C’est est assez rare pour être souligné.

Certes on ne tarit pas d’éloges sur la soirée mais il y’a tellement de concerts ratés sur la capitale (coucou les américains), qu’il ne faut pas faire la fine bouche quand on assiste à un show d’une qualité pareille. On sort de ce zoo épuisé, rassasié et avec une seule certitude : ces gars-là n’ont jamais croisé un véto’ de leur vie.

Abder

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook ou le compte twitter pour suivre les actualités que Le Rap en France vous propose.

 

About Abder

Caché dans la fonction publique, j'aime le rap, PES 6 et les 8.6. C'est pour cela que je n'ai jamais rappé.

Check Also

13235421_1166973630020672_2668609613025207556_o

[Live report] Le TSR Crew et Melan à Toulouse !

Replaçons-nous dans le contexte : Toulouse, décembre, restaurant La Taverne. Passage du légendaire TSR Crew, organisé par une …

2 comments

  1. Merci pour Thriller !!!!!

  2. Super concert, vraiment génial. Une Animalerie au top, un Anton Serra de folie, un Lucio des grands soirs. Les deux beatmaker ont été ouf, Oster Lapwass avec ses petites (tentative de) blagues et Mika (qui a été pour moi une révélation).
    Mention spécial pour ce groupe super ouvert a la discussion au coin fumeur (On a par exemple pu échanger deux trois pet’ avec Ethor et le très discret mais très cool Nomad) et aux guest, dans la même humeur que les hotes (mention spéciale a Hugo Délire, qui n’a pas pu monté sur scène mais qui nous a prouvé a ma petite bande que son pseudo n’est pas une arnaque)
    On a eu droit a un petit contre-concert de freestyle a la fin (toujours au coin fumeur), avec mon pote au beatbox et entre autres Hippocampe Fou, Missak et Hugo Délire. Du pur plaisir.
    Super salle aussi, super acoustique, première fois sur place et bah méga surprise!
    Et ce prix? 15e? Dérisoire pour un spectacle aussi animalier et tant de MCs et de DJs (Super DJ Fly)
    Une super soirée, en attente du prochain passage de cette ménagerie a Paname

    Tab’

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.