Home / Sélections / Lecture aléatoire / Lecture Aléatoire #6
montage2

Lecture Aléatoire #6

Quoi de mieux pour affronter l’automne qu’une bonne lecture aléatoire? Pour ceux qui reviennent de vacances aussi bien que pour ceux qui ont taffé tout l’été, si la motivation vous manque au fur et à mesure que les jours rétrécissent, voici cinq morceaux qui pourraient vous redonner la patate.

Futuristiq – T’en Fais Pas (2003)

En Gof 4, cost-la, on dors pas on fait les choses, Homme d’affaire sans costard, on bosse tard mais tu connais les causes, Stress pression manque de thunes, J’suis cool du moins j’en ai l’impression tant qu’je fume Négro ça fait longtemps qu’je sue (Nubi)

Nubi transpirait déjà la Scarlattitude avant d’en faire un album. T’en Fais Pas est issu de la compilation Fat Taf enregistré à l’époque où il formait encore Futuristiq avec son pote Qrono. Si ce dernier a toujours été un ton en dessous, on ne lui enlèvera pas son flow rythmé et ses messages qui font mouche en tandem avec le talent brut de style de Nubi. Car du style et de la classe dans le rap de Nubi, on peut dire qu’il y en a. À la manière d’un Joe Lucazz, chaque fois qu’il prend le micro, ça pue la rue et le rap d’instinct. On en redemande.

Karna – Dans ma ville 2 (2009)

Représenter sa ville pour un MC, c’est presque devenu un devoir. Certains se contentent d’une phase par-ci par là, d’autres en font des morceaux entiers. Karna et son poil sur la langue (rappelle-toi, il sort de chez ta copine) en ont carrément fait deux tomes, ce deuxième étant le plus réussi. L’artiste nous décrit sa vision de Paris tout en technique, sur des multisyllabiques en é-a-i et a-a-i tenues sans fausse notes jusqu’à la dernière mesure. Ce titre est issu du seul album solo de Karna, Petit Miracle, qui cache quelques bonnes tueries comme le premier Punchliner ou son featuring avec Jeff Le Nerf. Un bon son pour le réveil.

On profite sans même savoir le temps qui nous reste à vivre Au feu rouge ça part en vrille ‘Qu’est-ce t’as ? Baisse ta vitre

Le Rat Luciano – De Trois (2000)

« Trop sincère numéro un s’appelle à jamais Luciano« . Ce n’est pas moi qui le dis, c’est Keny Arkana dans son titre Marseille, mais elle est loin d’être la seule à le penser. Le Rat semble tellement vivre son art qu’on a l’impression que son rap c’est lui; et lui, ben c’est son rap. Transcendé par l’amour de cette musique et ce qu’elle représente pour lui et les siens, leur osmose semble naturelle, presque trop facile. Il lui suffit de prendre une feuille, de vider sa tête, placer sa voix et ça donne un classique pour les amateurs. Le rap a-t-il enfanté Le Rat Luciano? Peut-être, mais profitons simplement de cette lecture aléatoire pour apprécier un de ses nombreux coups d’éclat. Quoi de mieux pour clôturer son Mode de Vie Béton Style qu’un De Trois, dernière couche d’authenticité censée mettre tout le monde d’accord après De Un et De Deux. Et cette prod on en parle?

Je préfère la vraie vie à celle qu’ils me proposent, La routine me tue à petit feu mais chaque jour il me faut ma dose

Sëar Lui même – La Poignée de Punchline #12 (2013)

On ne présente plus les Poignées de Punchline, dont le concept enchante les amateurs de freestyles depuis maintenant plus de deux ans et la première salve de Swatt’s. Sëar Lui même fut l’un des premiers invités à ce jeu d’écriture et à l’instar de Lacraps, il nous a sorti une des meilleures performances de la chaîne. Un clip et un clavier sombre qui accueillent parfaitement les rimes inattendues et les contre-temps de l’ex-membre d’1 Bario 5 S’Pry, qui n’aura fait qu’une bouchée des mauvais MCs dans son viseur. L’Or Noir, le talent d’abord.

 Les mecs aiment quand c’est grossier, met ton or sur les dents, Mais rappe dans les temps ou j’te rentre un METRONOME dans l’gosier

Swift Guad – Les Crocs (2008)

Sortez vos oreilles, ça va bombarder. Les Crocs, c’est une voix rocailleuse qui tente de suivre des violons énervés avec un flow plus rapide que l’éclair. Morceau issu de la Mixtape après l’Hécatombe, à l’époque où Swift Guad régalait ses quelques auditeurs de mixtapes gratuitement téléchargeables sur Myspace et dont le contenu renversait tous les « amateurs de vrai peura ». En sortant deux mixtapes et un album d’une qualité rare en seulement deux ans, entre faces B, featurings et inédits, pas étonnant que l’artiste ait rapidement fait son trou dans le milieu du rap indé où le bouche-à-oreille bat son plein. Chacun aura son avis, mais permettez-moi d’être nostalgique de ce Swift là.

Je m’en vais, je reviens, je l’avoue j’ai rêvé trop souvent que j’allais squatter les bacs et percer J’arrive et je revis, je revois mes xet-te, ouais refré j’ai rappé des musiques énervées

About Maxime P

Check Also

15817925_1479464068745425_1530633883_o

Nos visuels préférés en 2016

On sait l’image être un outil puissant de communication et les rappeurs le savent très …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.