Home / Sélections / Les 10 tweets les plus drôles sur SCH.
870x489_sch-2015

Les 10 tweets les plus drôles sur SCH.

SCH est un peu l’OVNI du rap français en 2015, le genre de mec qui n’aurait jamais pu exister il y a dix ans. Sa dégaine, sa coupe de cheveux et sa manière de rapper sont des nouveautés absolues dans ce milieu. Alors évidemment, il a déchaîné l’imagination des internautes qui s’en sont donnés à cœur joie, on vous laisse juger.

1)

2)

3)

4)

5)

6)

7)

8)

9)

10)

About Stéphane Fortems

Dictateur en chef de toute cette folie. Amateur de bon et de mauvais rap. Élu meilleur rédacteur en chef de l'année 2014 selon un panel représentatif de deux personnes.

Check Also

topmars

Nos morceaux préférés de mars 2017

Retrouvez chaque mois nos dix morceaux préférés.   10 – Django – Jason Bourne (Prod. …

6 comments

  1. Salut l’ami. Tout d’abord, je ne m’amuse pas à traquer ton IP, j’ai juste à cliquer dessus (puisqu’elle s’affiche dans le back office en même temps que ton commentaire) et elle me donne tous les commentaires publiés sous cette adresse. J’ai fait ça parce que j’ai reconnu le ton et pas le nom. Tout simplement. Donc tu as eu déjà ta réponse quant à la question de la ligne éditoriale sous tes autres pseudos mais je peux la répéter ici. Nous parlons de tout le rap français et mes rédacteurs sont libres d’écrire ce qu’ils veulent : ni plus ni moins. Si tes attentes sont plus élevées en terme de contenu et de profondeur, garde quand même en tête que nous sommes tous des amateurs avec un travail à côté. On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a.

    Nos réponses sont en corrélation avec ton ton qui est très malveillant, arrogant et à la limite de l’insultant. Je te qualifie de haineux oui parce que tu précises toi-même qu’une partie de notre contenu t’intéresse mais on ne t’a jamais vu le souligner : tu n’as des remarques à faire que quand ça te déplait et c’est dommage.

    Pour revenir au débat de base, oui l’article est facile et léger. Garde encore une fois à l’esprit qu’on est une grande bande de potes et que ça nous a fait marrer. Ni plus ni moins encore une fois. Nous traiter de putes à clics alors qu’on a fait 2 articles comme ça sur les 700 publiés sur ce site, ça aussi c’est limite éthiquement.

    Bref, n’épiloguons pas : je suis content que tu vois ça comme un bordel non maîtrisé, ça n’a jamais eu la vocation d’être autre chose.

  2. Aux dernières nouvelles, l’anonymat n’est toujours pas interdit sur le web et quand bien même je serais le seul à formuler des critiques à votre égard, je ne vois pas en quoi ce serait un problème. D’ailleurs si tu cherches bien dans les bas fonds des internets, tu me trouveras sous les noms de Simon-Pierre et Marie-Eglantine dans les commentaires des Inrocks, de Pierre-Emmanuel et Jean-Christophe sur lefigaro, et même sous le nom de Basile Boli sur lequipe.fr!

    Enfin bon, c’est un peu pathétique et même très limite éthiquement que le rédacteur en chef s’amuse à jouer les flics et à traquer les adresses IP des lecteurs. Cela dit, c’est surement plus simple que de me répondre sur le fond. Après tout si je me répète, c’est aussi parce que personne ne semble vouloir (pouvoir?) me donner des éléments de réponse aux problèmes soulevés.

    Qu’on soit bien clair, si je parle d’un côté d’incohérence, d’inégalité, d’absence de ligne éditoriale et donc d’un manque de rigueur sous-jacent, c’est précisément parce que de l’autre côté, certains rédacteurs, certaines plumes, et une partie de votre contenu, m’intéressent. Si tout était à jeter je ne prendrais pas la peine de vous écrire. Et puis, je crois que c’est le but d’un espace de discussion que de pouvoir formuler ses états d’âme. Ecrire en public, s’ouvrir au dialogue, accepter le regard des gens, c’est un peu le b.a.ba. de votre site, non ? Je suis donc dans mon droit de souligner la médiocrité de certains articles, à commencer par celui-ci (au passage, l’argument de la légèreté n’a jamais permis de légitimer l’ineptie ou l’idiotie).

    Je crois qu’on peut objectivement être d’accord pour dire que mes propos sont toujours construits et argumentés. Le ton que j’emploie est bien du registre de la critique. Il est sans doute sévère et entêté, mais encore une fois, si tu faisais preuve d’audace, tu répondrais de front sur le sujet en question. Ca tient aussi pour Leo Chaix, le premier à être intervenu, et qui s’évanouit sans dire mots. Bref, c’est facile et même un peu lâche d’adopter une posture victimaire en bottant systématiquement en touche et en me qualifiant de haineux. Curieuse ta vision étroite et manichéenne de la chose.

  3. Salut Jean-Marise. Pour plus de précisions, il faudrait aussi que tu écrives que la majorité des commentaires qui critiquent notre ligne éditoriale sont de toi mais sous d’autres noms (Augustin ou Lucien). C’est un peu plus honnête déjà. Et si tu ne peux pas comprendre qu’on a envie de partager aussi quelques lignes un peu plus légères parfois et bien je t’invite à passer ton chemin. Par ailleurs, tu trouves que PNL ou SCH sont des mecs ultra-beaufs mais ce n’est pas notre avis et ce n’est pas l’avis de 99% des médias spécialisés.

    Bref, tu nous trouves beaucoup de défauts mais tu y reviens à chaque fois et je trouve ça dommage d’entretenir sa propre haine.

  4. Tous les acteurs du rap ? Petit rappel élémentaire, dans son écrasante majorité, le paysage du rap se compose d’anonymes qui font de la musique avec deux bouts de ficelle et une grosse dose de passion. Je cherche pas à être donneur de leçons mais quand on publie en première page des articles sur les tweets concernant PNL ou SCH, des mecs ultra-beaufs qui ternissent et discréditent l’image dur rap, et qui pour le coup, sont complètement anti-représentatifs des réalités du milieu, on ne peut pas prétendre écrire « sur tous les acteurs qui font le rap français au quotidien ». Honnêtement, on est plutôt dans un registre de course à la notoriété facile et je refuse de croire que vous n’en seriez même pas au courant. Sérieusement @Leo Chaix, vous vous êtes tous tombés par terre devant « SCH en 2011 il ressemblait grave à un plombier mdr » … ?

    Par ailleurs, il me semble que les problèmes liés à l’incohérence et à l’absence de ligne éditoriale ont déjà été soulevés par plusieurs de vos lecteurs, mais rien ne semble être fait pour y remédier. Publier d’un côté des articles avec un semblant d’esprit universitaire et de l’autre des compilations de tweets sur des starlettes de radio ne peuvent que résulter dans un galimatias qui ne dit pas son nom. Et par pitié un peu de bon sens, nous rabâchez pas la diversité des opinions au sein des membres de la rédaction (en tout cas d’après Leo Chaix, vous avez tous le même humour, c’est déjà ça). La diversité n’est pas foncièrement incompatible avec la cohérence et si la diversité est trop grande, alors revoyez vos critères de selection selon ce que vous voulez réellement proposer. Mais là, le site semble être en roue libre totale, à s’éparpiller dans tous les sens et en tant que lecteur spectateur, on est témoin d’un sacré bordel non maîtrisé.

  5. Salut Jean-Marise,
    Si tu regardes bien notre site, nous passons notre temps à creuser et écrire de longs et fastidieux articles sur tous les acteurs qui font le rap français au quotidien.
    Il est vrai que cet article est creux dans son contenu et dans son apport informatif, mais nous avons tout de même le droit d’être un plus léger de temps en temps: tous les tweets concernant SCH nous ont bien fait rire et nous avons voulu les compiler, c’est tout. Ça ne t’empêche pas d’aller lire nos autres papiers qui présentent un contenu journalistique légèrement plus poussé dans le reste du site !

  6. Le genre d’articles, récurrents et au niveau zéro du « journalisme » de comptoir, qui fait perdre toute crédibilité à un site qui court après le clic facile et cède face à une idiocratie que vous encouragez. Quelle est la pertinence de ces tops débiles, sur des rappeurs débiles ? Quelle erreur de plonger dans l’appauvrissement du discours. Déçu de vous voir de plus en plus (at)tirés par le bas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.