Home / Chroniques / Live report / [Live report] Les Casseurs Flowters ont fait du bruit dans Landerneau

[Live report] Les Casseurs Flowters ont fait du bruit dans Landerneau

 

LE BIEN EST FAIT

Plein milieu du mois d’août, je prends une semaine en Bretagne en pensant passer mon temps entre la plage … et la plage ; lorsqu’un événement vint bousculer ce petit emploi du temps où la moindre activité physique était à proscrire immédiatement. J’étais dans un bar quand, tout d’un coup, je tourne la tête et je tombe nez à nez avec l’affiche du festival « Fête du bruit dans Landerneau « . L’affiche était lourde, annonçant le passage de très bons artistes dont les Casseurs Flowters (OrelSan, Gringe et Dj Pone). Amatrice de rap avérée, je m’empresse de contacter les artistes pour assurer ma venue. Le jour J venu, direction Landerneau. Avec mon frère, on se fait une heure de voiture et on débarque dans cette charmante petite ville bretonne. En arrivant, on constate que l’ambiance est plus que festive, les rues peuplées de jeunes (voire très jeunes pour certains d’entre eux) plutôt plus que moins alcoolisés. On est ici pour kiffer, la couleur est annoncée. Après avoir retiré nos pass, direction la grande pelouse où le groupe Salut c’est cool fait son show. Le public est chaud bouillant, tout le monde saute en l’air et s’agite dans tous les sens. Moins dans le délire (ou pas encore bourrés) on attend tranquillement au soleil que les Casseurs Flowters viennent faire du bien à nos oreilles quelque peu irritées.

Après 20 minutes de préparation, le duo infernal (OrelSan et Gringe), plein d’énergie, pointe son nez sur la scène dont la scénographie a été bien pensée, spécialement pour eux. « Les Casseurs Flowters » en grandes lettres dont la typo déchire trônent au milieu, entourés de grandes flammes blanches. Ils sont là pour foutre le feu. Dj Pone et Skread sont aux platines, concentrés sur le taff qu’ils font avec passion et précision comme à leur habitude. Les morceaux s’enchaînent, le public chante à tue-tête et connaît toutes les paroles par cœur. Regarde comme il fait beau (dehors) prend d’autant plus de sens que l’on se trouve sous un soleil de plomb.
Leur pote Claude (Diamond Deuklo), vous savez celui qui a le rôle du vendeur chez Wondercash dans leur film « Comment c’est loin » fait son entrée sur scène, muni de sa couette blonde décolorée, pour faire son morceau Xavier qui est également sur le nouvel album. Le type est marrant et parfaitement dans son propre délire. Le moins que l’on puisse dire est qu’il est totalement perché.

Puis OrelSan prend le mic. Il nous déclare qu’il a un petit secret … Il ne boit pas avant les concerts car il a peur d’oublier les paroles, du coup il boit pendant et avec nous ! Le public, hyper réceptif, le suit à fond ; jusqu’à ce qu’il dise qu’il a aussi des gènes d’alcooliques (comme les bretons) puisqu’il est normand. Le public hue. C’est certes OrelSan, mais delà à être comparés avec des normands, il ne faut pas abuser.

L’ambiance change totalement pour faire place au silence profond qui accompagne le morceau Si facile pour lequel j’avoue avoir un petit coup de cœur. On boit les paroles, on écoute, on chante le refrain. Tout cela avant de revenir sur des morceaux plus énergiques comme Inachevés ou Bloqués qui nous font bouger la tête et lever les bras. Gringe interprète son morceau Le mal est fait qui sera sur son premier album solo qui sortira bientôt et qui s’annonce plutôt puissant. Les artistes donnent tout, ils ont l’air de kiffer et ça nous fait kiffer. Une énergie de fou se dégage de tout ce joyeux bordel.

Le concert se finit pour laisser place à d’autres musiciens comme Damian « Jr.Gong » Marley qui prend possession de la scène. Il nous offre un agréable moment de reggae à l’odeur prononcée de rastafari. S’en suivent un peu plus tard Birdy Nam Nam et d’autres groupes. Après avoir dévorée une barquette de frites (à 5 euros, eh oui), direction la voiture et le repos bien mérité.

Les Casseurs Flowters en live sont plein d’énergie qu’ils partagent généreusement avec leur public. L’échange est créé. On les attend la prochaine fois pour un set complet.

 

About Eleonore Santoro

Eleonore Santoro
"Si vous ne vous levez pas pour quelque chose, vous tomberez pour n'importe quoi." Malcom X

Check Also

Couv Illu

[Live Report] Marseille Music Experience

Chez LREF, on est des gens sérieux. Si, si c’est vrai, malgré ce que pourrait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.