Home / Chroniques / [Live Report] Myth Syzer au Rocher de Palmer à Cenon

[Live Report] Myth Syzer au Rocher de Palmer à Cenon

Jeudi dernier, soit le 22 novembre 2018, Myth Syzer et ses potes se produisaient à la salle de concert du Rocher de Palmer à Cenon, près de Bordeaux, pour l’avant-dernière date d’une mini-tournée débutée fin octobre menée tambour battant, qui l’aura vu bourlinguer aux 4 coins de la France, et qui s’est achevée vendredi soir dernier à la Gaité Lyrique à Paris. Retour sur un bon petit concert vraiment pas piqué des hannetons.

La veille de cette ultime date à Paris donc, on avait rendez-vous avec Myth Syzer à Cenon à 20h30 pour assister à la première partie, assurée par son pote beatmaker Ikaz Boi, avec qui Myth Syzer a déjà collaboré à plusieurs reprises notamment sur leur projet commun, Cerebral EP, et à qui l’on doit quelques-unes des meilleures prods des rappeurs du moment (Damso, Jazzy Bazz, Hamza, Deen Burbigo…). Sauf que contrairement au concert raté de Lauryn Hill à Bercy qui a fait couler tant d’encre la semaine dernière, où l’ancienne membre des Fugees est arrivée avec 2h30 de retard, eux étaient pile à l’heure. Si bien que le temps d’arriver (1/2 h de tram depuis Bordeaux), prendre nos places, aller aux chiottes, prendre une bière, dire bonjour et fumer une clope, la première partie était déjà terminée. Tant pis pour nous…

Malgré cette entrée en matière un peu ratée (mais on ne peut que s’en prendre à nous-même !), on se dit alors que l’on va se consoler avec la suite. On avait vu juste : Myth Syzer débarque tout seul sur scène, comme un grand, pour jouer “Cœur brisé”, accompagné par Ikaz qui joue la prod en live, et d’un guitariste. Verdict ? Une petite intro tout en douceur et en volupté, qui nous permet d’oublier direct la déconvenue du début du concert. Puis nous fûmes totalement conquis avec l’arrivée de son acolyte Bonnie Banane, qui avait mis sa plus belle robe pour l’occasion, et qui a charmé toute la salle avec sa voix chaude et suave sur le délicieusement eighties “Pot de colle”. Ensuite, ce fût au tour d’un très énergique Ichon (quelle attitude de rockstar !) et du plus discret mais non moins charismatique Loveni (qui possède pas mal de fans entièrement ralliés à sa cause) de débarquer sur scène. La suite nous donne à voir une sorte de boys band 2.0 où chacun rentre ou sort de scène pour jouer des morceaux de l’album Bisous (notamment les excellents “Poto” et “Coco love”) ou des titres solos de chacun comme “Maintenant” d’Ichon. Le tout, magnifiquement orchestré par un Myth Syzer au four et au moulin, qui chante et joue les prods en live aux côtés d’un Ikaz qui fait parfaitement le taf dans l’ombre.

Après un show d’environ 1 heure qui nous donne l’impression d’avoir duré 10 minutes tellement tout a été hyper fluide et varié, Myth Syzer joue LE tube de son album qu’est “Le code”, lâche deux extraits exclusifs de son prochain album Bisous mortel qui ont retourné la salle avant de dire au revoir, et de nous laisser avec un goût de trop peu, qui donne envie de le revoir à la prochaine date au Rocher de Palmer. Et cette fois-ci, on essayera de ne pas être en retard…

About Bouye

Check Also

44079481_10156672754970295_3808982190155366400_n

[Live Report] – Demi-Portion au Bikini

Ce vendredi 2 novembre au Bikini à Toulouse, DJ Rolex est aux platines. Après la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.