[Live Report] Sismic Festival, l’humanité de Zamdane et l’assurance de Guy2bezbar

À l’occasion de la Semaine de l’étudiant, la Coopérative de Mai de Clermont-Ferrand accueillait Zamdane et Guy2bezbar le 14 octobre dernier. Avec la belle idée de mettre les billets à 5€, la salle était pleine et l’ambiance survoltée. Les deux artistes n’ont pas diffusé les mêmes émotions, en abordant leur set d’une manière qui est leur est propre, faisant la joie des fans présents. On vous raconte…

La ville de Clermont-Ferrand développe la culture rap.

La culture se décentralise, et le rap avec : c’est toujours un plaisir de voir des villes un peu plus secondaires sur la carte du hip-hop hexagonal développer une programmation rap de qualité.
Bravo à Clermont qui semble faire de gros efforts pour offrir de belles scènes au rap français: concerts au Zenith (Damso, Orelsan, Bigflo et Oli, …), festival Europavox chaque année (Laylow et Vald lors de la dernière édition), club Europavox qui organise une soirée 100% rap féminin et enfin la Coopérative de Mai qui va accueillir dans les prochains mois So La Lune, Jazzy Bazz ou encore Gazo et Ziak

Clermont-Ferrand étant la ville des volcans, un jeu de mot bien trouvé à été donné à ces scènes rap français « Sismic Festival » (exemple ICI), proposant donc une ambiance chaude et mouvementée.
C’est bien ce qui s’est passé, avec des pogos enflammés et une foule énergique, ravie d’exploser lors du passage de Guy2bezbar.

L’authenticité de Zamdane, une des étoiles montantes du rap venue du Maroc.

Tweets with replies by zam (@zamdane) / Twitter
Photo: Twitter @zamdane

C’est Zamdane, rappeur marocain en pleine ascension avec son dernier album Couleur de ma peine, qui a ouvert le bal. Il est arrivé détendu, habillé en ensemble de foot de Liverpool. Le décor était très minimaliste, presque seul en scène avec les quelques membres de son équipe lui ont permis de transmettre la sincérité et l’authenticité touchante de sa musique avec beaucoup de subtilité, comme s’il souhaitait nous transmettre quelque chose provenant du plus profond de lui-même.

Il a chanté principalement ses dernières chansons en solo telles que Le monde par ma fenêtre, mais aussi ses plus grands feats : Voir ailleurs avec La Fève, Boyka avec Dinos, Sans toi avec J9ueve et Fauves avec Jazzy Bazz (néanmoins sans la présence physique des artistes en question). Désirant plus de proximité avec le public, il est même descendu près des rambardes, embrassant l’humanité du public présent avec une simplicité désarmante. Avec beaucoup d’humilité et de bonnes vibes, il a également permis à un jeune rappeur présent dans le public de monter sur scène pour nous présenter un son et nous parler de son projet. Pour conclure sa performance, il a adressé un message plein d’espoir, où il recommande de poursuivre ses rêves…

Cocktail bien équilibré d’ambiance à l’image de sa musique, son passage était porteur de mélancolie et d’espoir.
Si beaucoup de monde était là pour Guy2bezbar, Zamdane est resté très pro et complice avec son confrère rappeur, faisant clin d’œil à Guy2bezbar en demandant au public : « Vous êtes chauds pour mon fréro Guy2bezbar ? ».

La performance sur scène de Guy2bezbar, alias “Coco Jojo”.

Ensuite, après une attente plus longue que prévue, c’est donc Guy2bezbar qui était le deuxième invité de ce plateau. Avec des millions de vues sur YouTube, des milliers de stream sur les plateformes, et de nombreux feats de qualité : Hamza, Tayc, Koba LaD ou Josman, il est déjà bien installé dans le rap français.

Guy2bezbar
Photo: Fifou

Son décor, élaboré par le label BMC (Blue Magic Corp), était davantage travaillé. Sur le mur du derrière de la scène était projeté son portrait en géant et un projecteur sortait de sa bouche.

Guy2bezbar a ainsi confirmé qu’il était un rappeur de la scène. Il a porté la foule avec lui et fait le show du début à la fin, en particulier sur les sons Ça canarde et Héhé. Son énergie et sa confiance étaient communicatives, faisant chanter au public l’expression « Coco Jojo » (une sorte de surnom et aussi le nom de son dernier album).

Le rappeur a pris de nombreuses fois des téléphones dans le public pour se filmer avec eux et même poster des photos sur leurs réseaux sociaux. Un drapeau du Congo lui a été lancé
pour rendre hommage à ses origines. A la fin, il a lancé des t-shirts dans le public : bref, c’était un show très communicatif où il a fait la fête avec ses fans, teasant même la sortie de son album commun avec Leto en performant l’un des morceaux…

Deux artistes pour deux raps différents.

Nous avons donc assisté à un concert avec deux rappeurs aux univers et aux objectifs différents, l’un dans l’émotion et l’introspection, tandis que l’autre était dans l’énergie et une dimension de showman. Nous ne nous attendions pas à voir une telle simplicité d’esprit amicale et touchante chez Zamdane, ni un tel engouement et fanatisme pour Guy2bezbar

About Ludivine

Check Also

Premier semestre 2022 : Notre top concerts

Pour célébrer le retour des concerts, nous avons décidé de faire un petit tops des concerts qui nous ont le plus enthousiasmés et marqués ces derniers mois.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.