Home / Chroniques / MAES – LA BELLE AU BOIS DORMANT

MAES – LA BELLE AU BOIS DORMANT

« On t’a jamais vu dans la stup, ni dans les travaux ». MAES a vendu. MAES est un bandit. Attention, place au mauvais garçon. Puis, il y a quelques jours, MAES a sorti « Prioritaire ». Au vu de sa tendre relation avec Booba, on savait déjà que le garçon était plutôt fleur bleue. Sa belle fidélité pour son aîné, c’était joli, mignon et attachant, comme son sourire. Maintenant, après avoir écouté Prioritaire, la chanson dédiée à sa fille, c’est confirmé, MAES est notre nouvelle Prima donna. Youpi.

Maes, à l’ancienne, c’était hardcore. Il criait plus qu’il rappait, il faisait des grands gestes et tout, en plus il disait qu’il serait libérable, bientôt. Ça faisait un peu peur. Il a même montré des armes et des plaquettes. Images en noir et blanc et tout et tout. Après il a poussé la chansonnette, on était un peu rassuré, mais quand même: il a continué de nous parler d’histoires de reurti à la première personne, il a tourné à Medellin, encore avec des grands gestes, alors fallait rester sur nos gardes. Sait-on jamais.

En plus tous les parisiens des médias, quand ils l’interrogent, même l’engagé Mouloud Achour, ils sont admiratifs de son parcours, fascinés de sa provenance, Sevran, c’est chaud. Du coup y’en a pas un qui a essayé de poser des questions pertinentes ; comme, par exemple, qu’est-ce qui avait bien pu inspirer sa jolie raie de côté. Ou lui demander d’expliquer ce genre de name dropping sympathique et flatteur prônant la réconciliation des peuples : « Voiture allemande comme Hitler, je sens qu’j’vais faire fureur ».

Mais bon, rien d’alarmant, le schéma des médias rap et assimilés aujourd’hui, c’est 70% promo, 30% complaisance/fascination/culpabilité petit-bourgeois. Nan nan en vrai MAES faut pas blaguer, il vient de SEVRAN, il a fait des trucs avec des gens sérieux, c’est un bonhomme.

booba maes

Bon, on l’avoue, on avait déjà de légers doutes. Peut-être même que, avant ça, si Maes avait participé à Secret Story, on aurait eu envie de beuzer pour dire qu’on l’avait démasqué. Il y avait déjà une belle sensibilité, goûts mignonnets pour chemises ouvertes sur torses huilés.

Et puis y’a eu sa formidable bromance avec Booba. Alors, quand on les a vu dans le clip Madrina, ces deux beaux mâles têtus, enfourcher torse nu un cross et chantonner face caméra avec une moue boudeuse, nos doutes se sont apaisés. Même si Maes, le coquin, jouait encore à nous faire peur dans ses lyrics : «  c’est moi qui ferme le four, ça bibi ça bibi ça vide le stock ». C’est beau l’amour.

Puis, enfin, la révélation. « Prioritaire » et son merveilleux refrain susurré. « J’ai plus de place pour aimer quelqu’un d’autre dans mon cœur, tu as remplacé la haine en moi, effacé mes rancœurs, ni le temps, ne le vent pourront te causer de peur, ni le sang ne le son pourront gâcher ton bonheur »…

Que d’émotions. Paroles touchantes, sublimes notes de piano…« C’est vraiment vraiment trop beau, vraiment ». On aurait pas mieux résumé que le top commentaire Youtube de Prioritaire. On en a pleuré, la nuit, face à la lune en ce chaud mois d’été post-confinement. Mais là, plus de doute. On s’est vu courir dans la maison des secrets, le souffle court, trébucher sur le buzzer et déclarer fièrement avoir percé le mystère : MAES, c’est sûr, est la réincarnation d’une douce princesse d’un conte populaire. Pour le plus grand bonheur de notre petit cœur d’artichaut. Merci champion.

About Yugo Veronese

Yugo Veronese pour les réseaux sociaux. Aime le rap, rarement les rappeurs.

Check Also

Premier semestre 2020 : les coups de cœur de la Rédaction

Si, au cours du premier semestre 2020, les projets de Laylow, Népal ou Isha ont …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.