Home / Mes 5... / Mes 5 films / [Mes 5 films] – Edgar Sekloka

[Mes 5 films] – Edgar Sekloka

Parlons 7ème Art avec Edgar Sekloka. Ou plutôt, laissons l’ancien membre de Milk Coffee & Sugar nous en parler, lui qui revisite en musique avec un concept baptisé Ciné-Jam les créations de Charlie Chaplin. Ce sera d’octobre 2016 à juin 2017 au cinéma MK2 de Gambetta à Paris. Le moment semblait donc idéal pour demander à Sugar ses 5 œuvres cinématographiques incontournables.

Et pour en savoir plus et connaître le programme des Ciné-Jam qui commencent dès demain, c’est par ici

 

Un nuage dans un verre d’eau de Srinath Christopher Samarasinghe

un-nuage-dans-un-verre-deau

Je me retrouve complètement dans la portée poétique du film de Srinath Samarasinghe qui révèlent la construction des hommes à travers leur mémoire, leur expérience et leur rencontre. Le jeu des acteurs est par ailleurs d’une sensibilité qui m’a particulièrement touché.

 

L’émigrant de Charlie Chaplin

l_emigrant

C’est un court métrage de C. Chaplin que j’ai découvert en travaillant sur les Ciné-jams. Une œuvre qui m’a ému certainement parce qu’elle raconte le parcours de migrants d’une génération à laquelle mes parents ont appartenu. L’identification m’a été très facile. Par ailleurs, cette façon qu’a Chaplin de faire rire sur des sujets graves m’inspire : j’essaie de donner une forme légère à mes chansons pour faciliter l’accès à un fond parfois plus dense.

 

La vie est belle de Frank Capra

la-vie-est-belle

Je cite souvent ce film de Franck Capra parce que c’est un conte, parce que c’est fantastique, parce que ça date de 1947 et que ça parle des Hommes d’après-guerre, parce que c’est populaire.

 

La couleur pourpre de Steven Spielberg

la-couleur-pourpre

Ce film de Steven Spielberg tiré du roman éponyme d’Alice Walker est l’une des premières apparitions de Whoopi Goldberg à l’écran. Elle y a un rôle de composition dans une œuvre qui dépeint les affres de l’esclavage à l’échelle d’une famille du sud des États-Unis dans une plantation de coton. Les rapports hiérarchiques, la place de la femme, celle de l’homme, les passions exacerbées sont autant de thèmes qui colorent ce long métrage et que j’essaie de creuser dans mes chansons.

 

Incendies de Denis Villeneuve

incendies

Tiré de la pièce de théâtre éponyme de Wajdi Mouawad, ce film m’a plu pour sa portée shakespearienne. La figure de la mère, celles des enfants portent ce long métrage en reprenant notamment la vie de Souha Bechara, résistante libanaise. Le réalisateur Denis Villeneuve a réussi à faire de cette fresque, une histoire de famille que je ne me lasse pas de revoir.

About Laurent Lecoeur

Délateur culturel, aux deux oreilles attentives, tombé dans la marmite du rap français. Ressorti sans formule secrète mais avec l'envie d'y replonger pour en savoir un peu plus...

Check Also

rim'k mini format

[Mes 5 films] – Rim’k

De retour dans les bacs le 15 janvier dernier avec le projet Monster Tape, on …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.