Home / Mes 5... / Mes 5 livres / [Mes 5 livres] – Eli MC
EliMC

[Mes 5 livres] – Eli MC

Eli MC vient de sortir son premier album, « Trace d’Opium », et enchaîne les dates et les featurings avec plein d’autres gens très doués de sa génération. Elle a pourtant tout de suite répondu à mon invitation pour parler bouquins, et le jour-même, m’a confié sans hésitation ses cinq livres, classic shit !

 

Christian Bobin – Autoportrait au radiateur : C’est une sorte de journal intime écrit par l’auteur alors qu’il vivait le deuil de son épouse. Donc un livre de pensées qui m’a beaucoup touché car il traite du thème de la mort avec un style tellement aérien qu’on ne peut y trouver que de la Vie. Un livre qui m’a énormément donné à réfléchir sur la solitude, et m’a permis de l’appréhender différemment.

                                          extrait : « L’écriture est la sœur tardive de la parole où un individu, voyageant de sa solitude à la solitude de l’autre, peuple l’espace entre les deux solitudes d’une voie lactée de mots. »
                                                                                                                                                                                                           
Propos sur le bonheur, par Emile-Auguste Chartier, dit Alain : Un livre philosophique et extrêmement poétique sous forme de propos, comme l’indique le titre. J’affectionne tout particulièrement ce style de narration parce qu’il véhicule quelque chose de simple, d’authentique chez l’auteur ; aucune fioriture, aucune recherche de style à rallonge. Une spontanéité imparable. Ce livre m’a marqué car il est l’exemple même d’une interprétation philosophique de la vie quotidienne qui se rapporte très souvent à l’enfance et à ses souvenirs.
                                          extrait : « Quelle chose merveilleuse serait la société si chacun mettait de son bois au feu au lieu de pleurer sur des cendres ! »
                                                                                                                                                                                                           
De l’inconvénient d’être né, d’Emil Cioran : Là, on entre dans une philosophie un peu plus complexe au niveau de la forme, mais tellement riche dans le fond ! J’adore tout particulièrement cet auteur car il est un savant mélange d’influence bouddhiste et de cruauté actuelle. Ce livre en particulier traite de la désillusion de la vie, de la crainte absurde qu’a l’homme vis à vis de la mort.
Ne devrions-nous pas avoir plutôt peur de notre naissance, celle-ci même qui nous plonge dans le labyrinthe des problèmes, quant la mort, elle, ne fait qu’aider à nous en échapper ?
                                                extrait : « Je sens que je suis libre, mais je sais que je ne le suis pas. »

                                                                                                                                                                                                           

Le mythe de Sisyphe, par Albert Camus : Classique de la littérature, incontournable livre de chevet. LE livre de la pensée absurde par excellence ! Et comme j’adore tout ce qui est torturé, j’ai pas pu m’empêcher de le mettre dans mon top 5. Ce livre se rapproche finalement assez du précédent dans sa façon de décrire l’épreuve de la vie comme une interminable punition, à travers une inspiration de la mythologie grecque.
                                     extrait : « Un homme est toujours la proie de ses vérités. »
                                                                                                                                                                                                           

 

Le dernier jour d’un condamné, de Victor Hugo : Incroyable récit d’un prisonnier dont il ne reste qu’une seule et ultime journée avant d’être condamné à mort. Que se passe t-il dans l’esprit d’un homme, quels sont ses regrets, ses peines, ses espérances, dès lors qu’il ne lui reste que 24heures pour y penser ? Un livre fascinant et incontournable également !

                                             extrait :  « Puisque j’ai le moyen d’écrire, pourquoi ne le ferais-je pas ? Mais quoi écrire ? Pris entre quatre murailles de pierre nue et froide, sans liberté pour mes pas, sans horizon pour mes yeux, pour unique distraction machinalement occupé tout le jour à suivre la marche lente de ce carré blanchâtre que le judas de ma porte découpe vis-à-vis sur le mur sombre, et, comme je le disais tout à l’heure, seul à seul avec une idée, une idée de crime et de châtiment, de meurtre et de mort ! Est-ce que je puis avoir quelque chose à dire, moi qui n’ai plus rien à faire dans ce monde ? »

About SIX.LU

BOOM!

Check Also

1199

[Mes 5 livres ] – L’Erreür

Quand à la rédac’ on a décidé pour la rentrée de relancer la rubrique « Mes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.