Home / Sélections / Nos morceaux préférés de février 2017

Nos morceaux préférés de février 2017

10 – Isha x Caballero x Hamza – Coloris (Prod. BBL)

De la sappe, du kick et un trio de belges, voilà la recette pour avoir un morceau tout en couleurs. C’est sur une instrumentale bien lourde et pleine de percus que les trois copains vont poser leurs couplets, entre agressivité totale et nonchalance pure. Caballero, toujours technique et performant, nous pose ici un couplet assez mordant et aiguisé, tandis qu’Hamza et sa voix autotunée feront résonner de douces notes contrastant avec un texte incisif. Isha quant à lui signe le refrain du morceau et un couplet qu’il a bien sur manié. Un morceau frais et percutant qui arrivera même à vous faire sentir l’odeur du cuir et du textile mêlée à celle de leur douce herbe verte. Tim

 

9 – Nusky & Vaati – Mon ange

De la fraicheur, beaucoup de fraicheur avec Mon ange, extrait du nouvel EP Bluh. Nusky & Vaati poursuivent avec force leur virage pop et parviennent à réaliser un morceau léger ; de par l’interprétation relâchée de Nusky et de par l’instrumentale mélodieuse de Vaati. Mais chez ces deux artistes-là, la légèreté se travaille dans les moindres détails et c’est avant tout le résultat d’une osmose parfaite entre un rappeur et un beatmaker/musicien. Ce qui permet d’obtenir un morceau jovial de qualité (de même pour le reste de l’EP). Mais peut-être plus fort encore – et c’était déjà un peu le cas sur les précédents projets -, le duo étire le rap français en apportant une identité musicale sans pareil. Merci pour ça. Guillaume

 

8 – Tonio MC x Lomepal – 2 grammes (Prod. Louis Angeles)

Tonio MC, c’est plutôt le genre de rappeur discret, il lâche un très bon couplet sur l’excellent Good Time de Mothas la Mascarade avec Georgio et Lomepal puis… plus rien. Ou presque. C’est donc forcément avec plaisir que l’on découvre Ballade et 2 grammes, les deux morceaux clippés de son premier album solo Déstresse. Le morceau 2 grammes est un honnête représentant de l’album et du travail méticuleux fourni. Le clip est impeccable, agréablement dérisoire et ironique, et contraste avec les paroles plus sérieuses des deux rappeurs. Le flow old school de Tonio MC fait plaisir à entendre, et l’instru chill de Louis Angeles et le super guest Lomepal font de ce morceau un très bon moment à passer. Patrick

 

7 – A2H – Pas comme vous (Prod. Princ€)

Avec son album Libre sorti en avril 2016, le rappeur de Melun semble enfin avoir trouvé sa vraie couleur musicale. Depuis, il se montre super productif : après une mixtape sortie en septembre, il était déjà de retour vendredi dernier avec un nouveau projet, Les hommes pleurent en hiver. Une wintertape enregistrée à Montréal, où il en a profité pour clipper quelques morceaux, dont Pas comme vous. Science du refrain, flow qui fait l’amour à la prod, égotrip élégant… On retrouve ici tous les ingrédients d’un A2H dans une forme incandescente. L’un des meilleurs morceaux de la mixtape, et du mois de février 2017. Clément

 

6 – Jok’Air – La mélodie des quartiers pauvres (Prod. Chapo & French Connect)

La séparation de la MZ était à peine officialisée que Jok’Air nous annonçait la sortie d’un projet solo. Il faut dire que la place – en terme de kilos de talent – que prenait Big Daddy dans le groupe était énorme. Dégaine de rock star, featurings transcendants, voix de miel sur lyrics nihilistes font du rappeur du 13ème un sacré espoir du rap français. Ces attentes sont confirmées dans l’EP plus ou moins gratuit (il faut être inscrit sur une plateforme de streaming pour y accéder légalement), Big Daddy Jok. La mélodie de quartiers pauvres, deuxième extrait du projet, semble déjà rassembler tous les talents de Jok’Air : chant, musicalité et introspection. Avec ce mix improbable de Nessbeal et PNL saupoudré de gospel, vous êtes en présence d’un des sons de 2017. On en reparlera à l’heure des bilans de l’année. Roch

 

5 – Freez – PLS (Prod. V-Don)

Freez fait partie de ces rappeurs de l’ombre, de l’underground, qui parviennent sur le tard à prendre un peu de lumière, bien aidés par internet et les réseaux sociaux. Alors PLS n’est pas vraiment hyper novateur mais dégage une énergie folle. Mais pas de cette énergie éparpillée en bruit et autres vociférations, non, une énergie canalisée par une technique de haut niveau. On a alors droit à un égotrip bien écrit et une maitrise qui ne laisse place à aucun temps faible. Il est vrai aussi que la grosse instru de V-Don est propice à une telle performance. Le printemps arrive, ça se sent, ça s’entend et ça fait du bien. Guillaume

 

4 – Scylla – Enchanté (Prod. Lyrical Records)

C’est le retour du monstre belge. Après nous avoir tiré au fin fond de ses tourments abyssaux, Scylla revient le 31 mars livrer son masque de chair. Un album qui, au vu des extraits servis jusqu’à présent, ne s’annonce pas plus ensoleillé que le précédent. Des questionnements existentiels au centre de ses préoccupations, des questionnements qui semblent le tarauder et faire partie inhérente de son être, des questionnements toujours aussi mélancoliques. Un rap qui rafraîchit par sa lourdeur, dans un paysage qui perd de plus en plus de terrain sur le plan de la réflexion – au service d’un simple divertissement toujours plus envahissant, légitimant le terme game qui se justifie de plus en plus. Enchanté est un message d’espoir, un appel au partage et au retour de l’humain au centre de nos relations. Léo

 

3 – Prince Waly x Myth Syzer – Rally

Waly clippe un cinquième extrait de son merveilleux EP 8 titres Junior et on ne parvient pas à s’en lasser. Au risque de se répéter, chaque son de cet opus est une pépite et Rally ne déroge donc pas à la règle. La recette est habituelle : une grosse ambiance mise en place par Myth Syzer, une grosse technique amenée par Prince Waly. Le travail d’une équipe, d’un duo rappeur-beatmaker, formant un alliage hyper performant. C’est par les sonorités bien oldschool de Junior qu’avait démarré la promo de son EP, pour à présent arriver à un mélange savamment dosé de classicisme et de modernité. On voit alors mal comment Vinewood pourrait échapper à une mise en images et ainsi faire la transition parfaite entre Junior et l’avenir. Guillaume

 

2 – Un Amour Suprême – Partie 1 (Générique) (Prod. Skeez)

Nombreux sont les rappeurs à dédoubler leur personnalité. Rarement dans un but artistique, ces schizophrénies musicales sont plus une manière d’aborder leur folie de plusieurs manières différentes. Marshall et Slim Shady ; Kool Keith et Dr Octagoon ; le délire Gildas et Frémont de l’entourage de L’Entourage… Mais Sameer Ahmad fait tâche dans ce tableau. Car Un Amour Suprême est un duo de skaters old school qui vit dans sa tête, personnifié à travers sa musique (en poussant la chansonnette, on pourrait même supposer que l’utilisation du mot suprême étant peut-être une référence à la célèbre marque de streetwear Supreme), qui vit loin dans un recoin de son imagination. Du jazz de G’s, un Ray Barbie au sommet de son art, un Sameer Ahmad plus épanoui que jamais et une senteur estivale qui nous parcoure l’échine à l’écoute de ce titre qui promet un projet plus satisfaisant que jamais. Léo

 

1 – Médine – Enfant du destin (Nour) (Prod. Proof)

Enfant du destin (Nour) est le 6ème titre du nouvel album de Médine Prose élite et, par une étrange coïncidence, c’est aussi le 6ème morceaux de la fresque Enfant du destin tissée par Médine au fil de ses albums où il invite l’auditeur dans la vie d’un jeune au sort peu enviable. Ici, il conte l’histoire de Nour, une petite fille qui a eu le malheur de naitre Rohingya en Birmanie où cette ethnie est victime de persécution de la part du gouvernement et de sectes bouddhistes. Médine nous narre les dernières tranches de vie de cette petite d’une manière brutale et honnête. Ce clip résume bien la musique de Médine, il reste égal à lui-même, un rap inchangé pour un combat inchangé. Patrick

 

About La Rédaction

La Rédaction
Quand on écrit à 4 mains ou plus, c'est un article de la rédac' !

Check Also

apercu1

Les 100 meilleurs albums de rap français des années 90 [complet]

Récemment, on s’est rendu compte que la jeune génération d’auditeurs ne connaissait plus vraiment les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.