La Nouvelle FRap ! avec ZERO, Costalumni, MadeInParis, 2050millions et Hunter

Avec la rubrique découverte La Nouvelle FRap, on digge les nouveaux talents du rap francophone qui vont bousculer le game et vos playlists dans les mois à venir !

À intervalles réguliers, LREF vous propose un petit panel de cinq artistes auxquels il est urgent de jeter une oreille. Pour cette première sélection de la saison, on a pioché de façon optimale dans toute la France, voire même chez nos amis belges.

ZERO

Originaire de Seine-et-Marne, ZERO rayonne par sa manière d’associer l’ancien avec le nouveau. Attaché au rap américain des années 90 et aux ambiances new-yorkaises de l’époque, il parvient à puiser son inspiration dans l’histoire originale du rap. Lancée en avril dernier, la saison 1 (équivalent d’un EP) est la carte de visite du rappeur. Avec une énergie débordante, un egotrip maîtrisé et des instrumentales taillées pour son personnage, il parvient à poser les bases de son art. En somme, ZERO a tout pour se faire une place dans le rap français et se différencier des autres. 

Costalumni

Évry est une ville iconique du rap français, remplie d’artistes divers et variés. Costalumni fait partie de cette richesse issue d’Essonne. Il est difficile de définir l’univers de ce dernier, tant il est multicolore. En écoutant ses morceaux, vous pourrez trouver du R’N’B, du rap mais également de la soul. Sincère et passionné, Costalumni n’est qu’au début de sa carrière, pour notre plus grand bonheur. 

MadeInParis

MadeInParis, de son vrai nom Dave Wayne, est un artiste à part. Il est unique par sa polyvalence puisqu’il est à la fois rappeur, chanteur, photographe, compositeur, réalisateur et ingénieur du son. Cette palette artistique lui permet de créer un rap singulier, influencé par ses origines. Né aux Antilles néerlandaises, MadeInParis est arrivé en France à l’âge de 10 ans. C’est pour cette raison qu’il s’est exprimé en anglais à ses débuts. Très attaché à la culture américaine, MadeInParis a appris à maîtriser la langue de Molière pour en devenir un interprète de marque. Adepte des visuels raffinés et efficaces, l’artiste diffuse une simplicité et une authenticité remarquable. Si c’est le rap américain qui lui a donné une culture musicale, c’est bel et bien avec la musique française, que MadeInParis s’est façonné et se façonnera dans un futur proche. 

2050millions

Auteur-compositeur et interprète, 2050millions est avant tout un passionné de musique. D’origine ivoirienne, il découvre le rap à l’aube de ses dix printemps. Autodidacte, 2050millions a réussi à forger son identité musicale grâce une maturité acquise au fil des années. Ayant déjà un pied dans le rap français de par sa capacité à endosser le rôle de beatmaker, il est parvenu à créer son monde de toutes pièces. Dans son univers, des morceaux se nomment des tears (larmes). Grandement influencé par la scène jamaïcaine, on peut régulièrement trouver dans ses lyrics des allusions aux Rasta, des termes du patois jamaïcain ou encore des références à certains artistes de cette scène. Mystérieux, 2050millions aborde tous les thèmes de la vie avec recul et froideur, permettant à chacun de s’identifier à ses tears. 

Hunter 

Venant tout droit de Bruxelles, Hunter est un diamant brut. Refusant d’appartenir à un seul genre musical, il a fait le choix d’être rappeur mais également chanteur pop. Hunter est l’illustration parfaite de l’évolution du rap ou plutôt de la pop urbaine. Le jeune artiste belge rayonne par son optimisme naturel et son goût pour la nostalgie romantique. Influencé par de nombreux genres (pop,rap,rock,jazz,variété), Hunter diffuse une sympathie certaine et un vent frais dans le rap francophone. Il parvient par ses textes et les thèmes qu’ils abordent, à être universel, tout en restant en phase avec sa réalité. C’est assurément l’un des rookies à suivre de très près au cours des prochaines semaines.

About curtism

Vivre d'amour et de rap

Check Also

nos coups de coeur rap français de l'année 2021 - LREF

Nos coups de coeur rap de 2021 –

Après notre top projets de 2021, il nous semblait important de compléter cette sélection par un article "coups de coeur", laissant une belle part à ces projets auxquels on ne pense pas forcément pour un top, mais qui on quand même profondément impacté notre année : tous ces projets aussi enthousiasmant qu'intéressant, reflétant la grande diversité du Hip-Hop actuel, ceux qu'on aurait adoré allez voir en live. Profondément personnelle, presque intime, cette sélection complète donc notre bilan de 2021 et la vision de LREF des talents actuels composant le rap français...

One comment

  1. C’est triste ce qu’il fait costalumni dans son clip ApSphere.

    Il juge de ouf en construisant ce personnage féminin qui serait perdue parce qu’elle « enchaînerait » les conquêtes sexuelles.
    Il laisse entendre qu’elle regrette et lui propose une stabilité de couple hétéro qui serait sa seule issue pour trouver la paix et la joie.
    Alors que nicker avec plein de gen-tes différents peut lui procurer de la joie,de l’autonomie et de la force ; ça, il en parle pas. C’est pas intéressant selon costalumni.

    C’est dommage.

    Alors qu’il parle de sécurité affective et de complicité et ça fait plaisir de poser des raps sur ces vais qui prennent vla la place dans nos vies.
    Et pourtant, il est pas compréhensif, il est pas dans l’empathie, il est concentré sur ses peurs à lui et ses besoins de soutien émotionnel sans s’intéresser à pourquoi le personnage de sa romance multiplie les relations sexuelles et les raisons qui peuvent faire sens pour elle.

    Bref,encore une fois, déçu par ces mecs du rap game qui savent pas prendre du recul et poser un oeil sans jugement et avec de l’empathie dès qu’on parle de sexe, de relations amoureuses et de complicité émotionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.