caricature_art4

Les néon$

« Arrête de te plaindre que la radio ne passe pas ce que t’aimes, arrête de gober tout ce qu’on te donne et va le chercher toi-même » Kentix – Wesh le rap (freestyle)

L’argent pourrit les gens… Les plumes, l’esprit, la passion,
L’argent pourrit les gens… les artistes, les revendications,
Le rap perd sa légende, j’en ai le sentiment !

Préci$ément en ce moment tout $’achète rien n’$e vend !
Alor$ le$ mec$ veulent planer dan$ l’air du temp$,
Il$ $ingent le$ cainri$ pour faire monter leur valeur,
MC caractère de mouton$ et le$ 140 de twitter.

Epoque de$ graffeur$ du périphérique
Reléguée par le$ poke$ et le$ gratteur$ de clic$,
Il$ chantent dan$ l’antipop pour faire dl’a $ou$ pop de merde
Et vendent le$ $ample$ mutilé$ par leur$ carence$ de verbe,

C’e$t tout ce qui le$ intére$$e,
De$ foule$ de pré pubère$ dan$ leur $et,
En fait le$ gen$ qui achètent, la fête,
Et leur$ dernier$ commentaire$ $ur Pintere$t.

C’e$t ju$te l’autocritique, que certain$ critiqueront,
De$ mou$tique$ égaré$, grillé$ dan$ la $plendeur de$ néon$.

Le Rap, $ou$ fifre d’une mourante indu$trie du di$que ?
En pa$$e de l’être…
Une culture de lettre devenue une hi$toire de chiffre$.

« Le rap est dead uniquement sur vos stations FM » Lucio Bukowski – Le rap est mort

L’argent pourrit les gens… Les plumes, l’esprit, la passion,
L’argent pourrit les gens… les artistes, les revendications,
Le rap perd sa légende, j’en ai le sentiment !

Le rap avait $oif de reconnai$$ance du nombre,
Et lai$$a donc le$ onde$ $’emparer de $on ombre,
Il a haché $a verve, craché $e$ récit$ $ombre$
Aux plu$ réticent$ de$ annonceur$ le$ plu$ $ourd$,
Il $e tait: trachée gavée de champagne et de p’tit$ four$.

Le co$tard-cravate a $éduit le $urvêtement,
Le$ pa$$ionné$ d’antan ne pen$ent plu$ qu’en objectif$ de vente$,
Mai$ notre force e$t de ne pa$ avoir de $y$tème,
Notre parole e$t libre car plurielle, et non attachée aux chaine$
Commerciale$ et indu$trielle$,

C’e$t ju$te l’autocritique, que certain$ critiqueront,
De$ mou$tique$ égaré$, grillé$ dan$ la $plendeur de$ néon$.

Alor$ j’me fiche de$ journaux, de$ télé$, de$ radio$,
Et prône l’arti$anat, le partage hor$ de$ ré$eaux $ociaux,
Du rap de pogo à la trap pour bobo$,
Car $ur leur polo, de$ empreinte$ de pièce$ forment leur logo.

 

Dédicace aux artisans de la musique, aux passionnés avant tout.

About Etienne Kheops

Etienne Kheops
J'ai 23 ans et j'aimerai simplement établir des ponts entre le rap et la littérature sans rentrer dans la branlette intellectuelle, en somme pour défendre cette culture trop souvent dénigrée. Petit texte versifié chaque mois, et selon les humeurs des chroniques et ITW.

Check Also

oxmo-puccino2

Le rap français et les musiciens

En 2015, le rap US aura vu l’implication dans le hip-hop d’une génération de musiciens …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.