Home / Dossiers / Articles versifiés / Passez par la case prison et prenez un disque d’or

Passez par la case prison et prenez un disque d’or

Une fois dehors là tu diras qu’t’as assumé, qu’t’auras fait ta peine sur un pied
Et tu joueras le mec hardcore, teubé !
Y’a pas d’mérite  à avoir fait du placard
Si t’es béton c’est qu’t’as pas été en m’sure de les ber-bar ! » SniperY’a pas de mérite.

Ici le chouf a une matraque
Et la chauffe est près des chiottes,
Tout est près des chiottes.
Surchauffe l’été, l’hiver grelotte.

Télé pour parfaire l’uniformité,
Et tutelle de fer des uniformes,
Ruminer ce qu’on a perdu, particules d’humanité
A l’extérieur détenues.

Attendre d’être jugé : purgatoire miteux
Cantiner pour mieux s’nourrir,
Faute de mieux, s’efforcer de ne pas gerber
La piteuse purée.

Attendre.

Colocataire de cellule à tête de pointeur
Mais dit qu’il n’est pas là pour ça,
Un jour dealer, un autre chauffard-faucheur
Mais dit que ça te regarde pas.

Dormir avec des démons,
Partir dans d’autres mondes
Et le bruit métallique de la porte
Vient violer le rêve et l’avorte.

En prison l’ennui ronge les souvenirs
Et les songes empoisonnent les nuits,
S’abrutir pour se calmer,
Et toujours cantiner pour mieux s’nourrir…

Bafouiller au parloir, le tribunal du cœur
Et la peur de les voir partir en vrille,
Fouillé presque à poil contre un mur
Quand tu viens juste de voir ta fille.

Et attendre…
Et ralentir le ralentissement du temps,
Se languir, les paumes sur les tempes,
Et l’attente, l’attente, l’attente
Létale qui attente au moral.

Maudire tout c’qu’ils zonpri,
Un vieux yoyo, des bouts d’avenir,
N’ont laissés que les cris du voisin
Qui cogne aussi sur les tuyaux.

Carré de murs où la violence pullule
Désordre interne, défoncé par pilules :
Camisole dorée qui cisèlent
Les ailes des drogués qui s’isolent.

Et attendre encore.
En attendant d’en faire un album.
Pavanez-vous ! Passez par la case prison,
Excitez le pré-pubère, et prenez un disque d’or.

About Etienne Kheops

Etienne Kheops
"Je n'ai qu'une plume bon marché pour planter les cieux"

Check Also

CdHzIz5W0AA44qu

[Billet d’humeur] « Nikes on my feet ! » : non, le rap français n’a pas retourné sa veste face au capitalisme.

Dans le dernier numéro du Monde Diplomatique, daté d’Octobre, un article intitulé « Rappe pour Nike ! » analyse …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.