Home / Interviews / Explications d'albums / Perso nous raconte son album « Affaire Personnelle »
perso affaire personnelle

Perso nous raconte son album « Affaire Personnelle »

Pour aller plus loin dans la compréhension des textes, nous avons décidé de demander aux rappeurs d’expliquer la track-list de leurs albums. Celui qui essuie les plâtres est donc Perso, le mc du groupe LE TURF qu’il forme avec Avicen. Son excellent album solo « Affaire Personnelle » sort très prochainement sur support physique, c’était donc l’occasion idéale de se replonger dans son projet avec lui. Explications.

1- Mon Nom Est PERSO Feat. Dj Djel

Comme le titre l’indique, c’est un morceau pour me présenter. Je dis qui je suis, ou j’en suis et je définis un peu mon rap. Pour le refrain, ça faisait longtemps que je voulais utiliser cette phrase d’Akh, je l’avais déjà détourné dans un texte d’ailleurs. Le souci c’est que cette a cappella n’est jamais sortie et que Chill ne retrouvait pas les bandes. Donc il a carrément ré-enregistrer la phrase exprès pour notre morceau et en a profité pour faire une version où il dit SON nom est PERSO. Ensuite on a proposé à Djel de s’occuper des scratchs, il était partant et je suis super content du résultat. Djel fait partie des Dj’s qui rajoutent vraiment quelque  chose aux morceaux. Les albums de la FF étaient remplis de scratchs et je trouve que c’est un truc qui manque pas mal dans le rap aujourd’hui. Un grand merci à lui et à Chill, c’est un honneur d’avoir deux grands monsieurs du rap français pour m’épauler sur ce morceau de présentation.

2- Rien D’Étonnant

La plupart du temps ce sont les instrus qui guide mon écriture, l’ambiance m’inspire le thème, le rythme m’inspire le flow. Ce son c’est un truc de perturbé. Et les gens sont de plus en plus perturbé, chacun a ses vices, ses excès. Mais mon constat c’est qu’il n’y a plus rien d’étonnant au fait que les gens pètent les plombs vu le conditionnement qu’on subit. Pour dire qu’on aime quelque chose on va dire que ça tuec’est de la bombeça défonce. En gros, pour dire que quelque chose est bien on va dire que c’est mal. On n’y fait même plus attention mais déjà notre façon de parler est violente. Et avec toutes les saloperies qu’on nous met en tête, pas étonnant qu’on devienne cinglé…

3- Pandémie

Un morceau ego-trip qui fait un parallèle entre la drogue et le rap. On vend notre came au détail depuis des années et on est prêt a dégager les parrains pour faire notre place. Eux ils ont du mauvais produit mais ils ont la grande distribution. Certains sont des infiltrés, ils ont les couvertures. Malgré ça, on a la meilleure came ! Sur les 4 premières mesures de mon texte, je reprends le flow que Biggie utilise sur Ten Crack Commandments. C’est un petit clin d’œil à ce classique.

4- Real Talk Feat. Sat L’Artificier & Avicen (Cuts par Vinz Carter)

J’ai invité mon frère d’armes Avicen et notre pote Sat sur ce track. Toujours un grand plaisir de taffer avec Sat, c’est quelqu’un que je ne connais que depuis quelques années mais j’apprécie l’humain et l’artiste. Un de nos point communs, c’est qu’on fait cette musique par passion. S’il y a de l’argent à prendre, on le prend : aucun doute là-dessus. Mais pas question de se travestir, chanter un truc à contre cœur ou s’inventer une vie pour attirer l’attention. C’est le thème du morceau et il s’adresse aux auditeurs, aux médias et aux autres rappeurs. C’est Vinz Carter, Dj d’Aubervilliers, qui assure les scratchs, dédicace à lui.

5- Êtes Vous Prêts (Cuts par Ashen Spark)

C’est mon track festif, je ne vais pas m’en cacher. Je voulais une production à la Show Me What You Got de Jay-Z, on a trouvé ce sample et Just Music a fait le taff. Il y a des compositeurs en France qui pompent note pour note des instrus ricaines. De notre coté, on a toujours revendiqué l’influence du rap US sur notre musique. Mais tu ne peux pas appeler ça de la copie, ce n’est pas prendre le même clavier avec le même son et rejouer la même mélodie qu’un autre. C’est prendre un sample différent et arriver à lui donner le feeling qu’on recherche, ça me parait beaucoup plus compliqué et respectable que de la copie pure et simple. Bref, c’est un morceau pour s’amuser, pas de prise de tête, on vient faire sauter le public et le building par la même occase. Ashen Spark aux platines, il a rajouté exactement la touche qu’il fallait pour ambiancer le truc.

6- Couche-Tard

Son laidback, ambiance nocturne, le texte est sorti tout seul. Trois couplets pour trois situations différentes où je me couche tard. Un soir à zoner avec les potes, un soir en tête-à-tête avec une meuf et un soir seul à écrire. Pas mal de gens peuvent s’identifier à ce mode de vie couche-tard et se retrouver au moins dans l’un des trois couplets. J’ai essayé de mettre une petite touche d’humour pour que ça soit a la fois réaliste et divertissant.

7- Le Masque

Le masque c’est une attitude qu’on est souvent obligé d’adopter pour se protéger. Consciemment ou pas. Si t’es gentil certains le prennent comme une faiblesse et cherchent à en profiter, alors tu masques ta gentillesse en fronçant les sourcils. Ça peut aussi être un fou-rire qui masque un mal être, un sourire qui masque un coup de vice. Dès l’introduction de l’album, tu entends :  je fais confiance à personne. Ce n’est pas pour rien, c’est comme ça que je fonctionne. La vie te pousse à ne compter que sur toi même, à affronter tes démons tout seul. Et du coup à te renfermer, à ne pas laisser tes sentiments transparaitre et à devenir perso. Je ne pense pas que ce soit une bonne chose mais ce n’est pas vraiment un choix, c’est de l’auto-défense.

8- J’Te Parie Feat. J.L

Je connaissais peu J.L, c’est Just Music qui m’ont fait écouté et me l’ont présenté. Chacun a écouté ce que faisait l’autre et a kiffé donc c’est parti de là. On lui a proposé quelques productions, il a choisi. On s’est donné une ligne directrice pour écrire, il a posé et j’ai écrit après avoir entendu son couplet. La distance nous a peut être empêché de pousser un peu plus le délire et de faire une structure un peu plus longue mais malgré ça j’aime beaucoup le résultat. La prod’ a un groove de fou, son flow y colle parfaitement, big up à J.L!

9- Je Donne Des Leçons

Zombie Muzik ! Obligé d’enterrer des mc’s sur ce genre de prod’. Non j’fais pas la morale mais putain oui j’donne des leçons! j’avais cette phrase de ILL en tête depuis longtemps et j’en ai fait le thème du morceau. Il n’y a pas de Dj crédité tout simplement parce que c’est moi qui ai fait les scratchs. Techniquement c’est un truc super simple, c’est dans la structure que je me suis cassé un peu la tête. Le refrain fait deux fois quatre mesures et le nord, sud, est, ouest du 1er 4 devient east, west, north, south dans le second. Et le old school/new school  need to learn tho est remplacé par le old school/new school là n’est pas la question. C’est à peu près le même sens/même flow mais un coup en français, un coup en anglais. C’est le genre de détails sur lesquels tu te prends la tête mais auquel personne ne fait gaffe au final !

10- Panier De Crabes Feat. Avicen & Stone Black

Le panier de crabes c’est une expression. Un crabe n’arrive jamais à sortir du panier parce que ceux qui sont au fond s’accrochent à lui et le tirent vers le bas. C’est une image qui reflète une sale mentalité, le morceau est axé sur la rue mais ce mode de pensée tu le retrouves dans la plupart des milieux et à n’importe quelle échelle. Avicen lâche un excellent couplet et Dieu sait qu’il connait le panier de crabes. On a invité Stone Black après l’avoir rencontré, le feeling est super bien passé. C’est un très bon Mc, j’ai toujours trouvé qu’il avait un style bien à lui et ça me fait vraiment plaisir qu’il participe à l’album.

11- 7ème Ciel

Le thème de 7ème ciel c’est l’addiction. J’ai écrit ça sous forme d’histoires, en remplaçant la cause de l’addiction par une personne. Le premier couplet, c’est un homme accro à sa femme, la drogue. Le second couplet c’est une femme accro à son homme, l’argent. Le concept, c’est que tu peux vraiment écouter le morceau comme si je parlais de couples. Avec des phrases à double sens comme au final il lui pardonne même d’être passé dans les bras d’un autre en parlant de la came. Je ne pense pas que ce soit un concept vraiment inédit mais j’ai essayé d’y mettre ma touche. La prod’ a un coté « froid » au départ qui m’inspirait la galère de la personne bouffée par sa relation et un coté « extase » du refrain qui représente le 7ème ciel qu’elle atteint avec lui/elle.

12- Let’s Go

Ça, c’est une instru d’extraterrestre. Le genre d’ambiance qui m’envoie chercher des punchlines loin dans l’espace pour faire un ego-trip abusé en mode « je suis le plus fort du monde ». Évidemment c’est un délire, c’est le principe de l’ego-trip.

13- Contamination Feat. Samm & Shurik’n

Là encore, l’ambiance m’a inspiré le thème. Je vois des morts vivants quand j’entends ça. Et c’est ce qu’on veut faire de nous, on se fait bouffer le cerveau par la désinformation, la pub, la télé-réalité, internet… Tous les amalgames possibles sont fait sur les religions, la politique, l’économie, la violence, le sexe. Bref, on se fait lobotomiser. J’ai pensé à Samm direct pour ce morceau parce qu’en plus d’être un excellent Mc, on avait déjà parler de ces sujets-là ensemble. Donc c’est sorti super vite, on a enregistré 2 couplets chacun. Quelques jours après Samm m’appelle et me dit : « j’ai Shurik’n au studio là, je peux lui  proposer de faire le refrain? » Ça ne se refuse pas ! Je connaissais déjà Shu et ça faisait un moment qu’on voulait l’inviter sur un morceau du TURF donc ça fait super plaisir.

14- Le Contrat Feat Ron Brice

Ron Brice est peut être le Mc le moins connu parmi les invités de l’album mais il est aussi très talentueux. C’est un rimeur à gages donc c’était logique de l’engager pour exécuter ce contrat. Et il y en aura d’autres ! A suivre.

15- Sang, Sueur & Larmes

Si tu veux atteindre tes objectifs dans la vie, il faut être prêt à verser du sang de la sueur et des larmes. Je n’ai pas inventé cette formule mais je voulais développer le concept depuis des années. J’avais cette phrase sang, sueur et larmes, il n’y a qu’en liquide qu’on peut investir. Puis quand j’ai entendu cette prod’, c’est sorti direct. Un couplet pour le sang, un pour la sueur et un dernier pour les larmes. Dans chaque couplet, je donne des exemples de comment on « dépense ce liquide ».

16- Dans Le Parc Feat Faf La Rage, Avicen & Akhenaton (Cuts par Dj Daz)

Ce morceau a été fait dans la période où Akh et Faf sortaient leur album We Love N.Y. Raison de plus pour qu’on invite Dj Daz à réaliser les scratchs vu qu’il est leur Dj sur le projet et les accompagne sur la tournée. Pour le concept, on s’est fait une espèce de retour au sources en reprenant le gimmick de Mc Shan : Hip hop, was set out in the dark, They used to do it out in the  park à notre sauce. On enchaine des 24 mesures. Plusieurs breakbeats classiques viennent animer la séquence, quelques scratchs. Tout simplement la base! Avicen est de la partie et même si ce n’est pas le premier morceau qu’on fait avec Akh ou Faf, c’est  toujours un gros kiff.

17- C’est Pas Le Mot De La Fin

On avait déjà plus de la moitié du tracklist final quand Just Music m’ont fait écouter cette prod’. A la première écoute j’ai dit « ce sera le morceau pour conclure l’album ». Donc je ne l’ai pas écrit tout de suite, j’ai attendu d’avoir fini mes autres morceaux. Quand je m’y suis mis, je n’ai pas cherché de thème. J’y ai mis tout ce qui me venait à l’esprit, je savais juste que ça serait le morceau de fin. Mais la fin de l’album c’est l’introduction de l’étape suivante !

L’album de Perso est toujours disponible à cette adresse. Soutenez l’artiste !

About Stéphane Fortems

Dictateur en chef de toute cette folie. Amateur de bon et de mauvais rap. Élu meilleur rédacteur en chef de l'année 2014 selon un panel représentatif de deux personnes.

One comment

  1. il a raison, ça manque les scratch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.