Home / Interviews / Quand le rap rencontre Barbe Bleue.
Kelly4BarbeBleue

Quand le rap rencontre Barbe Bleue.

Il était une fois… deux univers qu’un mur infranchissable avait séparé : le monde des contes et le monde du hip-hop. Nombreux étaient ceux qui les avaient exploré mais la frontière tracée entre eux semblait bien éternelle. Pourtant, un jour, quelqu’un osa défier l’ordre établi ! La frontière était brisée, le mur s’écroula pour laisser entrer les contes au pays du hip-hop. Sur l’Île de la tortue, fondée par Sarah Mathon et Dr Nivu, Barbe Bleue pouvait retrouver une seconde jeunesse, prenant le nom de Blue pour devenir le personnage d’un opéra-rap fusionnant les genres, entre hip-hop, théâtre, littérature et poésie.

Barbe Bleue en Banlieue Nord !

Le célèbre conte de Charles Perrault revisité par une troupe de « théâtre hip-hop nomade », comme la présentent Sarah Mathon et Dr Nivu. La première est la directrice artistique de cette Île de la Tortue, animant des ateliers d’écriture et de théâtre en Seine-Saint-Denis. Le second est un ancien membre de la Secte Phonétik (dont Sarah a été la manageuse durant 4 ans), ancien acolyte d’un Hippocampe un peu Fou bien connu aujourd’hui. Leur réunion autour de ce projet est née de l’envie de mêler la magie d’un conte de fée et l’univers de la banlieue. « Avoir la possibilité de raconter un conte en le faisant partir de chez nous pour montrer qu’il y a des personnes et des histoires admirables dans les quartiers« , résume Sarah Mathon.

Dans cette nouvelle histoire, le personnage de Blue, joué par Vincent Virassamy, comédien et danseur passé par le Conservatoire de théâtre de Bobigny, revient dans le quartier qui l’a vu naitre pour retrouver Léna, vivant avec une mère autoritaire jouée par Annie Chorowicz, comédienne et membre de l’Île de la Tortue depuis sa création. Après des années de séparation, Blue et Léna, que tout semble opposer désormais, décident de se marier. Mais Barbe Bleue est-il condamné à rester quelqu’un de mauvais toute sa vie ? « Jusqu’au mariage, l’histoire suit celle du conte, avant que Léna ne découvre la face sombre et cruelle de Blue« , raconte Sarah Mathon, laissant en suspend la suite d’une histoire où théâtre et rap se côtoient à travers des textes écrits par Dr Nivu et Sarah Mathon : « T’as l’air indécise alors j’insiste, car tu vois il y a des signes qui ne trompent pas. Et si je synthétise, c’est simplissime, Léna tu es ma Reine et je suis ton Roi. »

De Charles Perrault à Joeystarr

Cette relecture moderne d’une histoire immortelle a choisi de jouer avec les styles, les mots mais aussi la légende, éclairant le personnage de Léna, interprété par Kelly Carpaye, chanteuse du groupe soul Kudiwa Street. « On a voulu mettre en avant cette fille, qui est la septième et dernière femme de Barbe-Bleue dans le conte, une nana qui n’a même pas de prénom dans l’histoire de Charles Perrault« , ironise Dr Nivu. Quant à Blue, « sa personnalité et sa rage me font penser à Joeystarr, mais aussi à certains titres qui nous ont inspiré comme le morceau Ma femme de Gaël Faye, lorsque Blue déclare sa flamme à Léna« , confie Sarah Mathon. Oscillant entre dialogue, chant, rap et solo de danse, une « beauté populaire » se dégage de ce spectacle unissant plusieurs disciplines. Une fable récitée « à la manière d’Oxmo« , qui a lui aussi fait entrer récemment le monde des contes dans sa discographie avec son projet Au pays d’Alice. Alors peu importe ce qu’en pensent les plus sceptiques ou les détracteurs d’un rap français qui ose se mêler à l’opéra, comme le rappait Milk Coffee Sugar sur leur premier album, « s’ils veulent construire des murs, nous bâtirons des ponts« .

Une phrase résumant bien l’esprit d’un projet qui mérite d’être entendu car il prend le risque de pousser de nouvelles portes vers le chemin de la création artistique. Une touche bien sucrée en la personne d’Edgar Sekloka s’est d’ailleurs ajoutée à l’aventure, à travers l’écriture d’un texte accompagnant la quête introspective de Blue. Ce mélange des saveurs ne peut donc qu’attiser la curiosité avant la Première du spectacle programmée le 21 mars 2015, aux Pavillons-sous-Bois, à l’Espace des Arts ! Deux dates sont également prévues à la Scène du Canal (Espace Jemmapes) dans le Xème arrondissement, les 23 et 24 avril.

Le site de l’Île de la Tortue : www.liledelatortue.fr

About Laurent Lecoeur

Délateur culturel, aux deux oreilles attentives, tombé dans la marmite du rap français. Ressorti sans formule secrète mais avec l'envie d'y replonger pour en savoir un peu plus...

Check Also

sans-titre

[Interview] Gerard Baste : « J’aimerais bien faire plus attention à mes problèmes de santé, j’y pense souvent, mais nos vies sont rock’n’roll ! C’est comme ça. »

À l’occasion de la sortie de son album solo, le très attendu Prince De La …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.