Home / Chroniques / [Chronique] S-Crew – Seine Zoo.

[Chronique] S-Crew – Seine Zoo.

Avec le tournant qu’a pris la carrière de Nekfeu grâce à l’avènement du collectif 1995 ces deux dernières années, on était en droit de se poser pas mal de questions à propos de ce premier album du S-Crew : allait-il y avoir une différence gênante de niveau entre le MC et ses trois potes d’enfance ? Nekfeu allait-il nous ressortir des couplets réchauffés de Paris Sud Minute ? Ou au contraire, tomber dans la schizophrénie et changer complètement de discours ?

Comme les quatre rappeurs (et parfois DJ Elite) le répètent dans toutes les interviews, le S-Crew est à la base une bande de potes d’enfance avant d’être un groupe de rap. Intégrés au sein de l’Entourage, les 4 MCs ont sorti quelques sons et une mixtape plutôt réussie, Métamorphose, avant que Nekfeu ne participe à l’aventure 1995. Initialement prévu pour une sortie en juin, l’album a été retardé de quelques mois, et ce qui aurait pu faire retomber l’attente a au contraire été intelligemment exploité par un groupe qui maitrise déjà toutes les ficelles de la communication. Teasing sur les réseaux sociaux, sorties régulières de clips, infos délivrées au compte-goutte, application mobile dédiée etc. Le marketing est impeccable. Voyons maintenant ce que cet album a dans le ventre.

Après une introduction sous forme de discussion pour éclairer l’auditeur sur le sens du nom de l’album Seine-Zoo, on entre dans le vif du sujet avec Aéroplane, premier véritable morceau de l’album. Comme le titre le laisse deviner, on est en présence d’un beat planant et aérien qui contraste avec le premier couplet rapide de 2zer. Le son agit comme une seconde introduction : on prend de la hauteur avant de plonger dans la jungle urbaine ‘Y’a ma latte dans le ciel je veux m’envoler comme un aigle royal / Nager dans les mers d’Hawaii, aller dans mes rêves… / Ou m’en aller, juste sans faire d’voyage, jamais dans le stress / Aller, aller sur le sommet des Alpes où l’Soleil éclate » (Framal). L’annonce à la fin introduit le morceau suivant, McCain qui en est le contre-pied parfait : beat agressif et rythmé aux tonalités asiatiques, flow haché, thèmes simples du quotidien : galère, amitié, filles, alcool, rap game.

Ces deux premiers morceaux sont symptomatiques de l’ensemble du disque : en écoutant Seine-Zoo, on passe sans arrêt de pistes où les 4 potes délirent sur des thèmes triviaux à base d’ego-trip (McCain, La danse de l’homme saoul, Mon 75) à des morceaux plus réfléchis où l’on découvre une maturité impressionnante pour une moyenne d’âge de 23 piges (Du Vécu, Couteau Noir, Déçu par la vie, Bonheur suicidé). Nekfeu résume cette ambivalence dans McCain « Nefkeu c’est du conscient mais là c’est Fennek qu’a le manche« . Parmi autres caractéristiques de l’album, on retrouve souvent Nekfeu sur les refrains chantés : Jungle urbaine, morceau punchy avec un refrain efficace qui semble calibré pour la radio, Couteau noir, hymne au moment présent ou encore Disjoncté.

Au rayon des featurings, le S-Crew fait croquer pas mal de membres de l’Entourage : Alpha Wann pose son couplet sur DisjonctéDeen Burbigo s’occupe lui du refrain du mélancolique Rien d’exceptionnel accompagné par Némir sur les choeurs, Eff Gee et Jazzy Bazz sont présents sur l’ultime morceau de l’album Les contraires ça tirent. On retrouve également le groupe de funk parisien Super Social Jeez sur les refrains sur La danse de l’homme Saoul et Les Parisiennes, Morad de la Scred Connexion sur le très réussi Déçu par la vie « Je sais qu’on est mauvais, c’est pas la peine d’en rajouter / Triste, agité, comme la réalité / Manque d’humanité, ce monde est froid / Hypocrite, faux, comme le signe de croix« .

Finalement, Seine-Zoo est un disque de qualité et qui devrait trouver sans problème son public malgré certains morceaux un peu en deça du reste de l’album. Il n’y a pas de différence flagrante de niveau entre les 4 MCs et l’alternance entre morceaux réfléchis et plus légers en fait un disque agréable à écouter. Prochaines étapes : projet en duo pour Mekra et Framal, solos pour Nekfeu et 2-zer. A suivre.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager avec les petites icônes ci-dessous, et à rejoindre la page facebook ou le compte twitter pour suivre les actualités que Le Rap en France vous propose.

 

 

About Yoann

Check Also

Héra

[Chronique] Georgio – Héra, un album divin

Le 4 Novembre dernier sortait Héra, le second album solo de Georgio après Bleu Noir. Ayant …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.