Home / Actus / Une semaine de rap : du 1er au 6 mai 2017

Une semaine de rap : du 1er au 6 mai 2017

Ca y est, c’est le début du nouveau quinquennat, pour le meilleur et/ou pour le pire. Mais sur Le Rap en France le lundi est, comme vous le savez, l’occasion de faire le point sur la seule élection qui compte vraiment : celle du meilleur MC de la semaine ! Et croyez-nous, la concurrence est rude. Les temps de paroles rimées sont décomptés, les instituts de sondages sont prêts à classer les meilleures punchlines, c’est parti.

Lundi 1er mai :

Lundi c’était la fête du travail, et il faut croire que le rap français respecte à la lettre ce jour férié, car le rap game s’est montré bien silencieux en ce jour. Seul contre tous, B-Biface du collectif LTF  a tout de même ouvert le bal avec Tous ces hommes, une belle réponse à la critique du Mic et l’Enclume (sur Arte Radio) qui conseillait au Crew de tout arrêter le 29 septembre dernier. On n’oublie pas Greengo cependant, qui travaillait le dimanche et nous proposait Millenium.

 

Mardi 2 mai:

Après ce long week-end de repos voluptueux, les MCs n’avaient donc plus d’excuses pour rester muet. Pourtant, personne ne se pressa trop pour faire entendre sa voix. L’occasion parfaite de prendre un peu de temps pour reparler de Roméo Elvis (encore lui) qui posait un couplet sur le planant Acid d’Ulysse dans un clip aussi architectural que psychédélique. Ce genre de collaboration pop/rap soignée auxquelles Christine & the Queens et Booba nous avaient initiés en février de l’année dernière et qui prouve une fois de plus que le Rap est bien le genre musical incontournable de ce début de millénaire.

 

Mercredi 3 mai :

Et alors qu’on s’apprêtait à retourner se coucher en attendant que les MCs daignent enfin nous faire profiter de leurs dernières créations, BAM ! Avalanche de sons ! Tout d’abord L’Or du Commun, qui avec 1000 sort plus qu’un nouveau morceau mais un album entier en ce 3 mai : Zeppelin. De quoi glisser sur les nuages bruxellois en écoutant le reste des sons de la journée. Rarissime de LaCraps, une ode aux bons moments, et bien sûr le long (qui a dit interminable ?!) morceau annonçant le retour imminent de Big Flo & Oli sur le devant de la scène : La vraie vie. A leur suite Bazoo, qui nous balance le Pop-Corn Freestyle et le clip de Rictus bien packés en une seule vidéo pour poursuivre la journée dans une ambiance à la Beastie Boys. And Ladies & Gentlemen, last but not least, la révélation du nouveau projet d’Exepoq Organisation : Tengo John. Prince Waly et lui clôturent cette grosse journée de rap avec un bijou de références à la meilleure série du monde intitulé Fayette Mafia Crew. Les vrais savent !


Par ailleurs, le mercredi 3 était aussi l’occasion pour nous de nous pencher du haut de notre dirigeable sur l’excellent article de Charlotte Vautier pour le site Clique, qui nous présente un atlas interactif du rap : rapworldmap.com (clique !). La plate-forme est jeune et à l’exception des États-Unis et de la France, terres de rap entre toutes, le reste de la carte est plutôt vide pour l’instant. L’occasion pour vous, chers lecteurs, de faire partager au monde entier vos trouvailles en matière de rappeurs exotiques.

Et si vous n’avez pas les moyens de vous déplacer jusqu’au Népal pour découvrir de nouveaux talents, vous pouvez toujours consulter l’agenda des concerts paru ce mercredi !

Jeudi 4 mai :

Après la tempête de mercredi, le calme du jeudi. Mais attention, lecteur ! Pas un calme mou et léthargique ! Le calme réfléchi et déterminé du bonze ou du samouraï ! Entre douceur et high-kick lyrical tout d’abord sur M’en aller de CASAWAY et sa prod’ boom-bap/Lo-Fi signée Senpu. Ensuite, on se prend le beau texte conscient d’Ex-Aequo, L’Hémorragie, produit par Guyvus et mixé par Sheldon de la 75ème sess‘. L’occasion de nous rappeler que le rap est encore une musique de combat. Et comme on a toujours besoin de se détendre après une bonne dose d’introspection et de mélancolie : on se catapulte directement dans l’espace avec l’épisode 2 d’High & Fines Herbes. Ou alors, on va regarder l’interview des Sages Poètes de la Rue pour Le Rap en France (c’est nous !).

 

Vendredi 5 mai :

Grosse sensation en ce vendredi. On commence par Disiz, Celui-qu’il-ne-fallait-plus-appeler-La Peste-mais-en-fait-maintenant-il-faut-l’appeler-La Peste-à-nouveau, qui sort Splash le deuxième extrait de son prochain album (Pacifique) sur un beat signé Stromae. On enchaîne avec Quand j’passe de Fixpen Sill, une nouvelle tentative du binôme breton de combiner textes léchés et autotune, puis à Keny Arkana et son Dégagez !! Pourtant en ce vendredi, la militante qui fait du rap se fait damer le pion par une petite nouvelle, Sianna, qui grâce à Sur la tête de Marine Le Pen prouve qu’on peut à la fois revendiquer son droit à la sûreté et claquer un banger mémorable à la Shay. Plus reposant, Mocaccino de Bavoog Avers, et le clip de La vue du sang de Georgio. Enfin, on choisit de terminer la semaine avec NOMIS et son condensé d’assonances et d’allitérations : Hors d’atteinte.


Allez cher lecteurs, on se retrouve la semaine prochaine pour pleurer un peu ou beaucoup (c’est selon) sur les résultats des élections, mais en attendant allez checker l’excellente playlist de Lonepsi et surtout, SURTOUT la chronique de l’album de Scylla ! Peace !

 

About Jacques Bonoberje

Jacques Bonoberje

Check Also

emf

Excuse My French fête ses 10 ans !

La semaine prochaine à la Bellevilloise se tiendra l’opening de la 10ème saison d’Excuse My …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.