Home / Actus / Une semaine de Rap : du 23 au 27 octobre 2017

Une semaine de Rap : du 23 au 27 octobre 2017

Lectrices, lecteurs, bonjour ! Grosse semaine que cette semaine ! Rohff condamné ! La Catalogne sous tutelle ! Mais pire encore : la pénurie de beurre qui frappe notre beau pays ! Il nous fallait bien tout le talent de nos stars de la semaine pour supporter tous ces présages d’une fin du monde imminente. Alors la semaine de rap : c’est parti.

Lundi 23 octobre

On vous le disait : grosse semaine. Et avant la grosse semaine : gros week-end. La seule journée de dimanche sont sortis Résumé de Moha La Squale (on ne l’arrête plus), Eléctron Libérable d’Hayce Lemsi, Mister V a clippait Apollo 13 (allez, avouez que c’est pas si mal !) et JJ & Caba faisaient de même pour Un endroit sûr. Mais c’est pas fini ! Au milieu de cette pluie de nouveaux titres, la foudre était signée Lou Fresco, La Base et Prince Waly avec Codes tandis que Swift Guad, LaCraps et Starline s’occupaient de faire rugir le Tonnerre. Et ça, c’était juste le dimanche.

Lundi, le prolifique Lord Esperanza nous gratifiait d’un nouveau son Fucked Up (c’est le titre), et le High Five Crew publiait Moi j’ai fait ça, un titre plutôt fucked up (c’est notre avis) et fantasque, lui aussi.

Mardi 24 octobre

Après avoir envoyé la purée, la patate reste de saison cette semaine, de même que les métaphores douteuses à base de solanacées. Tout ça pour annoncer du gros son (encore), cette fois-ci signé Jeff le Nerf & Furax Barbarossa et intitulé À l’encre de nos veines. Et c’est tout ! Grosse semaine oui, mais on allait quand même pas demander à nos amis les rappeurs de contrevenir à la tradition du mardi.

Mercredi 25 octobre

Mercredi, petit événement dans le monde du rap belge : Mani Déiz, plutôt connu pour ses beats old school ayant fait les belles heures de La Smala sortait un titre en solo : Le feu des singes. L’histoire ne précise pas s’ils allument une cigarette avec mais nous en profiterons lâchement pour effectuer une transition risquée vers un autre beatmaker bien chaud, Sheldon, qui produisait, ce mercredi , Hautes Cimes pour Heskis. Sans transition cette fois-ci, Dooz Kawa nous incitait à Désobéir, et Furax Barbarossa refaisait parler de lui, cette fois-ci en featuring sur un morceau de Pejmaxxx, Cœur de miel. Et puis, parce qu’on aime bien Siboy, on vous signale son passage chez Colors (l’autre encagoulé du game venait y interpréter son banger Au revoir Merci).

Jeudi 26 octobre

Jeudi on prenait des nouvelles de Sinik. Enfin… non c’est plutôt lui qui prenait de nos nouvelles par méchant kickage interposé dans Qu’est-ce que tu deviens ? Eh bah écoute, nous ça va Sinik. Déjà parce qu’on est content de retrouver ton Terminator-flow, inchangé et toujours aussi efficace après toutes ces années, et ensuite parce qu’on vient de s’écouter le dernier Demi-Portion, et qu’on a pas pu s’empêcher de danser avec lui sur Souvenir. Et puis aussi parce qu’on s’est fait offrir une petite balade à Bruxelles par les bro’s de Booska-P pour parler du futur de Hamza, le plus fly des rappeurs belges, qui sortait son nouvel album 1994 le lendemain ! Et puis bon, comme on était en Belgique, on en a profité pour s’écouter les deux nouveaux sons de Damso : Seultou et Fais moi un vie, l’occasion de se remémorer que le champion poids lourd du rap belge 2017 nous a promis un nouvel album pour l’année prochaine. Sale sale saaale !

Vendredi 27 octobre

On termine la semaine avec du lourd. Déjà, la sortie de 1994 de Hamza. Ensuite, toujours au rayon international, la sortie d’Une année record, l’album de Loud, ce rappeur québecois dont on vous vante les mérites depuis deux semaines (avec en prime un clip pour fêter ça : Nouveaux riches) ! Ensuite, le retour de Shay sur le devant de la scène après ses mésaventures de l’été, sur un titre de Dany Synthé : Too Good To You. Bon alors, on vous voit arriver hein… « Oui c’est pas du rap gnagnagna, le zouk en france gneugneugneu ! » Mais Shay, c’est comme Siboy, on l’aime bien et on est content de la revoir, parce que se faire jarter du 92i c’est rarement bon signe pour une carrière. D’ailleurs on en connaît d’autres qui auraient sans doute un avis à donner sur la question, mais on va se contenter d’écouter leur son. On parle bien évidemment de Kaaris qui sortait Kébra et de Rohff qui sortait Soldat juste avant la case prison. Courage petit bonhomme ! On termine la semaine avec Kennedy et son J’a la sauce, oui J‘A la sauce. On suppose que c’est une faute de frappe, mais des fois que ça n’en serait pas une, on préfère ne pas dénaturer le titre du morceau. Allez, on se retrouve la semaine prochaine ! Peace !

About Jacques Bonoberje

Jacques Bonoberje

Check Also

HHS2_twit_nu_ticket

Hip-Hop Symphonique saison 2 le 30 novembre

Après une première saison où furent conviés MC Solaar, Ärsenik, Youssoupha, IAM et Biglo & Oli, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.