Home / Actus / Une semaine de rap du 27 novembre au 1er décembre 2017

Une semaine de rap du 27 novembre au 1er décembre 2017

Lectrices, lecteurs : Wesh ! Ça y est ! L’hiver arrive ! Les Père Noël et les sapins fleurissent dans les rues comme les champignons après la pluie ! Tout le monde se met à boire du vin chaud et à se demander si cette année on mangera plutôt de la dinde ou du chapon, et si l’on est vraiment obligé d’inviter Jean-Raymond au réveillon en se souvenant de son discours sur les étrangers au dessert de l’an dernier. A la rédac’ du Rap en France, on se demande surtout ce qu’on va mettre dans nos écouteurs pour échapper à la maxi-compil’ de musique de Noël de tata Huguette. Heureusement, on a trouvé notre bonheur grâce à cette Semaine de Rap !

Lundi 27 novembre

On commence la semaine par le week-end comme la tradition l’exige, et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’esprit de Noël se faisait pour le moins discret dans les sorties de fin de semaine passée. Hayce Lemsi et KZO étaient plutôt en mode distribution de coups de coudes vocaux dans Dimanche Lokos et Déterminé. Seul Moha La Squale exhibait les décorations lumineuses de sa ville sans Ça c’était avant, nouvel épisode de la conquête de la scène rap par un petit gars que personne n’attendait là.

Grems et la Fédération Française de Nikage de M*#! viennent quant à eux nous réchauffer avec un son Deeptrap chaud comme la fraise du oinj’ de Fantomas, et Butter Bullets venait électriser l’ambiance avec Désapé comme Jamais, le deuxième extrait de son album Air Mès et Hermax, à paraître le 4 décembre (c’est à dire aujourd’hui, pour toi lectrice/lecteur assidu de la Semaine de Rap).

Mardi 28 novembre

Pas grand chose à se mettre sous la dent en ce mardi 28, sinon le fabuleux clip de Club, de Lomepal. Incroyablement malaisant, et complètement fascinant, Club confirme que 2017 est bien l’année du skateur-rappeur, qui avec Flip, aura repoussé les limites du rap français, et conquis des territoires encore inexplorés par le genre.

Mercredi 29 novembre

Mercredi, Melan nous emmenait au Cap-Blanc nez, pour un titre absolument sans rapport avec la Dover Patrol (google ça, mon jeune !) : A Salto De Mata. Vidéo et texte léchés et mélancolique, du rap classique et bien produit comme on aime. Après notre escapade Calaisienne, on prenait l’avion direction Cuba avec Tortoz pour Ya Tu Sabes (toi-même tu sais). Enfin, retour en banlieue parisienne avec Joe Lucazz. Une bonne dose de Néochrome, une pointe de Secteur Ä, un soupçon de Time Bomb, les ingrédients d’un son de rap fun et équilibré : Je le fais mieux.

Jeudi 30 novembre

Parce que le rap atteint en cette année 2017 un nouveau sommet dans sa domination du paysage musical et culturel des régions francophones d’Europe, nous assistons à une densification des connexions rap/cinéma. Bien sûr, Joey Starr posait déjà sur la B.O d’Asterix et Obélix : Mission Cléopatre, avant qu’il ne devienne l’acteur fétiche des réalisateurs français désirant mettre en scène un personnage d’ours mal léché attachant. Mais 2017 aura tout de même vu l’arrivée de Nekfeu sur grand écran aux côtés de Catherine Deneuve, et le recours récurrent à des morceaux de rap dans les Bandes-Originales. Outre Tueurs dont on vous parle juste après, Jok’air a.k.a le Maître Gims de la MZ se retrouvait lui aussi au cinéma grâce à Nawell Madani (Gottferdom ! Encore une belge !) avec son morceau C’est tout pour moi. Lonepsi quant à lui faisait clairement des appels du pied au cinéma français (c’est la seule explication qu’on a trouvé pour cette vidéo qui aura de quoi laisser circonspect les moins fans du personnage d’entre nous) avec le teaser de son projet Sans dire Adieu (si c’est pas un titre de film de Guillaume Canet ça ?!). Cinéma mis à part, ce jeudi était également l’occasion de retrouver ce curieux personnage qu’est Diamond Deuklo et son titre Le Blues 2 et les Castors Juniors du 93 a.k.a Kaaris, Kalash Criminel et Sofiane avec Bling Bling.

Vendredi 1er décembre

Vendredi, c’était déjà Noël avant l’heure. On ne vous fait pas l’affront de vous informer que Trône, l’album de Booba est sorti (comme prévu) avec deux semaines d’avance sur la date du 15 décembre (on sait que vous l’avez déjà écouté !!). On reparlait un peu et même beaucoup cinéma, avec Tueurs, la BO du film éponyme qui regroupe les têtes couronnées du Rap Belge, de Damso à Coely, en passant par Isha et JJ, Caba et Lord Gasmique, Romeo Elvis et Hamza, bref, que du lourd et plus encore. A côté de ça, Guizmo sortait son 37ème album (on dit ça au pif on a perdu le compte) intitulé Amicalement Vôtre et bien sûr, Jul livrait La tête dans les Nuages. Si avec ça vous ne savez toujours pas quoi demander pour Noël, on ne peut plus rien pour vous !

Côté morceau, on terminait la semaine avec Sopico (et oui encore !) qui semble bien décidé à revendiquer sa place au soleil pour l’année à venir (la chronique d’Ëpisode 1 ici !), on faisait la connaissance d’Harry La Hache, qui a bien changé depuis Arnaques, crimes et Botanique. Sur ce, on se quitte et on se dit à la semaine prochaine pour encore plus de magie de Noël ! Peace !

About Jacques Bonoberje

Jacques Bonoberje

Check Also

release

Ne loupez pas la Release Party « Colère Calme » !

C’est le 14 décembre que la Release Party « Colère Calme » aura lieu au 1999 club. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.