Home / Actus / Une semaine de rap du 3 au 9 novembre 2018

Une semaine de rap du 3 au 9 novembre 2018

Lectrices, lecteurs : devons nous honorer un grand soldat de la première guerre mondiale malgré ses choix funeste pendant la seconde ? Devons nous honorer les grands résultats de Thierry Henry en tant que joueur de Monaco malgré ses performances funestes en tant qu’entraîneur ? Devons nous honorer la carrière de La fouine pour Quelque chose de spécial malgré des choix funestes par la suite ? Hassoul à vous de juger.

Samedi 3 & Dimanche 4 Novembre

On commence avec Josman et son passage chez Colors pour V&V, Vert et Violet, et nous aimerions en finir avec cette histoire de billets violets une bonne fois pour toute. LES BILLETS DE 500€ NE SONT PLUS EN CIRCULATION DEPUIS 2016 ! ÇA SUFFIT ! ARRÊTEZ AVEC ÇA MAINTENANT ! Ceci dit, le week-end était aussi l’occasion d’écouter le nouveau son de Fanny Polly, Dunk, et surtout, le maxi 48 du Jeune LC publié sur le Soundcloud de Bon Gamin. Si vous ne l’avez pas encore écouté : dépêchez vous.

Lundi 5 novembre

On a un peu de mal à suivre les différents projets des gars du High Five Crew. Toujours à contre-pied des gros poissons du game, Spider Zed et ses potes marchent sur la frontière ténue qui sépare le Rap français de la chanson parisienne à la Vincent Delerm, le troisième degré en plus. Cela produit des objets tels que Spider Machin, quelque part entre le clip et le sketch, sur fond de télé-crochet de seconde zone. On ne s’en plaint pas, mais on n’est pas sûr de comprendre non plus. Compréhension difficile toujours, ce lundi était l’occasion de retourner du côté du Canada francophone avec Dead Obies et Run Away, balade rap mélancolique et clip à la Xavier Dolan au programme.

Mardi 6 novembre

Passage par Marseille, où un balcon s’est effondré alors qu’une marche de protestation contre l’incurie de la mairie en matière de rénovation du bâti (après l’effondrement de deux immeubles la semaine dernière) avait lieu. Par chance, Zamdane n’était pas sur (ni sous) ledit balcon, et a pu nous envoyer ce deuxième épisode de sa série Affamé, sobrement intitulé 21, avec des gros morceaux de punchline dedans.
Du côté de la capitale, Grems était à la barre et balançait la version vidéo de 7 Sans le titre, son EP paru la semaine passée, qu’on vous recommande évidement.

Mercredi 7 novembre

Vous ne l’aviez peut-être pas remarqué, mais le story-telling est une discipline qui a tendance à se perdre dans le rap français. À l’heure du « Zéro messages dans mes propos » (ainsi que du « Zéro propos dans mes messages »), seuls quelques rares chevaliers attachés aux anciennes traditions tentent de raconter des histoires poignantes qui marqueront des générations d’auditeurs. On pense bien évidemment à Médine, aux Sages Po‘, IAM, Guizmo ou même à Infinit’ dont le morceau Djibril renoue avec ce noble art. Le conteur de la semaine s’appelle Kery James et il nous raconte l’histoire d’Amal, un hymne à la volonté femmes qui luttent (avec succès) face à un système bourreau des plus vulnérables. Pendant ce temps, Tengo John flexxe à fond dans Tyson Guts.

Jeudi 8 novembre

Que serait un projet de Georgio sans un bon petit son sur le passé, le dur passé sombre, gris froid et désargenté (et solitaire aussi) ? On ne sait pas. Pour ne pas déroger à la tradition, Georgio en remet donc une couche dans Hier. Passé toujours, avec Rap à l’ancienne d’Ol’kainry. Prod dantesque signée Blackbellbeats, refrain sans autotune, flow bulldozer, et un brin de nostalgie pour ce qu’a pu être le rap des années 2000 dans ses bons jours.

Vendredi 9 novembre

Vendredi : c’est les sorties ! D’un côté Phoenix de Soprano, de l’autre En Parallèle de l’Hexaler. Vous vous en doutez on préfère vous parler du second, album un peu inattendu mais que les rapophiles que vous êtes apprécieront à sa juste valeur. L’Hexaler ne fait pas les choses à moitié et invite sur ses 14 morceaux une belle brochette de rappeurs d’Aketo à Melan en passant par Pand’Or, Furax et Mystik et beaucoup d’autre. A écouter de toute urgence donc.

On termine la semaine avec la suite du retour de Sam’s avec Pas de Paix, (avec un magnifique hommage à Thomas Dutronc dedans, si si c’est vrai ) le retour du général Mac Tyer avec Hasard, Cougar Gang de Kalash Criminel (peut-être un indice sur sa future pochette d’album) et Gargantua de Lucio Bukowski et Oster Lapwass.


Voilà ! La SdR c’est fini pour cette semaine. Pour ne rien rater de nos publications : Likez notre page Facebook, suivez-nous sur Twitter et sur Instagram, et on se retrouve la semaine prochaine, même jour même heure ! Peace !!

About Jacques Bonoberje

Jacques Bonoberje
J'ai découvert le rap français au Tegzas. Absolument.

Check Also

BISOUSMORTELS

Myth Syzer présente « Bisous Mortels », l’ombre après la lumière.

Un peu plus de 6 mois après son très bon projet Bisous, empli d’amour et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.