Home / Actus / Une semaine de rap : du 5 au 10 juin 2017

Une semaine de rap : du 5 au 10 juin 2017

Désormais à 13 points égalité avec le pays de l’unijambiste Zlatan, la France n’est plus si sûre de se qualifier pour aller se les Pelé en terres sibériennes d’ici quelques mois. Une belle entame de match, une remontée de l’adversaire, une fin de match prometteuse, et une erreur de débutant aux approches du coup de sifflet final : un bon scénario de nanard n’aurait pas fait mieux. Mais ne vous inquiétez pas, on vous a déniché quelques perles pour vous remettre de vos émotions. En tout cas, sur nous ça a marché.

Lundi 5 juin

Comme d’habitude, on revient sur la semaine en la prenant à sa racine dominicale. Et la première sonorité de la semaine nous vient, encore et toujours, du plat pays qui commence presque à faire de l’ombre à nos artistes locaux. Et puisqu’on parle souvent du même, c’est Roméo Elvis qui passe derrière la caméra pour clipper Agora accompagné de plein d’animaux tous plus charmants les uns que les autres. Encore un clip soigné et une vraie-fausse attitude de G qui lui va si bien. Puisqu’on parle de G, revenons en France focus sur notre Jok’Air national qui ne s’arrête plus de dévoiler des extraits de sa mixtape à sortir vendredi, intitulée Je suis Big Daddy. Il clippe Mariama et s’offre une instru au piano prononcé, swingante et confirmant une nouvelle fois son talent indéniable, sans tomber facilement dans le hit facile aux accents africains auquel le clip aurait pu faire penser.

Du côté oriental du périph’ parisien, Paco reprend du poil de la bête avec laquelle il tourne Petite victime, tandis que le groupe de rap réunissant le plus de blancs de tous les temps se met Dans le teum avec un nouveau clip aux visées clairement estivales. Finalement, Robse clôt cette journée avec une berceuse en ode au dimanche soir, ultime et triste moment avant de reprendre le travail lundi. Le seul son qui sera réellement paru lundi nous sera parvenu du gang le plus souye de cette foutue couronne parisienne, avec une Riposte bien amorcée de Biffty, tout en sueur, en hot-dogs, en insultes, et en crasserie (on commence à connaître la formule).

 

Mardi 6 juin

On dit d’un bon classique qu’il ne meurt jamais. En clippant mardi Fin 2012Furax nous a encore une fois démontré la véracité de cette maxime. Outro de Testa Nera, sorti il y a trois ans, écrite comme une lettre à soi-même, le son revit à travers la caméra de Tarmack Film qui lui offre une deuxième jeunesse. Et puisqu’on parle de lettre, on vous invite à lire celle de Rohff à notre cher Président de la République concernant son intervention discutable sur les kwassa-kwassa. Comoriens reconnaissent Comoriens. Pendant ces festivités, Keny Arkana, récemment de retour dans le jeu, se faisait tirer le portrait par d’autres copains rappeurs sous l’objectif de Booska-P dans des interviews dithyrambiques !

Dans un tout autre style que ce que l’on a évoqué avant, Le Bon Nob nous fait signe de vie après sa dernière sortie datant de début d’année (voir la chronique), avec La course. Du noir et blanc pour des figures hautes en couleur entre skate, BMX et roller. On n’a pas trop réussi à se mettre autre chose sous la dent, mais vous pouvez vous mettre une dose de THC sous la vôtre avec notre interview maison de Taipan !

 

Mercredi 7 juin

La petite bombe sophistiquée de la journée aura surement été cette tuerie de Hyacinte et Jok’Air, dont on n’a décidément pas fini d’entendre parler. En parfaite harmonie sous un ciel nappé d’étoiles brillantes, la combinaison des deux artistes fonctionne complètement : un titre onirique et coloré porté par un duo que l’on aimerait revoir faire des étincelles. Un autre duo refait encore parler de lui aujourd’hui. Les deux Belges les plus connus de France à l’heure actuelle se réinvitent une énième fois sur nos écrans en clippant TMTC, baigné dans un château à la luxure non dissimulée. Après avoir kické sur des instrus made in Stromae, Disiz la Peste continue de paver le chemin menant vers son album avec la sortie de Pacifique, un mash-up du sus-dit opus à paraître vendredi 9, sous forme de clip mêlant une esthétique animée et filmée.

 

Jeudi 8 juin

Ce jeudi constitue un trou d’air, un vide dans cette belle semaine de rap français. On vous propose néanmoins notre chronique sur le retour de Don Choa. Et puis, Infinit’ lance, après l’excellent titre Intro et la veille de la sortie de NiqueSaMèreLeMaire (NSMLM), un second extrait dans un registre beaucoup plus chill : Laisse nous. Le reste, c’est vendredi que ça se passe.

 

Vendredi 9 juin

Vendredi, jour de sorties ! Rentrent donc dans le cercle extrêmement fermé des artistes rap français à avoir sorti un projet le vendredi 9 juin 2017 les artistes suivants : Infinit’, Disiz, Josman et La Canaille ! Des projets à écouter et ré-écouter, certains seront certainement chroniqués dans nos colonnes ces prochains mois… Restez à l’affût si vous voulez confronter vos avis aux nôtres. En parlant de chronique, vous pouvez lire nos quelques mots à propos d’ADN, le premier opus de Panama Bende.
Niveau son, nos oreilles ont été abreuvées toute la journée de douces pépites. Jok’Air s’allie une nouvelle fois à Chilla, déjà présente sur le premier projet du G, pour nous offrir Exil, un son clairement estival et calibré pour les radios, mais qui reste agréable à écouter même si l’on sait Big Daddy et Chilla excellant sur d’autres registres. L’ancien compagnon de groupe de ce dernier, Dehmo, sort Rose, un son clairement dansant également, en promotion de sa mixtape à sortir prochainement, intitulée Ethologie. On reste perplexe mais on demande clairement à voir ! Keny Arkana met sur YouTube la troisième chanson de son récent projet L’esquisse 3Couleurs Molotov. Pour ceux n’ayant pas encore écouté, on vous conseille très clairement d’aller y jeter un coup d’oreille, vous ne serez pas déçus du voyage… De son côté, Disiz prend un piano et s’arme de sa plus jolie voix pour nous promettre que tout ira bien dans Ça va aller. Un son qui s’inscrit dans la digne lignée de ce qu’il produit en ce moment, entre instru dansantes mais loin de sonner commerciales, et mélodies porteuses d’espoir. A écouter et réécouter sans modération. On se quitte et on se dit à la semaine prochaine sur du Suedama, notre petit chouchou qui, on l’espère, explosera bien vite, avant que le bat ne Blesse.

About Leo Chaix

Grand brun ténébreux et musclé fan de Monkey D. Luffy, Kenneth Graham et Lana Del Rey, je laisse errer mon âme esseulée entre les flammes du Mordor et les tavernes de Folegandros. J'aurai voulu avoir une petite soeur, aimer le parmesan, et écrire le couplet de Flynt dans "Vieux avant l'âge". Au lieu de ça, je rédige des conneries pour un site de rap. Monde de merde.

Check Also

Capture d’écran 2017-06-02 à 10.40.45

L’agenda des concerts de juin 2017 !

Parce qu’on est tous sans cesse sollicités et qu’on ne sait plus où donner de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.