Sopico déchire le ciel avec « Same Shit. »

Vision pixélisée oscillant entre clarté du jour et noirceur de la nuit, Sopico nous livre une nouvelle fois un échantillon de ses voyages urbains avec Same Shit, nous plongeant dans l’ivresse des entrailles de la capitale qu’il arpente sur une instrumentale sombre et rythmée. Pessimisme jusque dans la lecture du futur, So’ voit de l’ombre à l’horizon, et cherche la lumière parmi les ténèbres qui l’entourent. Fidèle à son écriture incisive et très soignée, Sopico rebondit sur l’instru aux airs numériques et à l’allure ténébreuse pour nous livrer un morceau d’exception de plus, ponctué par les airs chantonnés du refrain nous rappellant que l’artiste est à l’aise sur tous genres de terrains. Sopico se rapproche peu à peu du ciel désaturé et s’apprête à en crever la surface, comme pour quitter son quotidien qu’il connaît trop bien.

About Tim Levaché

Chaque jour mes tympans avalent des kilos de lyrics et de tapes pour le bien de mon cerveau.

Check Also

[Chronique] Hugo TSR, rapper dans un monde qui brûle

Avec Une vie et quelques, Hugo TSR réitère sa recette, celle d'un rap brut et corrosif. En dépit de son nouveau statut de roi de l'underground, le mc du 18ème apparait plus désabusé que jamais...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.