Home / Sélections / Les 10 meilleurs Eps/Mixtapes de 2014

Les 10 meilleurs Eps/Mixtapes de 2014

Parce que les mixtapes et les EPs font dorénavant partie intégrante du paysage du rap français, nous avons décidé de rendre hommage aux dix projets qui ont le plus marqué la rédaction cette année. Après deux bonnes semaines de batailles intenses et de parlementations, nous sommes en mesure de vous proposer notre classement 2014. N’hésitez pas à réagir si vous pensez que nous avons oubliés vos rappeurs préférés. Bonne fin d’année !

 10 – Alph Lauren – Alpha Wann

image-sorties-alpha-wann-alph-lauren-2671

C’était sûrement l’un des rappeurs qu’on attendait le plus au tournant en 2014. Alpha Wann de 1995 sortait son premier solo et les détracteurs avaient déjà sorti le sniper pour frapper au moindre faux-pas. Sauf que de faux-pas, il n’y a pas eu. Huit très bons titres pour une grosse demi-heure de flow chaloupé et de placements complexes comme seul le jeune noir à lunettes sait le faire. Une vraie confirmation.

A lire aussi : l’interview d’Alpha Wann et la chronique de Alph Lauren.

9 – Selecao 2 – Zekwe Ramos

Zekwe-Ramos-Selecao-2.0
Pour qu’il se passe une année sans Zekwe Ramos dans les tops de fin d’année, il faudrait sûrement qu’il ne sorte rien de janvier à décembre. 2014 ne fut pas une de ces années-là et sa mixtape Selecao 2 n’a fait que confirmer l’incroyable talent de l’enfant du 91. Dix-neuf titres, des featurings à n’en plus finir et une sensation de tenir là un artiste bien à part. Un maestro.

8 – L’Orgamixtape – Alkpote

image-sorties-alkpote-l-orgasmixtape-2609

Encore un mec du 9-1 dans ce top 10. Le rappeur au vocabulaire le plus étendu du game est revenu en 2014 pour nous offrir ses textes léchés et ses nouvelles inventions lexicales autour de la bite, du cul et des seins. Et bien comme d’habitude, Alkpote a frappé juste. Un subtil mélange de grosses punchlines, d’instrus carrés et de name-dropping à n’en plus finir. Bref, une mixtape qui vous donnera à coup sur le sourire.

Lire aussi : la chronique de L’Orgamixtape et l’interview d’Alkpote par Captcha Mag.

7 – Phases B Volume 2 – Phases Cachées

phasesbvol22

On ne va pas nier qu’on aime beaucoup le crew parisien de Phases Cachées à la rédaction. Alors quand ils sortent un projet, on est heureux. Mais quand en plus, il est saupoudré d’une véritable flopée de featurings, nous sommes aux anges. Phases B Vol.2 réunit tout ce qu’on aime chez eux. Du groove, des flows différents mais excellents et une alternance entre sujets sérieux et ambiance mongole. Mentions spéciales pour Crossover, J’Délaisse le Fitness, Peng Peng et Diplomatico. Vivement l’album en 2015 !

6 – Sheygey Vara – Gradur

gradur-sheguey-vara-cover

C’est le gros manque de la rédaction cette année. Si vous tapez Gradur dans la barre de recherche, vous ne pourrez que constater qu’on est passé complètement à côté du nouveau phénomène du Nord. Ce n’est pas par dégout ou volonté mais c’est un fait, on n’a quasiment pas mentionné Gradidur cette année. Le tort est réparé puisque sa mixtape Shegey Vara entre dans ce top 10 grâce notamment à des sons comme Tractions ou Négro qui ont bien failli s’immiscer dans le top 10 des morceaux. Et pour tous ceux qui pousseront des cris de vierge effarouchée, Gradur est sûrement le rookie de l’année. Que ça vous plaise ou non.

5 – Seigneur – Lomepal

lomepal seigneurLomepal était aussi attendu au tournant de 2014. Essai transformé et avec seigneurie. Cet EP, aussi sombre que complexe, fait la part belle au réalisme ambiant. La force des thèmes travaillés et les collaborations idéalement choisies font de ce projet celui qui révèle le plus notre homme pâle parisien. Découvert il y a trois ans, son talent ne cesse de s’affiner et prouve une fois de plus la qualité d’un rap français plus précieux dans les textes comme dans les images.

Lire aussi : l’interview de Lomepal et la chronique de Seigneur.

4 – Un Murmure dans le Vent – La Smala

3610156273813_600

La Belgique est venue placer son grain de sel dans notre bon vieux rap game. La Smala a encore frappé. Cela fait longtemps qu’un groupe indépendant à 100% n’avait pas allié quantité et qualité avec autant de virtuosité. Après avoir été “là là” 3 fois, les cinq compères nous servent un 8 titres complet, diversifié et plus authentique que leurs anciens projets. Un EP qui vient confirmer leur créativité et leur talent incontestables et qui contient l’une des perles de l’année, le bondissant Yes Mani.

Lire aussi : la chronique de Un Murmure Dans le Vent.

3 – L’Homme Vivant – Lucio

image235

Lucio par ci, Lucio par là. C’est sûrement ce que vous vous dites mais ce n’est pas à nous qu’il faut s’en plaindre. Allez porter vos doléances au génie lyonnais, c’est de sa faute à lui s’il est si créatif. Donc oui, Lucio est troisième avec cet Homme Vivant. On le suit dans ses déambulations spirituelles entre arrogance et véhémence. Qu’il continue à ce rythme et le lyonnais va finir par devenir un incontournable de la chanson française contre son gré. Bref, toujours aussi chaud le Lucio.

Lire aussi : la chronique de L’Homme Vivant et les 5 Films de Lucio Bukowski.

2 – Rien – Odezenne

odezenne_rien

Les trublions de Odezenne n’ont pas raté l’occasion de se faire remarquer en 2k14. Comme toujours, ils ont étonné, détonné. C’est leur manière de faire : une poétique de la subversion, du délire, du non-sens. A travers les cinq textes qui composent ce trop court ouvrage, on retrouve alors les caractéristiques du rap d’Odezenne comme les voix suaves et la frénésie des mots, la douceur musicale et ses judicieux changements de rythmes. De plus, on découvre cette saisissante faculté qu’ont les rappeurs du groupe à mettre des images sous les yeux de l’auditeur. Nouvel hors-piste musical, Rien entraîne donc l’auditeur dans des territoires inconnus et continue, cependant, de suivre les grandes lignes de l’œuvre « odezienne ». Entre désir du goût et goût du désir, on prend plaisir à écouter cet EP qui annonce, nous l’espérons, une suite tout aussi fantasque et envoûtante à l’œuvre d’Alix, Jaco et Mattia.

Lire aussi : la chronique de Rien.

1 – NQNT – Vald

vald - nqnt

Fidèle à son personnage, Vald continue de n’en avoir rien à foutre. Et même s’il sort un EP prêt depuis plus d’un an, ça ne lui empêche pas de signer l’un des meilleurs projets de l’année 2014 en se payant plusieurs belles polémiques notamment avec le titre Autiste. Maintenant, on attend un vrai album.

Lire aussi : la chronique de NQNT et l’interview de Vald par Le Bon Son.

About Stéphane Fortems

Dictateur en chef de toute cette folie. Amateur de bon et de mauvais rap. Élu meilleur rédacteur en chef de l'année 2014 selon un panel représentatif de deux personnes.

Check Also

img_0059.jpg

Nos morceaux préférés d’Octobre 2016

Ichon x Myth Syzer – Avoc is clowning (SS16) Loin de nous l’idée de faire …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.