Home / Actus / Une semaine de rap français : du 31 octobre au 4 novembre

Une semaine de rap français : du 31 octobre au 4 novembre

Pendules remises à l’heure, baisse de température, les premiers coups de froids n’ont pourtant pas gelé les esprits créatifs dans le grand atelier du rap français. En témoigne cette nouvelle semaine qui vient de s’achever avec son lot d’annonces (belles ou plus tristes) et de nouveautés réchauffant les oreilles. On brûle d’impatience d’en faire le résumé avec vous…

Lundi 31 octobre :

« Espiiem, c’est terminé ! ». Annonce brutale du MC parisien sur son Facebook, expliquant en détails sa décision de s’éloigner de la scène pour se consacrer entièrement à la gestion de son nouveau label. Un ultime passage sur scène est programmé le 7 décembre à La Bellevilloise pour celui qu’on risque de revoir très vite… sous un autre nom. En attendant, on risque d’entendre beaucoup parler du « travail » d’Orfèvre dans les semaines futures. Il y en a d’autres qui ne chôment pas non plus ces derniers temps. Prince Waly, Myth Syzer et Ichon ont décidé de fusionner leur humeur créatrice du moment. Le résultat : Zéro, et on est surement loin de la note moyenne qu’attribueront les auditeurs du projet Junior dont on reparle quelques lignes plus loin. Autre MC productif cette année, Dooz Kawa revient avec le clip Chasseur de rimes, « dit l’homme à l’harmonie calme »

Mardi 1er novembre :

Premier matin de novembre, premiers liens et premières lueurs avec Odezenne. La vie, « faute de mieux », contée dans une réalisation hypnotique signée Jérôme Clément-Wilz. Sur un terrain plus ombragé, Lasmo acte ses ambitions avec son titre La diversité, clippé en compagnie de Koffi Anani. Phrasé déterminé pour des MCs qui ne sont pas venus « faire les pachas chez les blancs » ! Premier matin de novembre, de beaux concerts se profilent à l’horizon, trouvez le programme dans le Vade-mecum d’Eléonore, pendant que de nouveaux projets sont en ligne de mire, comme ceux de Luni Sacks dévoilant Rapides et dangereux en combinaison avec Madjon Co. Une deuxième piste après Bal masqué, qui annonce assurément une suite…

Mercredi 2 novembre :

On vous a dit qu’on reparlerait de Prince Waly, alors comment y faire abstraction le jour J de la sortie de son EP 7 Titres ? Coup de cœur assumée de la Rédaction cette semaine, une interview du bonhomme sera d’ailleurs publiée dans nos colonnes (très) prochainement. Même date, autre lieu pour l’envoi du premier extrait de l’album Les quatre cents coups. Dans la peau du Petit chanceux, Eddy Jimmy Martin et Anton Serra s’en donnent à cœur joie en prélude d’une sortie annoncée pour le 25 novembre. Dans un registre moins « vivant », votre site favori commémore les morts à sa manière avec le soutien de Vîrus, au travers d’un récit musical retraçant plus de deux décennies endeuillées dans le rap français. Le rap est mort ? Assurément non quand la plume baigne dans le souvenir des proches disparus.

Jeudi 3 novembre :

24 heures après ses acolytes plus vraiment anonymes, Lucio Bukowski jette son Mouchoir d’Adam, le deuxième extrait de Hourvari. « La démocratie n’est qu’une société d’écran », et le Lyonnais risque de le crever encore une fois auprès des amateurs avec le ton qu’on lui connaît. Coïncidence ou (certainement) pas, l’album sortira lui aussi le 25 novembre. Côté découvertes, on vous oriente vers Nivek avec son clip Vie d’alloca et vers Kentix, MC de Moissy Cramayel, la tête plein de projet actuellement. Sinon pour les nostalgiques d’une époque pas si lointaine, les notes laissées par Milk Coffee & Sugar refont surface l’instant d’un clip, l’instant de Croire en nous, œuvre du « charbonneur » Edgar Sekloka. « L’économie vole mes rêves, la poésie me les restitue… » pour les mots signant la fin d’un unique album et d’un groupe intemporel. Et comme la musique n’est pas prête de s’arrêter, on s’est dit que le moment était venu de vous lâcher nos morceaux préférés d’octobre. Lecture et écoute…

Vendredi 4 novembre :

(Re)parler de PNL est inévitable aujourd’hui après le « court-métrage » que les deux frérots décident d’envoyer en orbite. Le clip Onizuka viendra conclure nos douces paroles du jour et lorsqu’on vous parle cinéma, on ne déforme pas vraiment la « réalité ». En attendant, on prend le temps de vous reparler de Martyrs modernes, projet du quatuor Mani Deïz / Néfaste / Ol Zico / Pejmaxx qui nous offre un troisième extrait intitulé Peine Capitale. Le meilleur, selon certaines voix de la Rédaction, on vous invite à l’écoute. Ça y est ! Le moment de conclure est arrivé, il est 20h ce vendredi et 48 heures plus tard, ce truc-là aura 5 millions de vues au compteurs… Bon visionnage et bonne semaine à toutes et à tous !

onizuka

Clip d’Onizuka

… la conclusion est sans « happy-end » par cette froide première semaine de novembre et la « réalité » ne semble pas moins triste. Ce dimanche, on apprendra le décès de Boulox. MC de la scène de Boulogne, membre du groupe Mo’vez Lang et proche de LIM notamment. Qu’il repose en paix désormais, laissant les souvenirs à ses proches et un peu de musique dans le « monde » des vivants…

About Laurent Lecoeur

Délateur culturel, aux deux oreilles attentives, tombé dans la marmite du rap français. Ressorti sans formule secrète mais avec l'envie d'y replonger pour en savoir un peu plus...

Check Also

puzzle

Une semaine de rap français : du 21 au 25 novembre 2016

Fidèle à ses habitudes, votre Rédaction a pris le temps de rassembler quelques pièces majeures …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.