[FOCUS]Rafal, nouvel espoir issu du Vald FC ?

Avec Echelon Vol.1, Vald nous présentait avec brio les artistes de son label et certains ont ravis nos tympans plus que d’autres…

Le premier projet de Vald à la tête de son propre label, Echelon Records, faisait partie des sorties que j’attendais le plus en 2020. Vald, qui avance donc maintenant sans l’aide directe de Tefa, a sorti un projet réunissant plusieurs artistes de son entourage plus ou moins récent. Parmi eux, certains confirmés comme Suikon Blaze AD, Sirius, Seezy ou encore Aociz. Mais, Valentin le généreux a également fait le choix de mettre en avant cinq jeunes rappeurs jusqu’alors inconnus du grand public…

Une belle surprise

Après avoir écouté les deux premiers morceaux du projet, la lecture automatique me permis d’accéder au troisième morceau de cet EP. C’est donc au moment où je finissais d’écouter la « non-exclu » de Suikon que je découvris le jeune mais talentueux Rafal.

(morceau à écouter ici)

En plus de mélanger le nejau avec la locale, Rafal mélange également lyrics aiguisées et flow tranchant. Rien de plus normal pour quelqu’un qui fait des références aux X-Men. En effet, Magnéto est le nom que le rappeur a décidé de donner au morceau qui apparaît sur Echelon Vol. 1.

Un rookie prometteur

Il est tout de même important de préciser que Rafal n’a à ce jour sorti aucun projet, seulement quelques singles, un freestyle et deux ou trois clips disponibles sur YouTube. Malgré le peu de contenus proposés, ce que j’ai entendu m’a suffi pour penser que le jeune Rafal ne manquait pas de potentiel… bien au contraire !

morceau à écouter ici

Tout d’abord, le premier point fort de Rafal est son flow. Atypique, varié, incisif, entraînant…les adjectifs ne manquent pas lorsqu’on essaye de définir sa manière d’aborder la prod. Son grain de voix est également très original ce qui permet de reconnaître l’artiste très facilement, un peu comme pour Koba la D par exemple…
La comparaison s’arrête là car Rafal semble porter plus d’intérêt pour les multi syllabiques que notre ami du Seven binks. En effet, l’auteur du titre Magneto n’a pas fait l’erreur de faire l’impasse sur les lyrics au détriment du flow.

Enfin, le dernier atout de Rafal est lié à l’univers qu’il aborde dans ses textes. Rafal parle donc souvent des X-Men, mais il utilise également un lexique venant des mangas ou encore du Bouddhisme. C’est cette dimension qui fait toute la différence chez ce rappeur car ces thèmes ajoutent une ambiance fantastique, voire mystique à ses écrits. Le tout semble sombre et intriguant ce qui donne extrêmement envie d’en savoir plus…

À quand la suite ?

Pour les lecteurs les plus curieux, un freestyle spécial « sortie de l’album » a été publié sur la page de nos confrères de Rapelite. Le passage de Rafal est d’ailleurs fortement appréciable….

Freestyle à écouter ici

Pour conclure, Rafal a été pour moi une réelle révélation. Je ne compte pas le nombre de fois où j’ai « replay » le morceau Magneto tellement j’étais envoûté par ce flow venu d’une autre planète ! Bref, empressez-vous de découvrir ce rappeur de l’ombre car il ne le restera surement pas longtemps…

About etiennec

Check Also

[Chronique] Luv Resval, l’art de la nostalgie

Après plusieurs années de travail, Luv Resval a dévoilé, début juin, Étoile Noire, son premier …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.