Home / Dossiers / Billets d'humeur / La vraie histoire derrière l’hymne belge de la coupe du monde.

La vraie histoire derrière l’hymne belge de la coupe du monde.

Vous en avez forcément entendu parler. Damso était censé écrire et interpréter l’hymne de l’équipe belge pour le mondial 2018 en Russie. Était, oui, puisqu’après avoir rendu sa copie, le rappeur Kinois le plus balèze depuis Youssoupha s’est vu adressé une fin de non recevoir. Chronique d’un échec annoncé.

Disclaimer : Cette histoire est entièrement « véridique », cependant les noms ont été changés par « respect » pour les véritables protagonistes afin de préserver leur « anonymat ».

Janvier – Bureau de Jean-Eider Van Der Beelt, président de l’union belge de football.

Jean-Eider Van Der Beelt : (il tape du poing sur la table) C’est le moment les gars ! L’Italie ne participe pas, la France va encore se faire sortir en quarts, c’est notre moment de briller sur la scène européenne et mondiale du football ! On a six mois pour trouver l’idée qui fera de la Belgique le pays incontournable de ce mondial.

Herbert Hooten, un conseiller : On pourrait gagner la coupe du monde ?

Jean-Eider : Mais enfin, vous êtes con Herbert ? J’ai dit une idée ! Pas un miracle ! Allez me faire un café Herbert, imbécile ! (il se prend la tête entre les mains) Bon Dieu pourquoi suis-je entouré d’andouilles pareilles ? (Il sanglote)

Soudain, la porte de son bureau s’ouvre, la tête de Nathan, 13 ans, neveu de Jean-Eider présent dans les locaux pour son stage de 3ème apparaît dans l’embrasure. Jean-Eider l’aperçoit, et l’idée de génie lui vient.

Jean Eider (il se redresse) : Eh gamin ! Viens ici ! Dis moi, qu’est-ce que les jeunes de ton âge écoutent aujourd’hui ? Plastic Bertrand ? Les Punques ?

Nathan : Euh non tonton Jean-Eider, nous c’est plutôt Damso tu vois ? QuedusaleVie !

Jean-Eider (reprenant espoir) : Merci gamin, tu me sauves la vie ! Allez, va voir si Herbert ne fait pas n’importe quoi à la machine à café (il décroche son téléphone, et compose le numéro de poste de la secrétaire) : CHARLINE ! CONTACTEZ MOI CE DAZMO ET DÎTES-LUI DE FAIRE UNE CHANSON POUR LA BELGIQUE ON VA VOLER LA VEDETTE AUX FRANÇAIS !!

Mars – La désillusion

(Les paroles d’Humains sortent du téléphone d’Herbert)

Une infinité de fins, ou une fin à une infinité déguisée en être humain pour un semblant d’humanité
Charnelles sont les générosités pour hypnotiser les gens pendant qu’mendiants immigrés
S’mettent à copiner des clans, s’mettent à cotiser des camps où sont entassés des gens
J’crois qu’le plus intelligent, serait d’avouer qu’on est con
Serait d’avouer qu’on est blanc, noir ou quel que soit le ton …

Jean-Eider : (furieux)  Mais qu’est-ce que c’est que cette horreur ? Qui est-ce qui m’a foutu de Dazmo entre les pattes ? HERBERT !!! ESPÈCE D’ABRUTI C’EST ENCORE UNE IDÉE À VOUS ÇA JE PARIE ! VOUS ÊTES VIRÉ HERBERT ! VIRÉ ! On lui demande une chanson pour faire vendre de la fricadelle les soirs de match et ils nous pond l’équivalent musical d’une corde et d’un tabouret ! (Herbert quitte le bureau, la tête basse)

Charline (au téléphone) : Et en plus il paraît qu’il est misogyne !

Jean-Eider : Ah bon ?! Parfait, voilà un motif parfait pour nous débarrasser de ce Domso de malheur ! (Il cherche Herbert du regard) Il est où Herbert encore ? J’ai besoin de lui pour l’annulation du contrat ! Quel abruti, j’aurais du le renvoyer quand j’en avais l’occasion ! Charline, rappelez ce chansonnier à la manque pour lui dire qu’il est viré !

Dans le bureau de Charline

Charline : Allô Monsieur Dems ?

Damso :  Me dis pas bonjour, fais moi un V.

Charline : Oui Monsieur Dems je vous recontacte pour vous informer que l’UFB a décidé de ne pas utiliser votre chanson « Humains » pour accompagner les publicités autour de l’équipe nationale de belgique.

Damso : Nan, jamais tu ne m’as phoné ! Bah ouais, à part hier quand j’ai cé-per.

Charline : Non non Monsieur Dems, je vous ai appelé il y a deux mois déjà, nous avions convenu avec le Président Van der Beelt que ..

Damso : (il la coupe) J’connais des fils de mais j’traîne pas ‘vec eux, on s’capte que pour faire du cash une fois ou deux.

Charline : Oui justement monsieur Dems, eh bien cette fois ci vous ne ferez pas de cash avec l’UBF, vous comprenez ?

Damso : Enculé de fils de putain, aucun soutien, je me souviens  !

Charline : Oui je suis désolé que ce partenariat ne soit pas allé jusqu’au bout ! Dois-je transmettre vos propos à M. Van Der Beelt ?

(Il raccroche)

Jean-Eider (passant sa tête et son cigare par la porte du bureau de Charline) : Ça y est, vous m’avez dégagé ce plouc ? Bon, contactez moi Annie Cordy j’ai eu une idée du tonnerre ! (elle soupire…)

 

Voilà chers lecteurs, vous savez tout désormais ! On se retrouve bientôt pour encore plus d’infos exclusives et 100% vérifiées !

 

 

About Jacques Bonoberje

Jacques Bonoberje
J'ai découvert le rap français au Tegzas. Absolument.

Check Also

cg6 (1)

[Dossier] « Fais-moi écouter ta musique ! » : quels rappeurs écoute un collège à Aubervilliers ?

À l’issue de deux semaines d’immersion dans un collège d’Aubervilliers, Carmen Perianes, professeure en collège …

One comment

  1. Pas mal du tout vous m’avez donné le sourire ! Je visite ce site depuis quelques heures et il est très instructif et très bien écrit ! Merci de tout le travail fourni !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.